Investir dans FastLane Education avec Sowefund

FastLane Education Solutions numériques éducatives pour le 21ème siècle

Photo de l'entreprise

FastLane Education, spécialiste de l'EdTech, conçoit des solutions pédagogiques innovantes destinées aux élèves du secondaire et du supérieur et orientées vers l'acquisition de nouvelles compétences : soft skills et compétences numériques.

Points forts

enter image description here

  • StartLab, un premier produit éducatif numérique innovant, portant la caution de la Sorbonne, avec une traction commerciale auprès des collectivités et établissements dès son lancement. A ce jour, StartLab a été déployé dans une douzaine d'établissements, auprès de milliers d'élèves.
  • Un modèle économique de vente par abonnement très rentable et à forte récurrence, assurant des revenus pérennes à l'entreprise.
  • Le positionnement sur le marché EdTech en très forte croissance en France (marché à 1Md€) et à l'étranger (150Mds€ au niveau monde).

L'équipe

Maxime Kouchnir
Maxime Kouchnir
Président | Co-fondateur
Yasmine Kouchnir
Yasmine Kouchnir
Directrice Pédagogie | Co-fondatrice
Jean Barnezet
Jean Barnezet
Directeur Produit & Digital | Co-fondateur

La problématique

En 2030, 85% des écoliers exerceront un métier qui n'existe pas encore, selon un rapport de l'Institut du Futur. Face aux nouvelles technologies, les métiers se transforment et font apparaître de nouvelles compétences de plus en plus recherchées par les entreprises :

  • des compétences comportementales, appelées soft skills : le travail en mode projet, la résolution de problèmes complexes, la communication, la créativité, l'esprit d'entreprendre, l'audace, ...
  • des compétences numériques : programmation, travail avec les outils collaboratifs, intelligence artificielle, blockchain, ...

Selon ce même rapport, 49% des professionnels estiment que leur entreprise ne dispose pas des compétences digitales requises pour l'avenir et 1 entreprise sur 3 estime que son organisation présente un déficit en termes de compétences comportementales (soft skills).

Dans cette transformation des métiers, l'école a donc un rôle primordial à jouer pour former les jeunes aux nouvelles compétences digitales, et mettre l'accent sur les compétences comportementales, afin de se mettre en adéquation avec les besoins actuels et futurs des entreprises.

Le concept

FastLane Education s'est donné pour mission de préparer les jeunes au monde de demain grâce à des programmes et outils pédagogiques innovants, orientés soft skills et compétences numériques, et conçus pour s'intégrer le plus simplement dans leur parcours scolaire.
enter image description here

Pour répondre à cet objectif, FastLane a créé son premier produit StartLab : une solution e-learning dont la pédagogie a été co-conçue avec 20 enseignants, 40 jeunes et la Sorbonne Entrepreneur. La solution est vendue sous forme de licence aux établissements scolaires et s'adresse aux 14-20 ans.
Le programme StartLab permet aux jeunes de concevoir le projet de leur choix, de sa création à son pitch final, afin de développer leur esprit entrepreneurial et leurs connaissances de l'entreprise. Cela leur permet aussi de développer :

  • des compétences comportementales : anticiper / planifier, utiliser sa créativité, travailler en équipe, communiquer, etc.,
  • des compétences numériques : travailler en mode collaboratif, faire des recherches web, construire une étude de marché et des questionnaires en ligne, etc.
    enter image description here

StartLab suit un concept d'apprentissage hybride où les élèves alternent les temps de découverte en autonomie des contenus pédagogiques et les temps d'échanges, de débats et d'application dans leurs projets entrepreneuriaux. Cette pédagogie en mode projet permet d'augmenter la rétention et l'engagement des élèves et répond au besoin des établissements scolaires de former les jeunes aux nouvelles compétences.

Grâce à ses outils, FastLane Education participe à l'atteinte de 3 des Objectifs de Développement Durables tels que définis par les Nations Unies, à savoir :

  • L'objectif 4, Education de qualité : FastLane Education contribue à l'objectif d'augmenter considérablement d'ici à 2030 le nombre de jeunes et d'adultes disposant des compétences techniques et professionnelles leur permettant de s'insérer efficacement dans le marché de l'emploi.
  • L'objectif 5, Egalité entre les sexes : les programmes de FastLane Education sont pensés et développés de façon inclusive et non discriminante, notamment sur des thématiques encore genrées aujourd'hui. Les outils mis à disposition et les compétences acquises lors des formations doivent permettre aux filles et femmes d'être en mesure d'utiliser des technologies et compétences clés (en particulier l'informatique et les communications) pour promouvoir leur autonomisation et ascension sociale.
  • L'objectif 8, Travail décent et croissance économique : en lien avec l'ODD 4, FastLane Education s'insère parfaitement dans les politiques de promotion du développement axés sur la création d'emplois décents, qualifiés, l'entrepreneuriat, la créativité et l'innovation.

enter image description here

Produits / services

StartLab : un premier produit innovant testé avec succès
StartLab est un dispositif innovant et complet au service de l'enseignant et de sa classe. Pour les aider dans leur création de projet, les élèves et enseignants ont accès à :

  • Une webApp avec un parcours ludique de création de projet en 5 étapes : trouver son idée, connaître son marché, identifier ses ressources, travailler sa communication et pitcher son idée.
  • Une websérie en 5 épisodes et 5 tutoriels pour s'inspirer et apprendre : la série "Décollage pour le futur" vient compléter la webApp et introduire les principales notions liées à l'entrepreneuriat.
  • Une certification Sorbonne Entrepreneur pour valoriser son apprentissage sur Parcoursup et enrichir son CV.
  • Des sessions de e-mentoring avec un entrepreneur pour partager et se développer. Cela se fait sous la forme d'une visioconférence de 45 minutes environ. Cette session est réservée par l'encadrant et profite à l'ensemble de la classe.
  • Une formation initiale pour accompagner les professeurs ainsi que des ressources pédagogiques permettant une prise en main très aisée.

enter image description here

L'objectif de StartLab est de donner aux enseignants les outils pour développer de nouvelles compétences et augmenter l'engagement des élèves autour de projets concrets et ludiques. StartLab s'inscrit facilement dans le temps d'enseignement. Que ce soit pendant les matières enseignées ou en activité périscolaire, la solution se déploie très facilement avec des ressources 100% clé en main.

MoonKeys : le laboratoire d'expérimentation
MoonKeys, c'est 3 activités extrascolaires fun et innovantes pour développer la créativité et les compétences du 21e siècle pour les 7 - 17 ans. Toutes les activités ont été développées avec des experts pédagogiques autour de 3 thématiques :

  • le coding, via "Coding Generation" : initiation à la programmation en créant des jeux vidéos
  • le journalisme / fake news via "Reporter Digital" : création de magazines, podcast ou chaîne Youtube en partenariat avec le journal Le Monde des Ados
  • l'initiation à l'entrepreneuriat, via "Junior Startup" : développer un projet en équipe en mode startup.

Ces trois activités sont proposées en stage pendant les vacances, en after-school dans des écoles parisiennes, et aujourd'hui en digital. Ces activités viennent en complément de StartLab et constituent le laboratoire de développement d'idées de produits pédagogiques numériques pour alimenter l'offre numérique. FastLane Education est la seule société à bénéficier d'un tel "laboratoire" lui permettant de développer des produits très pertinents et de les tester immédiatement.
enter image description here

Valeur ajoutée et éléments différenciants

StartLab, un outil professionnalisant en complément du programme pédagogique obligatoire
Le programme StartLab est conçu pour s'intégrer en complément du programme scolaire obligatoire. Il peut être réalisé en 1 semaine, 1 mois ou 1 semestre au choix de l'enseignant. Il permet de développer de nouvelles compétences jusqu'alors peu abordées dans le système éducatif et pourtant essentielles dans le monde du travail : le travail en équipe, la créativité, la communication, la confiance en soi, etc.

Le partenariat avec la Sorbonne Entrepreneur permet également aux jeunes ayant suivi le programme de valider une certification, valorisable sur CV dans le cadre de Parcoursup ou pour une recherche de stage, favorisant ainsi l'insertion professionnelle.

Une pédagogique qui valorise le rôle de l'enseignant
Le rôle de l'enseignant est valorisé, il accompagne le déploiement de la solution auprès des élèves, sur son temps de classe. Cela permet un apprentissage beaucoup plus engageant, StartLab enregistre un taux de complétude de 100%, et beaucoup plus efficace. Les enseignants plébiscitent largement StartLab qui ne cherche pas à les remplacer, mais au contraire à leur donner les outils pour intéresser et motiver les élèves.

Un dispositif conçu pour s'intégrer à différents moments du parcours éducatif
Le programme StartLab est pertinent, accessible et engageant aussi bien au collège, qu'au lycée ou en formation professionnalisante hors enseignement secondaire. Le produit a été conçu pour que l'enseignant puisse fixer les objectifs à atteindre ainsi que la durée, ce qui permet de proposer des programmes adaptés au niveau d'enseignement. Aujourd'hui, StartLab est déjà utilisée :

  • au collège en classe de 3ème pour remplacer le stage d'observation ou plus généralement aider à l'orientation professionnelle
  • au lycée, en Seconde et Première Générales pendant les cours de SES (Sciences Économiques et Sociales)
  • au lycée technologique notamment dans les options STMG (Management - Gestion)
  • au lycée professionnel dans le cadre du "chef d'oeuvre" (équivalent du grand oral pour la voie professionnelle)
  • en centres d'insertion pour des décrocheurs scolaires.

Une plateforme développée dans la perspective de proposer d'autres contenus innovants
La pédagogie StartLab, co-conçue avec la Sorbonne Entrepreneur, se concentre aujourd'hui sur la thématique de l'entrepreneuriat et de l'innovation, mais a vocation à s'élargir à d'autres thématiques actuelles. FastLane Education a pour ambition de s'associer à d'autres partenaires prestigieux pour l'aider à concevoir de nouveaux dispositifs pédagogiques innovants autour de l'information & des fake news ou de la programmation informatique par exemple. FastLane Education détient entièrement la technologie mise en oeuvre sur sa plateforme et peut facilement l'adapter à d'autres thématiques.

Stratégie d’acquisition

Collectivités et groupements éducatifs : approche indirecte
L'objectif de la vente aux collectivités et groupements éducatifs est de décrocher des deals globaux sur volumes de licences, via notamment des réponses à des appels d'offres. Dans ce cas de figure, les collectivités achètent ou financent une grande partie des ressources numériques. Alors que StartLab n'a été lancé commercialement qu'en février 2021, le programme est déjà lauréat de l'appel à projets Lycée Up de la région Ile-de-France, qui compte 465 lycées.

Une vente via une collectivité est un cycle plus long que via un établissement individuel. Il est généralement de quelques mois et jusqu'à 12-15 mois dans le cadre d'un appel d'offres. Les collectivités et le ministère de l'Education Nationale ont néanmoins récemment mis en place des plateformes d'achat de services permettant de minimiser ces temps pour passer sur des délais plutôt de 4 à 6 mois (ex. UGAP).

Etablissements individuels : approche directe
Les clients sont notamment les collèges et les lycées, mais aussi les centres de formation et d'insertion. La vente aux établissements individuels se passe par plusieurs canaux :

  • une approche directe via contact LinkedIn, phoning et e-mailing
  • du marketing digital via le SEO, les réseaux sociaux (LinkedIn, Twitter notamment) et la publication d'un blog sur des sujets éducatifs et pédagogiques
  • de l'événementiel via l'organisation de webinaires et des relations presse ciblées.

Le processus de vente directe auprès d'un établissement peut durer de quelques semaines à quelques mois.

Etablissements internationaux : un focus sur le Maghreb sur le moyen terme
D'un point de vue international, les équipes de FastLane Education, privilégient un premier déploiement au Maghreb, car le produit StartLab ne demande aucune adaptation, le système scolaire étant similaire au système français au Maroc et en Algérie. Sont privilégiés dans un premier temps :

  • les établissements / groupements éducatifs privés qui bénéficient d'une excellente réputation dans leur pays et d'une influence positive permettant ensuite de diffuser plus largement la solution ;
  • les établissements d'enseignement professionnel et technique, très nombreux (environ 2 600) sur la région. Ces établissement sont assez comparables aux lycées professionnels français et sont très sensibles aux thématiques d'apprentissage en mode projet et de développement de l'entrepreneuriat.

Au-delà du Maghreb, FastLane Education souhaite se développer assez rapidement sur l'ensemble des pays francophones : Canada/Québec, Suisse romande, Begique/Wallonie, Luxembourg, Monaco, en prenant notamment appui sur les lycées français à l'étranger.

En parallèle, l'entreprise travaille actuellement sur une version anglophone de StartLab, qui sera prête dès septembre 2021 pour tester certains marchés africains très dynamiques (Egypte, Nigeria) mais aussi le UK. La Chine et l'Inde peuvent aussi offrir un fort potentiel à terme, car il s'agit de loin des plus gros marchés EdTech et où l'attrait de la Sorbonne et de l'entrepreneuriat est fort. Ceci se fait via un partenariat avec un acteur local et une adaptation plus poussée de l'offre.

Modèle économique

Le modèle économique de FastLane Education repose sur un mix entre la vente de licences (majoritaire), qui engendre un revenu annuel récurrent, et la vente d'activités ponctuelles.

StartLab : un modèle SaaS avec une forte récurrence
enter image description here

FastLane Education propose aux établissements scolaires, individuels ou groupement éducatifs, et aux collectivités la mise à disposition de ses ressources numériques innovantes sous forme de licences. La licence est facturée ainsi :

  • Pour les établissements scolaires : 15€/élève. Soit environ 450€/classe pour une classe de 30 élèves. Les licences des enseignants sont offertes, leur permettant ainsi de collaborer à plusieurs sur un projet.
  • Pour les acteurs publics : l'achat de volumes de licences importants entraîne la baisse du prix de vente unitaire, avec un revenu moyen de 900€ par établissement, contre 1 500€ pour les acteurs privés, mais sur un large volume.

MoonKeys : stages et activités ponctuelles
L'offre MoonKeys s'adresse à une cible B2C, et propose des stages pendant les vacances scolaires, ou des activités hebdomadaires, aux enfants de 7 à 17 ans.

  • Les stages durent 15 heures par semaine, du lundi au vendredi de 14h à 17h. Les prix varient de 120 à 260€ selon le thème et les modalités d'enseignement (visio ou sur place).
  • Les activités hebdomaires sont vendues à l'année au prix de 595€. Les enfants participent à une session par semaine. Les activités hebdomadaires sont également disponibles dans des écoles parisiennes et à distance.

enter image description here

Les succès

Des tests 100% validés qui ouvrent le marché des collectivités
enter image description here
Lors des tests effectués auprès de 5 établissements et 450 élèves, 100% des jeunes sont allés au bout du programme, accompagnés de leur enseignant. De manière qualitative, le taux de satisfaction des encadrants et des étudiants est excellent.

  • Les encadrants mettent en avant la facilité de prise en main, le côté innovant (webapp, websérie), les ressources 100% clés en main, le fait d'être en position d'accompagnateur et de faire travailler les élèves de manière concrète, mais aussi de développer de nouvelles compétences.
  • Les élèves apprécient le fait de pouvoir travailler sur des sujets concrets, de leur choix, d'apprendre de nouvelles compétences, la websérie qui permet de bien retenir, de pouvoir travailler en groupe, de laisser place à sa créativité et généralement de prendre confiance en soi.

Ces tests sont généralement un point d'entrée pour établir des marchés au sein des collectivités. Cela permet de rapidement valider l'intérêt pédagogique de StartLab avec l'Académie de référence puis d'entamer les discussions avec la Région de tutelle (le payeur). Ainsi, la solution StartLab est en test :

  • dans un lycée de Roubaix pour remonter sur la Région Hauts-de-France (240 lycées publics).
  • dans un lycée d'Aix-en-Provence pour remonter sur la Région Sud (160 lycées publics).

Des premiers clients signés en France et à l'étranger
enter image description here
La solution Startlab est déjà utilisée par des milliers d’élèves : en collège, en lycée général, en lycée professionnel et en BTS. Plusieurs contrats ont été établis ou sont en cours d'établissement, notamment :

  • Au niveau des Régions pour les lycées : Ile-de-France notamment
  • Au niveau des départements pour les collèges : la Collectivité européenne d'Alsace (Bas-Rhin et Haut-Rhin)
  • Avec des partenaires de distribution tels que UNOWHY, l'un des principaux fournisseurs de tablettes / ordinateurs pour les collèges et lycées.

StartLab est aussi déjà adopté en Algérie, au Maroc et en Egypte :

  • Auprès de 120 élèves dans un lycée du groupe El-Bilia, l'un des groupes privés leaders sur l'éducation au Maroc, à Casablanca. L'objectif est d'étendre le dispositif sur l'ensemble du groupe qui compte 4 établissements de tailles significatives. Le groupe El-Bilia appartient au fonds SOMED, fonds d'investissement lié au Roi du Maroc qui investit dans l'éducation.
  • Auprès de 180 élèves dans un établissement à Alger membre du réseau AEFE (500 établissements francophones à travers le monde).
  • En Egypte au sein d'un établissement francophone et qui sera aussi un des premiers établissements à utiliser la version anglophone dès septembre 2021.

Et au-delà des établissements scolaires, StartLab est déjà utilisé par le réseau des Ecoles de la 2e Chance :

  • L'école E2C Essonne, qui permet de lutter contre le décrochage scolaire. Au vu de la réussite de cette première expérience, l'école souhaite diffuser la solution StartLab à l'ensemble ds E2C de France, soit 135 écoles et 15 000 jeunes.

Un caractère innovant reconnu par l'écosystème
Fort de sa méthode d’apprentissage innovante, le projet Startlab a remporté 110 000 € de subventions à l’innovation de la BPI et est lauréat de Réseau Entreprendre Paris.
enter image description here

Le marché

L'Education, un vaste marché qui attire les investisseurs
En France, il existe 10 700 collèges et lycées, 2 500 centres de formation jeunes et 1 500 BTS et établissements supérieurs. Le marché de l’éducation représente environ 6 000 milliards de $ au niveau mondial, et 150 milliards € en France. 57% de ces investissements sont réalisés par les Etats et 23% par les collectivités territoriales.
Les investisseurs se tournent de plus en plus vers le marché de l’éducation. La France concentre à elle seule 30% des investissements européens et enregistre la plus forte croissance en Europe en 2020. Les investissements s’orientent de plus en plus vers le segment K12 (primaire, collège, lycée) qui représente 35 % des investissements européens en 2020, contre 4 % en 2019.

Ce marché est aujourd'hui en quête d'innovations
Sous l’impulsion des nouvelles technologies et de l’essor du numérique, de nouvelles méthodes de pédagogie apparaissent et bouleversent le système classique de l’éducation. Le modèle du manuel scolaire est remis en question, de nombreux appels à projets innovants sont lancés par les collectivités, et les solutions made in France sont de plus en plus valorisées.
Les nouvelles technologies ont en effet pris une place prédominante dans notre quotidien : nous accédons à l’information de façon instantanée, et de partout, nous valorisons l’apprentissage ludique en mode “gaming”, nous sommes capables de collaborer à distance, etc.
Pourtant, on observe encore peu d’acteurs innovants pour répondre aux besoins de ce marché en pleine mutation. La part de la technologie et du digital ne représente aujourd’hui que 3% du marché de l’éducation. Cela laisse donc une grande fenêtre d’opportunité pour se positionner sur le secteur naissant de ce qu’on appelle plus communément l’edtech.

Le marché de l'EdTech sous le feu des projecteurs depuis la crise de la Covid
La crise sanitaire a exposé les faiblesses du système éducatif, mais a aussi révélé d’énormes opportunités. Les dépenses numériques à l’échelle mondiale évoluent rapidement - selon les prévisions, elles atteindront 342 milliards de dollars d'ici 2025. En 2018, l'éducation a dépensé 142 milliards de dollars pour le numérique. Si l'on prévoit que ce montant passera à 342 milliards de dollars d'ici 2025, il représente toujours moins de 5 % des dépenses globales, ce qui représente un sérieux défi étant donné l'ampleur de ce qui est à venir.
En France, le secteur de l’edtech bénéficiera du plan de relance du gouvernement français de 100 milliards € sur 2 ans dont 7.5 milliards consacrés au développement du marché, à la formation sur les métiers d’avenir, à la digitalisation de la formation et à la mise à niveau numérique de l’ensemble du territoire.

La concurrence

Le marché de l’edtech est encore jeune, aucun acteur innovant ne se positionne en tant que grand leader. Il existe cependant quelques acteurs concurrents de Fastlane Education sur le marché français.
enter image description here

  • Magic Makers, ateliers de coding destinés aux enfants de primaire et collège, est centré sur l’apprentissage de la programmation en mode individuel lors de stages ponctuels (vacances scolaires) ou en activité extra-scolaire hebdomadaire. Ces formations sont destinées à acquérir des compétences techniques précises, très valorisables, mais se limitent à ce champ de compétences particulier, tandis que FastLane Education, et plus particulièrement le programme StartLab, aborde des sujets transversaux et multi-compétences, et s’intègre dans le temps de classe.
  • Mad’MagZ propose aux participants de son programme de créer un journal scolaire. Toutes les étapes de la création et de l’édition d’un journal sont abordées. Lors de ces ateliers, les élèves acquièrent des compétences techniques et des soft skills, mais le champ d’application de la création d’un journal scolaire reste essentiellement restreint au périscolaire (en dehors du temps de classe).
  • Entreprendre pour Apprendre a la thématique la plus proche de FastLane Education ; ce programme propose de créer une mini entreprise, mais de façon assez traditionnelle et sans véritables ressources numériques. Chaque participant est assigné un rôle défini à l’avance (vente, communication, RH), donc sans pouvoir aborder la création d’un projet dans sa totalité et avec la prise de recul intéressante que propose StartLab.

Utilisation des fonds

enter image description here

Aujourd'hui, FastLane Education recherche 525 k€ dont 350 k€ en equity répartis ainsi :

  • 300 k€ pour le recrutement : commercial, produit, pédagogie, ...
  • 125 k€ pour le développement produit, amélioration de l'UX, conception de nouveaux contenus et notamment une nouvelle thématique
  • 100 k€ pour le développement commercial.

Historiquement, la société a été financée à hauteur d'environ 385 k€, répartis ainsi :

  • 30 000 € de capital initial
  • 95 000 € d'apport en compte courant d'associés, réintégrés au capital de la société
  • 110 000 € de subventions à l'innovation Bpifrance
  • 150 000 € d'emprunt bancaire auprès de la Banque Populaire.

Plan d'action

Développement commercial
Le réseau français E2C
Fort de sa première expérience au sein de l’E2C Essonne, Fastlane Education compte sur le réseau E2C France pour déployer sa solution auprès des 135 établissements.

Les collectivités et réseaux d'enseignement
Fastlane Education bénéficie de contacts avancés avec certaines collectivités : Hauts-de-Seine, Hauts de France, Ile de France, Collectivité européenne d’Alsace, Yvelines, ainsi que certains réseaux d’enseignement : Apprentis d’Auteuil par exemple.
La société est également en discussion pour un partenariat de distribution via la plateforme Sqool (UNOWHY) qui lui donnerait accès très rapidement à 30 départements et 4 régions, en plus de l’Île-de-France.

Les établissements privés : IDF et Lycées Français à l'Etranger
Fastlane Education entame un premier démarchage en direct sur des établissements privés d’Île-de-France (notamment sur la voie professionnelle) et Lycées Français à l’Étranger.
Startlab est également lauréat de l’appel à projet Lycée’Up de la région Île-de-France pour les nouvelles ressources numériques innovantes, qui lui donnera accès à mi 2022 aux 460 lycées (LEGT et pro), soit 12 000 classes de la région via un financement de la ressource par la région.

Développement produit
Fastlane Education a pour ambition d’étendre la solution Startlab à différentes thématiques telles que la programmation informatique ou encore l’information et les fake news.
Pour cela, l’entreprise cherche à nouer des partenariats avec d’autres entreprises ou écoles prestigieuses expertes dans ces domaines.

Le futur / Objectifs

A court terme :

  • Une équipe renforcée sur la dimension commerciale et développement produit
  • StartLab déployé au sein de l'E2C, AEFE et des premiers établissements en IDF
  • Solution technologique renforcée (UX, contenu)
  • Seconde thématique priorisée avec un premier prototype.

A moyen / long terme :

  • Développement de StartLab à l'international
  • Conception de multi-produits, en s'associant à des partenaires crédibles et à forte notoriété.

Solutions de sortie

L'EdTech est un marché très dynamique avec des opportunités de partenariats stratégiques ou options de sortie :

  • Editeurs : la plupart des grands éditeurs de manuels scolaires sont dans un modèle traditionnel et regardent du côté des startups pour de réelles innovations. Ces acteurs subissent une pression gouvernementale de plus en plus importante puisqu'ils ne réussissent pas à fournir de véritables innovations numériques.
  • Soutien scolaire : les acteurs historiques doivent moderniser leur image et s'intéressent de plus en plus au soft skills et à des sources de revenus en dehors du "présentiel"
  • Géants EdTech étrangers : les acteurs chinois notamment sont à la recherche d'offres internationales premium pour une clientèle de plus en plus exigeante.
  • Acteurs de la tech : les géants de la tech (Microsoft, Google, ...) cherchent activement des opportunités pour mettre un pied dans l'énorme marché de l'éducation.

La présente augmentation de capital doit permettre à FastLane Education de mettre en place une stratégie commerciale ambitieuse ; la traction commercial ayant été validée, la levée de fonds va permettre à la startup de renforcer son équipe commerciale, investir dans des campagnes d’acquisition et poursuivre le développement de contenus dans une optique de rétention client. A horizon 2025, la société prévoit de compter 6 250 établissements clients, et avoir atteint la rentabilité dès 2022 grâce à un modèle économique scalable (abonnements) et à forte récurrence (prévision de 80% de rétention client à la fin du contrat). Aussi, les contenus produits par la société sont des actifs sur lesquels la société peut capitaliser à terme.

En termes de retour sur investissement, l’étude Avolta Venture Transaction Multiples France 2017 Edition, la plus récente sur les sorties des startups de l’EdTech, indique que le multiple médian (Valorisation/Chiffre d’affaires sur les 12 derniers mois) dans ce secteur d’activité est établi en médiane à 3,7x le chiffre d’affaires.
Quant au modèle économique, une étude plus récente (VC/M&A Tech Multiples France 2020) révèle que les entreprises ayant un modèle de revenu basé sur la souscription d’abonnements voient leur valorisation médiane à 4,0x le chiffre d’affaires.

Dans le cas de FastLane Education, à horizon 2025, le chiffre d’affaires devrait se situer selon le business plan autour de 6M€. Si l’entreprise venait à se faire racheter à ce moment-là et selon ces multiples théoriques, la société pourrait être valorisée entre 22,2M€ et 24M€.

Par ailleurs, il est intéressant de noter que les opportunités de sortie se présentent relativement tôt dans la vie de l’entreprise sur le marché de l’EdTech. Sur plus de 140 opérations de sortie étudiées au niveau mondial (acquisition, fusion, LBO), 14% d’entre elles concernent des cibles réalisant moins de 1M$ de chiffre d’affaires, et 50% réalisent entre 1M$ et 10M$ de CA (source : Crunchbase, de 2011 à 2021). Les sorties concernent donc en majorité des TPE / PME, qui démontrent leur traction commerciale depuis peu de temps mais donc les perspectives de déploiement, et donc de croissance, sont exponentielles, et ce grâce à des outils technologiques performants mais simples à installer et à s’approprier, comme le propose FastLane Education.




FAQ de la startup