Investir dans Cardiags avec Sowefund

Cardiags Dispositif Médical connecté de pré-diagnostic cardiaque

Photo de l'entreprise

Cardiags a développé un Dispositif Médical de dépistage d’anomalies cardiaques intelligent et connecté. Simple à utiliser par des professionnels de santé non-cardiologues là où se trouve le patient, il permet d’optimiser le dépistage et le suivi des pathologies cardio-vasculaires.

Points forts

coverstyle

  • Un triple marché adressable, représentant 165 millions d’euros rien qu’en France, sans compter celui du dépistage.

  • Une traction validée auprès de nombreux médecins, cardiologues,
    infirmiers et distributeurs potentiels avec 10 lettres d’intérêt déjà
    signées
    .

  • Un dispositif prêt pour la commercialisation sur le marché
    vétérinaire
    , et prêt pour l’industrialisation et la qualification au
    marquage CE sur le marché de la santé humaine.

L'équipe

Nacira Zegadi
Nacira Zegadi
Fondatrice | Présidente & CEO
Kamel Zegadi
Kamel Zegadi
Associé | CTO et Réglementaire
Olivier Desplat
Olivier Desplat
Associé | CBO
Aliane Lakhdar
Aliane Lakhdar
Ingénieur IT
Dr Amirouche Benarab
Dr Amirouche Benarab
Cardiologue consultant

Advisor / conseil

Dr Michel Chuzeville
Dr Michel Chuzeville
Cardiologue et gériatre | Chef de service Médecine du Vieillissement chez Hospices Civils de Lyon
Dr Tarek El Habach
Dr Tarek El Habach
Cardiologue | Chef de service Cardiologie chez Centre Hospitalier Chalon sur Saône
Dr Noureddine Abdelsaddok
Dr Noureddine Abdelsaddok
Médecin Généraliste
Dr Isabelle Bublot
Dr Isabelle Bublot
Consultante en Cardiologie chez Only Vet

La problématique

Les maladies cardio-vasculaires (CV) sont la première cause de mortalité dans le monde et provoquent chaque année plus de 17 millions de décès. Ces chiffres progressent chaque année. En France, c’est la deuxième cause de mortalité - la première pour les femmes et les personnes âgées de plus de 65 ans-, avec plus de 150 000 victimes chaque année, soit 400 morts par jour.
Ces maladies, qui nous concernent tous, jeunes, adolescents, adultes, séniors, femmes et hommes, représentent un enjeu de santé publique majeur en France.

Les maladies CV regroupent les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins. La détection précoce d’anomalies CV permet d’agir avant que la maladie ne s’installe, puis un suivi régulier et efficace des patients doit être mis en place. Un tel suivi permettrait de détecter à temps les aggravations et d’agir vite. Celles-ci restent souvent imprévisibles et parfois silencieuses.

Mais paradoxalement, alors que la demande explose, les effectifs de cardiologues restent bas, ce qui ne permet pas d’assurer le suivi régulier des anomalies CV. En 2019, la France comptabilise près de 6000 cardiologues. Et alors que les prévisions tablent sur une augmentation de 17% de la population à risque entre 2020 et 2030, l’effectif des cardiologues ne devrait augmenter que de 1%. L’une des populations à risque CV, les plus de 60 ans, devrait ainsi atteindre près d’un tiers de la population française d’ici 2050. Ce déséquilibre s’intensifie et devient de plus en plus problématique notamment avec l’existence de déserts médicaux. Or la durée d’attente pour un rendez-vous chez un cardiologue en ville est en moyenne de 53 jours et fait de la cardiologie la 2e spécialité la moins disponible en France. En parallèle, les médecins généralistes et les professionnels de santé en général manquent aujourd’hui d’outils adaptés pour détecter les risques CV de leurs patients ou les suivre d’une manière efficace. Ils ne peuvent donc pas agir autant qu’ils le souhaiteraient en amont des cardiologues pour fluidifier l’accès à ceux-ci, améliorer la prédiction et prévenir des hospitalisations coûteuses non programmées.

L’une des conséquences directes est donc le dépistage tardif des maladies CV.

constat

Les cardiologues souhaiteraient déléguer certaines tâches aux autres professionnels de santé. Les différents acteurs de ce secteur (autorités de santé, professionnels de santé, mutuelles...) attendent des solutions pour :

  • Améliorer l’efficacité du dépistage

  • Assurer un suivi continu et efficace

  • Déléguer des tâches aux autres acteurs de santé pour décharger les cardiologues

  • Réduire les coûts, notamment lors des hospitalisations.

Le concept

Pour répondre à ces enjeux, Cardiags a développé le Trimod, un dispositif médical (DM) facile d’utilisation et de compréhension à destination des professionnels de santé non-cardiologues, pour leur permettre d’effectuer des pré-diagnostics cardiaques et accélérer ainsi la prise en charge des patients.

concept

Son premier produit, Cardiags Trimod, protégé par de nombreux brevets, est un dispositif médical intelligent, mobile et connecté de détection précoce et rapide d’un large spectre d’anomalies cardiaques, là où se trouve le patient. Utilisable par un professionnel de santé non cardiologue en un seul geste d’auscultation, il enregistre et synchronise les 3 signaux essentiels de la cardiologie (d'où son nom "Trimod") : électrique, mécanique et pression. Il croise leur interprétation dans des algorithmes pour fournir une aide à la décision précieuse pour le non-cardiologue, afin d’améliorer le dépistage et le suivi objectif des pathologies CV.

Cet appareil est particulièrement adapté à la télémédecine : il permet, grâce à une plateforme SaaS, le partage immédiat des données patient à distance avec un cardiologue et entre professionnels de santé, dans le but d’accélérer et d’optimiser la prise en charge des patients.

Produits / services

Cardiags Trimod, dispositif médical intelligent, mobile et connecté destiné à la cardiologie
Cardiags Trimod est un outil d’auscultation cardiaque breveté, portable, multi-capteurs et connecté. Ce Dispositif Médical (DM) n’a actuellement aucun équivalent sur le marché des DM de cardiologie et répond à une pratique médicale en fort développement : la prise en charge en réseau du patient et l’usage possible de l’appareil par un non-spécialiste.
Par rapport aux appareils légers fonctionnant sous un seul mode, comme le stéthoscope, Cardiags Trimod est capable de fournir beaucoup plus d’indications :

  • Anomalies du rythme et de la conduction
  • Souffles
  • Bruits pathologiques
  • Évaluation quantitative rapide de la fonction cardiaque
  • Dépistage précoce de l’insuffisance cardiaque
  • Suivi de l’insuffisance cardiaque / dépistage précoce des
    dégradations

Il est constitué d’un appareil multi-capteurs qui recueille les 3 signaux cardiaques essentiels et d’une suite logicielle permettant l’aide au diagnostic, l’enregistrement et la gestion des données, l’interfaçage avec d’autres DM ou plateformes.

L’appareil multi-capteurs est constitué d’un premier module qui s’applique sur le thorax et d’un second module, une sonde, qui s’applique sur le cou (ou d’autres sites du corps) et augmente la précision de l’appareil en lui permettant plus de performances. L’appareil transmet les données en temps réel vers un PC ou un autre support numérique externe, par connexion sans fil ou filaire : l’acquisition des signaux est très rapide, fiable et toujours fonctionnelle pour tenir compte du temps d’auscultation limité du professionnel de santé. L’appareil dispose de sa propre mémoire interne, pour pallier tout problème de connexion, notamment en mobilité. Il est connecté et permet le partage des données de manière sécurisée avec un spécialiste ou un opérateur distant, via le serveur de Cardiags, en temps réel ou différé.
produit1

Grâce à ses capteurs, l’appareil est en capacité de mesurer 26 paramètres cardiaques, ce qui permet au non-cardiologue de disposer d’un outil beaucoup plus puissant que ses outils courants. Cardiags Trimod peut être utilisé fréquemment en amont de l’échocardiographie. Celle-ci reste un outil complexe réservé aux experts que sont les cardiologues.

Une suite logicielle

La suite logicielle (3 brevets dont un PCT et un 4ème brevet en préparation) intègre le logiciel d’aide au diagnostic, le logiciel de gestion des données et le logiciel permettant l’expertise à distance. Cette version du logiciel fonctionne sur PC et une version pour tablette et smartphone sera développée dès la levée de fonds.

Les 3 capteurs groupés dans le même dispositif permettent la mesure simultanée de 3 signaux synchrones, correspondant aux 3 phénomènes physiologiques essentiels de la cardiologie qui sont complémentaires. Le logiciel permet l’enregistrement des données, la visualisation des tracés et le calcul des algorithmes, pour donner une image globale de l’état cardiaque du patient à l’instant t. Ce processus, du recueil des données à la détection et la visualisation, dure en moyenne 60 secondes.

produit2

Les données collectées par le Trimod sont interprétées par des algorithmes intégrés dans la suite logicielle. Les algorithmes, développés par les équipes de Cardiags, permettent d’établir un pré-diagnostic à destination du non-cardiologue tel que le médecin généraliste et facilitent le partage immédiat de l’information avec un cardiologue à distance. Ainsi, ils permettent la détection précoce d’un large spectre d’anomalies cardiaques, là où se trouve le patient.

Le dispositif dispose également de nombreuses fonctionnalités supplémentaires : une écoute amplifiée sélective cardiaque et pulmonaire, notamment l’écoute pulmonaire d’anomalies d’origine cardiaque; la visualisation, le zoom, un document de synthèse, l’impression, etc.

Valeur ajoutée et éléments différenciants

Une avance technologique sur le marché
Cardiags a développé le seul dispositif du marché disposant des 3 capteurs qui recueillent les 3 signaux cardiaques essentiels, alors que les concurrents les plus avancés disposent seulement de 2 capteurs. En effet, les sociétés concurrentes ont fait le choix de proposer un ou deux capteurs, alors que la société Cardiags a développé une solution à 3 capteurs unique lui permettant de relever un maximum de signes d’anomalies CV en amont de l’échocardiographie.

La synchronicité et la complémentarité des 3 signaux, permet au Trimod de déterminer plus de paramètres en croisant les différents signaux et de calculer une aide à la décision qui reproduit les algorithmes de décision du cardiologue. Celle-ci est fournie immédiatement au non-cardiologue. Chaque signal renforce également la précision de chacun des deux autres. Grâce au 3e capteur de pression, Trimod est en capacité de mesurer un ensemble de paramètres de type cardiaque et artériel inédit, inaccessible aux autres solutions.

La seule solution qui permet d'évaluer l’état cardiaque et l’âge artériel
Cardiags a développé le seul dispositif du marché qui est en mesure d’évaluer des anomalies au niveau du cœur et de déterminer l’âge artériel du patient. L'âge artériel peut être différent de l’âge de la personne, il fait partie de l'évaluation du risque CV global. Un nombre important d’études épidémiologiques ont démontré sa valeur prédictive pour de nombreux évènements incluant la mortalité totale, la mortalité CV, la survenue d’évènements coronaires et d’accidents vasculaires cérébraux (AVC), la récupération fonctionnelle après AVC, la mise en hémodialyse, et la survenue d’une hypertension artérielle.
Le médecin traitant qui est chargé de la prévention primaire et est encouragé financièrement à le faire, pourra évaluer les facteurs de risque de son patient. Les médecins traitants sont aussi encouragés à travailler avec les infirmiers avec lesquels ils pourront partager l’utilisation de Trimod en tant qu’opérateurs auprès du patient, pour un suivi efficient en réseau avec le cardiologue et un vrai gain de temps médical.

Un outil accessible à tous les professionnels de santé
Cardiags Trimod, outil accessible à tous les professionnels de santé, permet de gagner du “temps cardiologue” en partageant les tâches en toute sécurité, fiabilité et traçabilité entre ces différentes professions de santé. Il a été conçu pour être simple d’utilisation, familier et intuitif : un seul bouton suffit pour faire fonctionner le dispositif et la prise de signal s’effectue en un seul geste. Après plusieurs tests auprès d’infirmières et de médecins généralistes, ces professionnels de santé s’accordent sur la facilité d’utilisation par un non-cardiologue.

Une solution adaptée à la télémédecine et qui fait plus que les solutions actuelles
La solution Trimod a été conçue pour permettre le partage à distance des informations entre les médecins généralistes ou tout professionnel de santé non-cardiologue (infirmier, pharmacien, …) et les cardiologues. Cardiags envoie un document interactif complet au cardiologue qui peut réécouter, visualiser, zoomer, corriger et donner ainsi un avis éclairé. C’est une consultation équivalente à une consultation en direct. Les solutions actuelles intègrent très peu de dispositifs médicaux.
Avec la pandémie mondiale, beaucoup de médecins généralistes ont vu leurs revenus diminuer, ce qui les a poussés à s’investir dans la téléconsultation. Ce mode de consultation a explosé depuis, et les patients et les autorités de santé l’ont adopté de façon pérenne.

Base de données trimodale synchrone unique
Les données trimodales collectées et stockées par le Trimod dans une base de données permettent de partager sur le long terme les données patients entre praticiens pour un suivi plus efficace. Le traitement de ces données anonymisées pourra être exploité dans la formation des non-cardiologues sur les sujets cardiovasculaires, dans la fourniture d’exemples dans le logiciel ou dans des études épidémiologiques.

Stratégie d’acquisition

Cardiags a planifié une stratégie d’acquisition autour de plusieurs cibles, adressées selon des étapes successives au fur et à mesure du développement des produits et services :

  • Step 0 (avant le marquage CE) : vétérinaires, organismes de
    formation, pilotes avec les Agences Régionales de Santé, etc;
  • Step 1 (B2B en gériatrie) : réseaux de soin, réseaux de santé,
    infirmiers, EHPADs, maisons médicales, hôpitaux et cliniques,
    médecins généralistes libéraux;
  • Step 2 (B2B en pathologies cardiovasculaires hors seniors et
    pathologies à haut risque CV) : services d’endocrinologie en hôpitaux
    et cliniques;
  • Step 3 (dépistage et pathologies CV) : particuliers à domicile
    (BtoC), partenariats avec des complémentaires santé, services
    médicaux des entreprises, etc.

strategieacquisition

Les Vétérinaires
Cardiags Trimod fonctionne pour les animaux, cela a été testé et validé notamment sur les chiens, qui présentent des pathologies cardiaques multiples.

Des tests cliniques ont été réalisés avec une vétérinaire cardiologue, ancienne enseignante à VetAgroSup, l’école vétérinaire de Lyon, pour valider l’efficacité du dispositif sur les animaux. Cardiags a fait le choix de s’appuyer sur des distributeurs possédant une force de vente dédiée au matériel médical à destination des vétérinaires pour bénéficier de leur puissance de communication. L’étude clinique en cours permettra à Cardiags de prendre la parole dans l’un des grands congrès vétérinaires pour gagner en visibilité et marquer le démarrage commercial auprès de la cible vétérinaire, prévu à l’automne 2021.

strategieacquisition2

Les EHPADs & Résidences Autonomie
L’approche de Cardiags vers les EHPADs et les résidences autonomie est un mix entre une approche directe et une distribution via des distributeurs spécialisés. Par exemple, Cardiags a approché directement un leader du marché français pour un test de 6 mois de leur dispositif dans quelques-uns de leurs établissements.

Les Hôpitaux
Cardiags adresse cette cible essentiellement via des distributeurs spécialisés, le processus de vente en direct étant trop long et complexe. Cardiags travaille cependant en direct avec plusieurs hôpitaux afin d’affiner l’usage hospitalier du dispositif.

Les Médecins Généralistes
Cardiags fait le choix d’approcher les médecins généralistes via des distributeurs spécialisés, compte tenu du grand nombre de médecins généralistes libéraux en France (56 000). Les médecins généralistes achètent leur matériel médical essentiellement en ligne, Cardiags est donc en contact avec l’une des plateformes leaders auprès de cette cible. Une fois les protocoles validés par les cardiologues, la société envisage de communiquer auprès de la Société Française de Médecine Générale.

Modèle économique

Le modèle économique de Cardiags Trimod repose sur la vente de l’appareil, associée à un abonnement à la plateforme SaaS de services de Cardiags. Le modèle associe vente directe et vente à un distributeur, qui revendra ensuite au client final (hôpital, Ehpad, …). L’appareil est vendu à un prix de 1000 € environ au distributeur, ce qui le positionne à environ 2000 € TTC pour l’acheteur final. Ce niveau de prix correspond à la fourchette de prix moyenne constatée chez des distributeurs pour des appareils de type ECG 12 dérivations et a été testé comme étant parfaitement acceptable auprès d’acheteurs potentiels (hospitaliers, Ehpad, …).

Les niveaux d’abonnements sont positionnés à un prix très compétitif de 50 à 100 € par mois, en fonction du nombre d’examens mensuels réalisés selon un modèle avec ou sans cardiologue fourni par Cardiags.

Les succès

Un dispositif prêt pour l’industrialisation et la qualification au marquage CE
Pour l’industrialisation de ses dispositifs médicaux, Cardiags a choisi des prestataires ayant une expérience de plus de 30 ans dans le domaine médical et présentant les garanties règlementaires ISO 13485.

1# Un prestataire est sécurisé pour la fabrication et le montage du dispositif avec vérification de la disponibilité des composants et des durées de montage ainsi que la sécurisation du sourcing

2# Le fabricant des coques est sélectionné et le choix des matériaux biocompatibles et des couleurs est effectué, les disponibilités et les délais de livraison sont négociés et sécurisés

3# Le prestataire pour le packaging et l’impression du pack est choisi, le modèle et les délais de livraison sont définis. Un prototype de packaging est validé et prêt

4# Les fournisseurs d’accessoires et les délais de livraison sont identifiés et sécurisés

Une stratégie d’assemblage complet du dispositif avec des tests en sortie d’usine a été mise en place avec le prestataire principal (fabricant des cartes électroniques, qui est certifié ISO 13485 et situé en région Auvergne Rhône-Alpes).

Concernant le marquage CE, le dossier de Cardiags, réalisé en partenariat avec un organisme notifié, est prêt. Le laboratoire d’essai et les partenaires industriels ont été validés pour le démarrage des essais cliniques Q3 2021, et l’Organisme Notifié a été sélectionné.

Un dispositif prêt pour la commercialisation sur le marché animal
Cardiags prépare sa campagne de communication avec le leader de la distribution de matériel et médicaments vétérinaires, qui détient 40% du marché en France. Dans une lettre d’intérêt, ce distributeur confirme être prêt à référencer l’appareil dans son catalogue. Des communications (congrès, publications) sont en préparation pour le lancement sur le marché vétérinaire prévu à partir de l’automne 2021, en partenariat avec ce leader de la distribution vétérinaire.

Un dispositif testé et validé par les professionnels de santé
Le premier dispositif Cardiags Trimod a été testé par plusieurs cardiologues. Ces spécialistes ont validé la pertinence du dispositif pour accompagner les médecins généralistes ou infirmiers dans leur pré-diagnostic.
Des cardiologues hospitaliers ont également confirmé la pertinence de la solution pour le suivi à domicile des patients via des réseaux de santé ou par le réseau de proximité de ville : médecins généralistes ou infirmiers.

Une traction validée par de nombreuses lettres d’intention
Avant même sa commercialisation, Cardiags a réussi à convaincre de nombreux acteurs du monde médical :

  • Une discussion est en cours avec un réseau d’EHPAD leader pour un test de 6 mois du dispositif Cardiags Trimod dans plusieurs de leurs
    établissements,
  • Cardiags a reçu une lettre d’intention de l’association ORSAC, qui
    gère des établissements de santé mentale, gériatrie, handicap,
    enfance et accueille quotidiennement plus de 1000 usagers pour une
    expérimentation sur plusieurs établissements,
  • Elle a également reçu des lettres d’intention de 8 autres médecins
    pour une expérimentation de son dispositif dans leurs services
    respectifs,

La société est également en négociations avec l’une des plateformes leader en vente directe de dispositifs médicaux aux médecins généralistes.

La traction est donc validée auprès de nombreux médecins, cardiologues, infirmiers, distributeurs potentiels et prospects. En parallèle, Cardiags est en discussion avec une complémentaire santé majeure intéressée par le dispositif.

Une innovation reconnue par l’écosystème
Cardiags bénéficie d’un accompagnement sérieux et a été récompensée pour ses innovations :

  • La société est lauréate du concours de création d’entreprises de
    technologies innovantes, i-lab,
  • Elle a obtenu le statut de Jeune Entreprise Innovante,
  • Elle est lauréate du concours européen Wider 2015,
  • Elle est membre des clusters I-Care et Medic@lps,
  • Elle est accompagnée par LyonBiopôle, la BPI, Rhône Développement Initiative et Odicéo.

enter image description here

Le marché

La cardiologie : un marché en constante progression
Cardiags compte adresser en priorité le marché de la cardiologie en gériatrie, qui est à la fois rapidement accessible et ayant un potentiel élevé, en croissance sur le long terme. Le nombre de seniors va en effet croître dans tous les pays développés dans les 30 prochaines années et au-delà. Ainsi en France, la population âgée de plus de 60 ans va passer de 16,6M en 2016 (24,9% de la population) à plus de 23M en 2050 (31,9% de la population, source INSEE). Même chose aux États-Unis, avec près de 53M de plus de 65 ans en 2018 (16% de la population) et 88,5M en 2050 (20,2% de la population, source US Census Bureau). De plus, les seniors cumulent souvent plusieurs anomalies cardiaques successives, imprévisibles et souvent silencieuses. Les leaders d’opinion mettent l’accent sur les solutions permettant de relever un maximum de signes d’anomalies en amont de l’échographie dans le but de prévenir les risques et l’accumulation des risques. En ce sens, le dispositif Cardiags Trimod est très pertinent sur ce marché privilégié des seniors.
De plus, les risques CV s’accroissant très significativement après 50 ans, on retrouve déjà des proportions importantes de seniors dans les populations suivies pour maladie CV : ainsi, 62% des patients suivis en France pour maladie CV ont plus de 65 ans, soit 7 M de patients (source : Ameli).

Au-delà de ce cœur de marché de la gériatrie, Cardiags adressera le marché de tous les patients déjà suivis pour des pathologies CV, seniors ou pas. Ce marché concerne 11,3 M de patients en France, 42 M dans les 4 autres pays cibles d’Europe et 55 M de personnes aux US. La valeur de ce marché (en B to B) est estimée à 1,4 milliards d’euros (150 M€ environ pour la France, 550 M€ pour les 4 pays européens cibles et 730 M€ pour les US).

Les projections de chiffre d’affaires du business plan sont basées sur le seul marché du suivi gériatrique, et atteignent un total de plus de 18 M€ de CA à 5 ans (près de 25 M€ avec le marché vétérinaire France et US).
Les autres patients à haut risque CV sont également ciblés dans un 2ème temps, comme les personnes diabétiques (3,2 M suivis en France, 34,2 M aux USA) ou les insuffisants rénaux, et finalement tout patient dont la pathologie ou le traitement entraîne un risque cardiaque élevé.

enter image description here

Un réel enjeu sur la télémédecine
Dans un contexte de crise sanitaire, les Français et les Européens en général ont largement eu recours à la télémédecine en 2020, encouragés par des campagnes de sensibilisation menées par les gouvernements. Alors que ce mode de consultation était auparavant très minoritaire, il a représenté à partir du mois de mars 2020 l'unique solution pour avoir accès à un médecin sans risque d'exposition au coronavirus.

Pendant le confinement du printemps 2020, 25% des consultations médicales en France se sont faites sans rencontre physique et la tendance a perduré : en septembre 2020, par exemple, dix fois plus d'actes ont été réalisés quotidiennement en « distanciel » par rapport au début de l'année 2020.

Les téléconsultations ont atteint des niveaux inégalés depuis 2018, date des premiers remboursements des actes de télémédecine par la Sécurité sociale. Des chiffres similaires sont observés en 2021 et le seront probablement en 2022, puisque les mesures de facilitation d’utilisation de la téléconsultation sont maintenues au moins pour les deux années, les patients comme les médecins étant encouragés à garder cette habitude.

Les conditions d’accès et de remboursement à la télémédecine ont par ailleurs été assouplies et tous les professionnels de santé intervenant dans la télémédecine (téléconsultation, téléexpertise) continuent à être rémunérés. La Sécurité Sociale encourage les médecins à s’équiper en participant au financement des équipements connectés. Ces incitations financières permettront aux professionnels de santé d’amortir le coût du Trimod. La multiplication des lieux de téléconsultation (pharmacies, camions mobiles, cabines de téléconsultation, …) devrait également accélérer cette tendance au développement de la télémédecine.

Un marché animal en constante progression
Le marché lié aux animaux de compagnie est en très forte croissance en Europe et aux USA. En effet, les dépenses par animal sont en forte augmentation, les ménages étant prêts à dépenser davantage pour un animal considéré comme un membre de la famille à part entière, et l’offre se développe sur tous les segments. Aux Etats-Unis, ce marché a connu une croissance exponentielle depuis la fin des années 1990. Selon l’American Pet Products Association, les dépenses consacrées aux produits et services pour animaux y ont triplé depuis vingt ans pour dépasser les 60 milliards de dollars en 2018.

Les ménages français possèdent plus de 7 millions de chiens et les Américains plus de 90 millions. Le nombre de cliniques vétérinaires est également en augmentation (plus de 8000 en France, plus de 56000 aux USA) et elles s’organisent en réseaux. Le géant du pet food Mars a par exemple racheté le réseau de cliniques VCA aux Etats-Unis en 2017, et possède désormais plus de 1000 cliniques vétérinaires aux USA et au Canada.

Avec un marché potentiel de 15 M€ en France et de 100 M€ aux USA, le marché vétérinaire représente un potentiel de CA additionnel important pour Cardiags.

Après le marché vétérinaire français en 2021, Cardiags prévoit de s’implanter dès 2022 sur le marché vétérinaire américain sur lequel la télémédecine est déjà bien présente chez les vétérinaires et a déjà engagé des contacts dans ce sens.

La concurrence

Cardiags ne possède pas de concurrent direct sur son marché principal. De nombreux concurrents existent avec un capteur unique, non communicant et seuls 2 concurrents aux USA sont positionnés sur 2 capteurs. Les solutions existantes comportent peu d’aide au diagnostic.

La concurrence est essentiellement concentrée sur un capteur unique (stéthoscope électronique, ECG, balance connectée, oxymètre connecté, …) avec ou sans logiciel, qui ne fournit qu’une information partielle de l’état de santé du patient, notamment cardiaque.

L’offre se concentre également sur des plateformes de télémédecine, qui peuvent être davantage considérées comme des partenaires potentiels que des concurrents pour Cardiags. Ces plateformes se sont concentrées sur la prise de RDV et plus récemment sur la mise en relation des patients avec les médecins (téléconsultations) mais il leur manque des dispositifs médicaux puissants, intelligents et connectés.

concurrence

Utilisation des fonds

Aujourd’hui, Cardiags recherche 450K€ en equity, répartis ainsi :

  • Finalisation du marquage CE (phase clinique, labo d’essai, audit)
  • Consolidation et génération de propriété intellectuelle (4ème brevet)
  • Moule industriel et 1ère série
  • 3 embauches
  • Commercialisation sur le marché vétérinaire

Historiquement, la société a été financée à hauteur d’environ 1,21 M€ répartis ainsi :

  • 320 000 € de capital initial
  • 55 000 € d’apport en compte courant d’associés, réintégrés au capital
    de la société
  • 90 000 € de prêt d'honneur
  • 345 600 € de subventions et de prix
  • 200 000 € de prêts bancaires
  • 200 000 € de prêts innovation

Plan d'action

2021-2022 : Une étude clinique pour le marquage CE en cours de réalisation puis marquage CE
Cardiags a réalisé ses prototypes de qualification qui ont permis de valider les inputs nécessaires en vue du marquage CE avec le laboratoire d’essai et l’Organisme Notifié, notamment l’identification et la validation des prestataires industriels.
Le protocole clinique a été travaillé par les Hospices Civils de Lyon et les équipes de Cardiags, le modèle statistique a été élaboré et validé par un biostatisticien. La validation médicale, dont le protocole a été élaboré avec le prestataire de Cardiags pour l’accompagnement du marquage CE, devrait durer 10 semaines.

enter image description here

2021-2022 : La commercialisation sur le marché vétérinaire et le démarrage de la commercialisation sur le marché de la santé humaine
Sur la cible vétérinaire, les tests ont été effectués avec un vétérinaire cardiologue spécialiste. Les résultats constatés à date sont très positifs et permettent de valider la lecture et le recueil de signaux cardiaques, notamment sur les chiens. Les tests confirment également l’efficacité du dispositif sur l’identification des pathologies, et la fiabilité de l’appareil. Enfin, les tests valident la forte valeur ajoutée de ce dispositif pour les vétérinaires : gain de temps, dépistage précoce, facilité d’utilisation vis-à-vis de l’animal, etc.
Suite à ces tests, une étude plus poussée est en cours afin de communiquer notamment sur un salon spécialisé en novembre 2021.

2022 : Le lancement commercial médecine humaine
Dès 2022, Cardiags débutera la commercialisation de son premier dispositif, tout d’abord sur le marché français, puis dès 2023 en Allemagne, au Royaume-Uni, en Italie et en Espagne.
Après obtention de l’approbation réglementaire FDA, Cardiags déploiera son dispositif sur le marché américain.

Le futur / Objectifs

Le dépistage, un marché considérable
La troisième étape du développement de Cardiags marquera le lancement sur deux marchés importants : Le BtoC, avec l’adaptation de Cardiags Trimod pour une utilisation simple directement par le patient et la détection de pathologies CV auprès de populations à risque (plus de 50 ans, fumeurs, personnes obèses, …). Cardiags a prévu d’adresser d’autres acteurs et d’élargir son marché en partenariat notamment avec des complémentaires santé en France, avec lesquelles par exemple des actions de dépistage en entreprise peuvent être organisées.

Développement des services et évolution du niveau de prix des abonnements
Cardiags proposera des cardiologues partenaires pour l’expertise à distance avec les Ehpads et les services de gériatrie. L’aide à la décision de Cardiags Trimod est évolutive. Plus la collection de données de Cardiags augmente, plus le nombre d’autres algorithmes de décision en cardiologie sera élevé. Ces algorithmes seront aussi développés en croisant avec d’autres pathologies et dispositifs existants. Cela sera très utile pour les seniors par exemple qui peuvent présenter plusieurs pathologies à la fois. Ces algorithmes seront à la base de nouveaux services qui seront disponibles sur la plateforme SaaS et augmenteront la valeur ajoutée des solutions Cardiags.

Des partenariats peuvent être élaborés avec d’autres plateformes déjà fonctionnelles et permettront de proposer d’autres services, comme par exemple les plateformes de suivi de l’insuffisance cardiaque, maladie grave, pour laquelle le dispositif aura une grande valeur ajoutée.
Cardiags proposera également rapidement, sur la base des connaissances du Trimod, des dispositifs et des services sur un ou deux capteurs seulement comme ses concurrents, afin d’élargir son offre.
Développer la base de données trimodale, source de connaissances
L’acquisition des données trimodales synchrones, à large échelle, permettra de développer la formation des non-cardiologues, de leur fournir une aide à la connaissance directe avec le logiciel (exemples, cas utiles…), ce qui les amènera à acheter le dispositif. Le potentiel (public-privé) est de 100 000 médecins généralistes et près de 600 000 cadres infirmiers. La tendance actuelle est qu’ils exercent en mode groupé et collaborent de plus en plus, en particulier pour le domicile.
Des services performants pourront être également développés pour des études épidémiologiques.

Le B2C
Le potentiel du marché BtoC amène Cardiags à également envisager dès 2024 une version de son DM utilisable directement par le patient avec une intelligence déjà fiabilisée par le Trimod. Le design de l’appareil et de l’IHM seront revus afin de permettre une utilisation facile par un patient, et les fonctionnalités permettront un dialogue à distance avec le cardiologue ou le médecin traitant du patient. Ce marché BtoC est estimé à 550 M€ rien qu’en France.

Solutions de sortie

Les dispositifs développés par Cardiags pourraient intéresser plusieurs acteurs dans un objectif de sortie :

  • Un industriel du DM : Cardiags a déjà présenté son dispositif à l’un des leaders mondiaux des dispositifs médicaux en cardiologie, qui
    s’est montré très intéressé et souhaite être informé des résultats de leur étude clinique.
  • Un opérateur télécom : Orange Ventures par exemple investit
    régulièrement dans des start-ups de la santé.
  • Une plateforme numérique de services médicaux de type télémédecine (Doctolib, Qare, …) à la recherche de DM connectés intelligents.
  • Une entreprise se diversifiant dans les services médicaux à domicile : par exemple, La Poste a pris la majorité du capital de Nouveal e-santé en juillet 2020.
  • Une complémentaire santé : Harmonie Mutuelle (Groupe VYV) a par exemple racheté la start-up de télémédecine MesDocteurs.com fin 2017.



FAQ de la startup

Est-ce que je peux bénéficier d'une réduction d'impôt en investissant dans Cardiags ?

En investissant dans Cardiags, vous pourrez bénéficier d’une réduction de votre IR à hauteur de 25% du montant investi. Vous pouvez également choisir de bénéficier de déductions fiscales à la sortie sur les plus values réalisées en souscrivant au travers de votre compte PEA ou PEA PME.