Investir dans Mini Green Power (2021) avec Sowefund

Mini Green Power (2021) Inventons l'énergie de demain

Photo de l'entreprise

Mini Green Power propose des “Mini Centrales Vertes” pour valoriser les déchets locaux destinés à l’enfouissement en énergie propre et rentable, utilisée localement.

Points forts

  • Un marché avec de réels besoins : Les pays industrialisés veulent substituer de plus en plus aux énergies fossiles (gaz, charbon) des énergies vertes, produites localement. La gestion des déchets est de plus en plus coûteuse pour les collectivités et les industriels qui les produisent.

  • Une technologie et un produit testés, approuvés, et brevetés : avec un premier prototype dès 2015, deux mini centrales centrales démarrées en 2018 et 2019, une mini centrale avec sécheur démarrée en 2020, la technologie de Mini Green Power a prouvé son efficacité, sa robustesse et sa rentabilité par rapport aux autres solutions du marché.

  • Mini Green Power a une équipe expérimentée qui bénéficie du soutien de plusieurs acteurs publics de l’innovation comme l’ADEME, BPI France, l’Union Européenne et la Région Sud.

L'équipe

Jean Riondel
Jean Riondel
Co-fondateur et Président
Hubert Sabourin
Hubert Sabourin
Co-fondateur et Relations investisseurs
Nicolas Legay
Nicolas Legay
Directeur des Opérations, Administratif et Financier

Advisor / conseil

Anne Le Gurun
Anne Le Gurun
Senior Advisor -Procurement and Contract Management
Bernard Tardieu
Bernard Tardieu
Président Commission énergie et Changement Climatique chez Académie des Technologies
Xavier Jeanjean
Xavier Jeanjean
Entrepreneur chez Founder Albineo & Co-founder K-Dix

La problématique

Le monde de l’énergie est en pleine mutation. La France, comme d’autres pays industrialisés, s’est fixée pour objectif d’atteindre 30 % d’énergie issue de sources renouvelables d’ici 2030. Malgré le développement de l’éolien et du photovoltaïque, ces solutions ne peuvent pas assurer l’intégralité de ces objectifs. Ces solutions sont, par nature, intermittentes : le photovoltaïque ne produit pas en l’absence de soleil, de même pour l’éolien en l’absence de vent. C’est pourquoi la recherche de nouvelles solutions complémentaires, vertes et non intermittentes est nécessaire. En ce sens, la création d’énergie par valorisation du bois, des déchets de biomasse et des résidus issus du tri sélectif constitue aujourd’hui une solution de plus en plus pertinente.

constat minigreenpower

De la même manière que la production d’énergie évolue en matière d’impact environnemental, elle évolue aussi en matière de géographie et d'échelle de déploiement. Les grosses unités, qui centralisent la production et génèrent l’énergie pour toute une région, ne répondent plus aux besoins du marché qui cherche à fournir des réponses locales aux besoins des territoires. Les grandes centrales biomasse du fait de leur important volume et du grand rayon d’approvisionnement génère une logistique couteuse et polluante. Certaines de ces grosses centrales biomasse existantes sont appelées à fermer. Ainsi, la production d’énergie se fait de plus en plus localement avec des centrales de plus en plus petites.

Beaucoup d’entreprises et de collectivités produisent de grandes quantités de déchets de biomasse, que souvent elles ne recyclent pas, et dont elles se débarrassent à un coût important, avec un impact environnemental élevé. Pour lutter contre le gaspillage de ces déchets, la France a fixé des objectifs de valorisation des déchets aux entreprises : 50 % des déchets non valorisés aujourd’hui devront l’être d’ici à 2030. Dans le traitement des déchets, les entreprises et les collectivités sont de plus en plus soucieuses de leur impact sur l’environnement : le recyclage et la valorisation de tonnes de déchets, qui jusque-là étaient enfouies, constitue un enjeu majeur. De plus, la réglementation taxe lourdement l’enfouissement pour favoriser le développement de ces nouveaux combustibles. Cela ouvre de fait un immense marché sur la valorisation énergétique, avec un potentiel de 4 millions de tonnes par an en France.

Le concept

Mini Green Power conçoit et assemble des “Mini Centrales Vertes”, modulaires, autonomes et contrôlables à distance, pour valoriser les déchets locaux en énergie propre et rentable, utilisée localement.

centrale minigreepower

La solution s’appuie sur des technologies innovantes protégées par un portefeuille de 13 brevets, valorisés à 18 M€ par un cabinet d’expertise indépendant. Ce portefeuille de brevets couvre les développements suivants :

Un procédé de combustion étagée qui permet de brûler proprement une large gamme de déchets :

  • Déchets verts, résidus d’élagage

  • Résidus de bois (bois de déconstruction, vieux meubles, bois usagés...)

  • Combustibles Solide de Récupération (CSR) préparés à partir des déchet industriels et ménagers;

  • Résidus agricoles.

Mini Green Power produit également une gamme de sécheurs modulaires étagés, dont la particularité est de pouvoir sécher une large gamme de produits, avec une emprise au sol minimale ainsi qu'un système de contrôle-commande très performant, développé en interne, associé à une base de données big data.

carburant minigreenpower

La technologie développée par Mini Green Power et sa modularité permettent de proposer plusieurs types de centrales, consommant chacune entre 1 000 et 20 000 tonnes de déchets par an selon leur puissance.

  • Les centrales chaleur pure peuvent produite entre 0.5 et 10 MW de chaleur, couvrant les besoins de 200 à 2 000 personnes ;

  • Les centrales électriques peuvent produire de 300 à 1 000 kW d’électricité, couvrant les besoins de 300 à 1 000 personnes ;

Lorsqu’elles sont utilisées en cogénération, les centrales produisent électricité et chaleur simultanément et ont un rendement élevé de l’ordre de 80%.

Mini Green Power propose ces petites centrales à des entreprises ou des collectivités, disposant localement de déchets de biomasse, déchets verts, déchets agricoles ou Combustibles Solides de Récupération. Ainsi, l’utilisation de ces centrales ne provoque pas de problèmes d’approvisionnement, et permet aux entreprises ou collectivités de valoriser sur place les déchets générés localement.

L’utilisation de cette technologie développée par Mini Green Power se décline au travers de 3 types d’utilisation :

  • Génération de chaleur pour des réseaux de chaleur (chauffage de bâtiment et eau chaude sanitaire)

  • Génération de chaleur pour applications industrielles : vapeur, huile thermique, séchage, ou froid;

  • Génération d’électricité pour alimenter le réseau électrique ;

Historique

2016-2020

road map minigreenpower

Mini Green Power a réalisé entre 2016 et 2020, 2 démonstrateurs et 3 unités commerciales.

Soutiens des investisseurs

Mini Green Power a, depuis ses débuts, bénéficié du soutien de plusieurs investisseurs et obtenu des subventions publiques pour un total cumulé de 10 M€.

partenaires minigreenpower

Produits / services

LA MINI-CENTRALE VERTE

Mini Green Power a développé 3 tailles de centrales standard permettant de couvrir une plage de 1 à 10 MW thermiques, avec la possibilité de brûler par combustion étagée un large spectre de déchets. En fonction du type de déchets et de la puissance, les mini centrales consomment entre 1000 et 20000 T/an de déchets.

LE SECHEUR VERT

Dans le cas d’applications chaleur, Mini Green Power a également développé des sécheurs universels et standards, pouvant sécher des matières agricoles, des combustibles pour des chaudières classiques (biomasse, CSR, etc.) ou pour diverses applications industrielles. Associés aux mini centrales, ces sécheurs utilisent de la chaleur verte et apportent une solution nouvelle de séchage écologique.

LA TECHNOLOGIE

Comment fonctionne une centrale Mini Green Power ?

Les Mini Centrales Vertes fonctionnent selon le principe de la combustion étagée : la biomasse est acheminée depuis le bac d’alimentation vers le gazéifieur. Elle y est chauffée à haute température dans une atmosphère pauvre en oxygène pour subir trois réactions successives :

  • La pyrolyse

  • La gazéification,

  • La postcombustion des gaz produits par les deux premières étapes.

Ce procédé, breveté par Mini Green Power, permet de traiter un large spectre de biomasses et de produire des fumées propres à plus de 1 000°C. Ces fumées issues de ce procédé innovant permettent de rendre les centrales plus vertes que les centrales classiques, dans la mesure où elles rejettent moins de fumées et moins de polluants que les solutions de combustion classiques.

procédé minigreenpower

Les fumées de combustion sont ensuite envoyées dans une chaudière de récupération qui va produire, selon les besoins du client, de l’eau chaude, de la vapeur saturée ou surchauffée ou de l’huile thermique.

La technologie de Mini Green Power permet aussi de coupler une solution de génération d’électricité en utilisant une turbine à vapeur ou une turbine ORC (Organic Rankine Cycle – dans ce cas la source de chaleur est l’huile thermique).

LE SERVICE

Les centrales sont entièrement automatisées et contrôlables à distance via le système de contrôle commande développé en interne par Mini Green Power. L’utilisation de la centrale se fait donc en parfaite autonomie.

Mini Green Power a également développé une infrastructure Big Data, reliée au contrôle commande, composée d’un serveur, d’un réseau, et d’un logiciel d’analyse statistique. En plus d’optimiser l’utilisation et les performances de la centrale, cette plateforme permet de collecter des données valorisables commercialement. Enfin, grâce à ce système entièrement connecté, les logiciels gérant les centrales peuvent être mis à jour au fil de l'eau à distance lorsque les clients s'abonne au service correspondant.

D’autre part, les centrales sont équipées de plusieurs capteurs de présence de gaz et de détection incendie et de systèmes de sécurité redondants. Ces systèmes permettent ainsi d’anticiper et de gérer ces problèmes et garantissent un haut niveau de fiabilité dans le fonctionnement des centrales.

service minigreenpower

Ce système de contrôle commande, contrôle à distance, couplé au Big Data permet à Mini Green Power de proposer les services suivants, une fois les centrales démarrées :

  • Assistance à l’exploitation à distance hotline 24H/24

  • Maintenance préventive, grâce à l’analyse des données de fonctionnement, maintenance annuelle et maintenance de gros entretien (tous les 5 ans)

Valeur ajoutée et éléments différenciants

Mini Green Power se démarque de la concurrence (chaudière biomasse et incinérateurs) grâce à :

  • Un positionnement sur une gamme de puissance de taille réduite – 0,5 à 10MWth (10 à 100 fois plus petite que les centrales biomasse ou incinérateurs traditionnels), permettant des solutions flexibles et modulaires pour répondre aux besoins des clients.

  • La capacité à valoriser une grande variété de biomasse et de déchets solides, notamment en termes d’humidité, en s’adaptant automatiquement aux changements de qualité du combustible.

  • Une forte automatisation du procédé.

  • Une gamme de produits standards et modulaires et une gestion standardisée des projets.

Ces avantages se traduisent par un coût de production d’énergie inférieur à la concurrence grâce au cout faible ou négatif des combustibles entrants (déchets) et un cout d’investissement au MW installé inférieur à la concurrence pour les centrales de valorisation de CSR, grâce au design standardisé et modulaire.

Par ailleurs, l’impact environnemental des centrales Mini Green Power est meilleur que les centrales biomasse standards ou incinérateurs car elles limitent l’émission de dioxyde d’azote, et génèrent moins de poussières. Elles nécessitent aussi moins de logistique pour l’approvisionnement en carburant qui est fait en circuit court.

Enfin, le haut niveau de sécurité et la solution clé en main apporté par la société est un plus par rapport aux chaudières biomasse classiques.

Mini Green Power se distingue donc grâce une valeur ajoutée apportée par un procédé unique, breveté, des centrales de petites tailles, très automatisées, plus flexibles, plus simples, permettant de valoriser de nombreux déchets solides à l’échelle locale.

Stratégie d’acquisition

L’acquisition de nouveaux clients se fait par démarchage direct pour Mini Green Power. Grâce à sa communication et sa participation à différents salons et événements, la société a établi de nombreux contacts avec des clients potentiels en France et à l’étranger. En France, trois types de centrales sont ciblés prioritairement :

  • Priorité aux Mini Centrales Vertes de production de chaleur 4 à 10 MW thermiques fonctionnant 8000 heures par an au minimum, gamme sur laquelle la rentabilité de MGP est la meilleure et sur laquelle MGP n’a pas encore de concurrence (les concurrents directs déjà présents sur le marché de la valorisation de déchets commencent à 20 MWth).

  • Installations de cogénération de 1 MW électrique fonctionnant 8000 heures par an, avec prix négatif du déchet et rentabilité assurée.

  • Installations chaleurs de petite taille uniquement pour des clients avec potentiel de réplication des centrales sur plusieurs sites, ce qui garantit un volume d’affaires équivalent à celui généré par les centrales de tailles plus importantes

En complément, la vente de sécheurs associés aux Mini Centrale Vertes est proposée lorsque le client a besoin de se débarrasser de ses déchets, mais manque de débouché chaleur. Le sécheur lui apporte un débouché chaleur facile à valoriser.

Modèle économique

Du fait du temps d’accès au marché pour les technologies d’infrastructures liées à l’énergie et aux déchets, MGP a prévu deux modèles d’affaires complémentaires :

Modèle 1 : vente de projets neufs développés en partenariat avec les clients :

  • Etudes d’Avant-Projet Sommaire et Avant-Projet Détaillé sont facturées et non engageantes.

  • Contrat ferme de construction de centrale (ingénierie de détail, fabrication des éléments en sous-traitance, installation sur site, mise en route et optimisation) sur la base d’une offre technique et économique ferme et d’un financement porté par le client.

Modèle 2 : Prestations récurrentes d’aide à l’exploitation et de maintenance

  • Chaque centrale génère des revenus récurrents pendant au minimum 20 ans.

Ces modèles s’inspirent de l’approche commerciale de de General Electric entre les années 80 et les années 2000 pour les turbines à gaz qui lui a permis de conquérir 70% du marché mondial sur cette technologie en dix ans, et d’être sur une position de marché dominante pendant plus d’une décennie.

A ces 2 modèles, s’ajoute le ciblage d’une clientèle qui permet de limiter les risques et favorise la rentabilité :

  • ETI solvables, avec une forte culture industrielle et un accès direct au dirigeant ou décisionnaire

  • Offrant des possibilités de réplication du projet (multi-sites) et d’opérations récurrentes,

  • Engagées dans une logique long terme de transition environnementale et motivées par l’engagement de Mini Green Power en tant qu’entreprise à mission.

La rentabilité est assurée par :

  • La standardisation des processus internes (qualité, achats, gestion de projet et R&D),

  • La conception par modules de puissance standardisés et le design paramétrable des Mini Centrales Vertes,

  • Une stratégie industrielle où Mini Green Power se concentre sur sa valeur ajoutée (design, ingénierie, intégration, mise en route, automatisation, suivi à distance), afin de réduire les coûts et les risques en sous-traitant les opérations de fabrication,

  • Des projets générant des bénéfices de manière autonome,

  • La marge générée par les prestations récurrentes d’aide à l’exploitation et à la maintenance.

Les succès

Outre l’installation des premières centrales sur la période 2017-2020 qui a générée 2 M€ de chiffre d’affaires, la mise en œuvre de la stratégie commerciale a permis d’enregistrer, depuis mars 2021, 1.9 M€ de commandes et des négociations avancées sont en cours avec plusieurs prospects répondant à ce ciblage.

Projet 2021 – Sécheurs de déchets verts et de CSR pour une unité de valorisation énergétique de 60 MW thermiques (La Réunion)

En mai 2021, Mini Green Power a signé un contrat d’une valeur de 1.8 M€ pour la fourniture de 3 sécheurs et les trémies associées pour un projet situé à l’Ile de la Réunion). Ce projet est actuellement en phase d’exécution avec une livraison sur site des équipements prévue à l’été 2022.

projet reunion minigreenpower

Projet 2021 - Mini-Centrale Verte de 700 kW thermique pour site industriel (Vaucluse)

Le client industriel a signé un contrat d’ingénierie pour l’installation d’une centrale de 700 kW sur son site situé dans le Vaucluse pour remplacer ses chaudières actuelles au gaz naturel alimentant en chaleur son process industriel par une Mini-Centrale Verte alimentée en bois de récupération. Une fois les études validées, le client doit passer commande pour cette centrale début 2022 pour un montant de 800 k€.

Projet 2021 – Centrale Verte de 20 MW thermique pour papeterie industrielle

Le client (un groupe papetier) a signé un contrat d’ingénierie pour l’installation d’une centrale de 19,5 MW (3 unités de 6,5 MW thermiques) alimentée en bois de récupération, sur son site en Bretagne. Une fois les études validées, le groupe doit passer commande pour cette centrale en avril 2022 pour un montant de 10 M€.

D’autres projets sont actuellement en discussion avancée avec un groupe de BTP (installation de cogénération d’1 MW électrique) et un industriel producteur de Combustibles Solides de Récupération.

Projet 2021 – Premières unités commerciales de valorisation de CSR

Mini Green Power a obtenu en juillet 2021 une aide de l’ADEME de 4,2 millions d’euros, au titre du Programme d’Investissement d’Avenir, pour financer le développement de deux unités commerciales de valorisation énergétique de CSR (1 unité en gamme de puissance moyenne et 1 unité en gamme de puissance haute). Par l’attribution de cette aide, l’ADEME a validé la technologie MGP pour la filière CSR. Plusieurs sites sont en cours d’évaluation avec des clients industriels et des collectivités pour développer ces projets et bénéficier de l’aide ADEME.

Le marché

Le marché de Mini Green Power est réparti de la façon suivante :

  • En France, selon l’ADEME, le marché des centrales biomasse va passer en 10 ans de 70 centrales par an à 300 centrales par an. MGP vise 10% de ce marché en 2030, soit un CA de 120 M€.

  • En Europe, hors France, l’ensemble de ces débouchés représente également un potentiel de 300 centrales par an dont MGP espère vise 5% en 2030, soit un CA de 60 M€.

  • À l’international, hors Europe, le potentiel du marché permettra de générer un relais de croissance considérable pour Mini Green Power. L’entreprise identifie actuellement des pays cibles (notamment dans les pays en voie de développement) où elle peut s’associer avec des industriels locaux pour vendre la technologie sous forme de licences, permettant de se déployer rapidement et en limitant les frais de structure et de développement commercial.

clients minigreenpower

Le cadre réglementaire

Les taxes sur les déchets et sur les combustibles fossiles sont en forte augmentation depuis 2015, faisant peser une lourde pression financière sur les entreprises génératrices de déchets et consommatrices d’énergie fossile.

graphique minigreenpower

Par ailleurs, les pouvoirs publics français et européen favorisent le développement des énergies renouvelables afin d’atteindre les objectifs de réduction des émissions de CO2, à travers plusieurs dispositifs de subventions, notamment destinés à la biomasse et à la valorisation énergétique(Fonds Chaleur ADEME, Plan de Relance Décarbonation, Certificats d’Economie d’Energie…). Ceci permet de favoriser le développement de ce type de projets chez les industriels et les collectivités locales consommatrices d’énergie (chaleur et électricité).

La concurrence

Les entreprises concurrentes de Mini Green Power se classent en trois catégories :

  • Les fabricants de chaudière gaz : ces entreprises sont aujourd’hui fortement pénalisées par l’augmentation du prix du gaz, l’augmentation des taxes sur le gaz naturel (TICGN) et la pression politique liée à la transition énergétique.

  • Les fabricants d’incinérateurs : ce sont des technologies de grosse taille consommant de 200 à 800 000 tonnes de déchets par an, ce qui entraine de fortes problématiques de logistique, de pollution, d’acceptabilité locale, conduisant à l’interdiction de construction de nouvelles unités.

  • Les fabricants de chaudières biomasse : ces entreprises sont pénalisées par l’augmentation du prix du bois et par la critique des organismes environnementaux face à l’utilisation de biomasse forestière pour une utilisation énergétique, moins pérenne que l’utilisation matière

Mini Green Power présente des avantages incontestables par rapport à ces trois types de concurrents : Les mini centrales vertes et les sécheurs de Mini Green Power permettent de produire une énergie verte moins taxée et moins polluante que les centrales gaz, en circuit court par rapport aux incinérateurs, et plus rentable et plus pérenne que les centrales biomasse. Mini Green Power devrait progressivement récupérer les clients de ces trois technologies concurrentes.

concurrent minigreenpower

Utilisation des fonds

Aujourd’hui Mini Green Power recherche 500 000€ à 1 M€ en equity.

Les fonds levés seront répartis de la manière suivante :

  • 25% : Investissements dans des systèmes d’information numériques.

  • 50% : Standardisation des processus d’ingénierie et de sous-traitance de la fabrication.

  • 25% : Recrutements progressifs de profils d’experts au sein du Bureau d’Etudes pour accompagner la mise en œuvre de nouveaux contrats.

Plan d'action

Structuration de l’entreprise pour la phase d’industrialisation

Afin de réussir sa phase d’industrialisation, Mini Green Power prévoit de se structurer pour :

  • Le déploiement de systèmes d’information numériques (Outil de gestion de projet, permettant de gérer plusieurs offres et projets en parallèle avec plus d’efficacité, outils administratifs numériques)

  • La poursuite de la standardisation des processus de l’entreprise avec les processus d’ingénierie et de sous-traitance de la fabrication : élaboration des doctrines, des documents types et mise en place d’un suivi qualité.

  • La consolidation d’un panel de fournisseurs européens

  • Le recrutement progressif de profils d’experts pour assurer la poursuite de la montée en maturité de l’équipe et la capacité à traiter toutes les offres et projets.

Développement à court terme

Après les phases de preuve de concept et de premières réalisations, Mini Green Power démarre maintenant sa phase d’industrialisation. L’entreprise est rentable en 2021 (CA 1.4 M€, bénéfice net attendu à 0.5 M€) et s’est structurée pour être le leader de la valorisation énergétique des déchets sur la gamme des petites centrales industrielles (500 kWth – 10 MWth) :

  • Leader européen en 2023

  • Leader mondial en 2030

Développement à moyen terme à l’international

Sur le moyen terme, Mini Green Power va développer la prospection internationale pour préparer le déploiement de la technologie avec des fournisseurs étrangers qui produiront sous licence.

Solutions de sortie

Mini Green Power envisage de faire rentrer à son capital un fonds d’investissement ou un partenaire industriel qui permettra aux petits actionnaires de sortir dans les 3 à 5 ans.




FAQ de la startup

Est-ce que je peux bénéficier d'une réduction d'impôt en investissant dans Mini Green Power ?

En investissant dans Mini Green Power, vous pourrez bénéficier d’une réduction de votre IR à hauteur de 25% du montant investi. Vous pouvez également choisir de bénéficier de déductions fiscales à la sortie sur les plus values réalisées en souscrivant au travers de votre compte PEA ou PEA PME.