Investir dans La Consigne Verte avec Sowefund

La Consigne Verte Le bac de collecte près de chez vous qui valorise vos épluchures !

Photo de l'entreprise

Vidéo de présentation - La Consigne Verte

Points forts

L'EQUIPE

Fanny Couronné et Patricia Bonneau sont les créatrices de la société TRIBIOVAL qui porte le service de La Consigne verte.

Fanny Couronné est la Directrice Générale et est en charge du développement commercial et de la communication, du suivi des développements produits (hardwares et softwares.

Patricia Bonneau est la Présidente et est plus particulièrement en charge des partenariats institutionnels, des partenariats avec les acteurs des déchets, des dossiers de financement, de la gestion administrative.

Depuis la création de la société, l’équipe s’est étoffée en accueillant Paul Velez en novembre 2021, puis Daniel Sourgen et Lilian Loignon en avril 2022.

La problématique

18 millions de tonnes de biodéchets sont jetés à la poubelle chaque année par les Français.

Ces biodéchets ou déchets organiques, représentent en effet plus d’un tiers de nos poubelles !

En France, la plupart du temps, ils sont collectés avec les ordures ménagères résiduelles, et traités par enfouissement ou incinération. Ce qui est énergivore, polluant et coûteux pour les collectivités (en moyenne 117€ / hab)

Pourtant, triés à la source ils pourraient être valorisés en compost ou en énergie, créant ainsi une économie circulaire.

D’ailleurs, la loi AGEC rend obligatoire le tri et la valorisation des biodéchets pour tout le monde d’ici fin 2023.

Mais 2023, c’est demain, et il existe encore peu de solutions pour trier ses biodéchets et encore moins pour les citadins qui n’ont pas de jardin pour installer un composteur.

Ces obligations de tri, qui se profilent au 1er janvier 2023 (pour les producteurs de déchets de plus de 5 tonnes) et au 31 décembre pour tous, vont nécessiter la mise en place de solutions variées, qui devront tenir compte des typologies d'usagers et de lieux.

La réussite de cette mise en conformité réglementaire passera par la mise en place d'un panel de solutions et non pas par une seule solution industrielle. La Consigne Verte a l'ambition d'être une de ces solutions.

Le concept

L’entreprise TRIBIOVAL créée en janvier 2021 à Anglet, s’inscrit pleinement dans l’économie sociale et solidaire. En phase avec la feuille de route pour une économie circulaire (FREC), les activités portées par TRIBIOVAL visent à l’atteinte de l’objectif majeur qui consiste à réduire les quantités de déchets non dangereux mis en décharge en 2023 de 50% par rapport à 2010 et à participer à la mise en place d’une économie locale autour de la valorisation.

Son objet est de proposer des solutions simples et accessibles pour favoriser le tri à la source, la collecte séparée et la valorisation locale des déchets alimentaires :

  • Concevoir et commercialiser des solutions (hardwares et softwares) pour rendre accessible à tous, le tri et la valorisation
  • Faire émerger et coordonner des filières locales de collecte et de valorisation

La solution développée par l'entreprise s'appelle La Consigne Verte. Un clin d’oeil au principe de la consigne de verre mais appliqué aux épluchures; on achète des aliments, on rapporte les épluchures et on est récompensé pour ce geste !

Cette solution vise à rendre accessible à tous, le tri et la valorisation des biodéchets, en particulier les citadins qui n’ont pas de jardin pour installer de composteur. Il s’agit de bacs de collecte connectés, utilisables en points d’apport volontaire, installés au plus proche des usagers, dans les commerces, entreprises, co-workings, campings…

Plus qu'une simple poubelle de biodéchets, La Consigne Verte propose un modèle vertueux écologique et circulaire.

Les déchets sont collectés et valorisés localement en compost par des partenaires, qui sera ensuite utilisé en maraîchage ou destiné aux potagers urbains.

Une grande attention a été portée au service pour proposer une approche incitative et de sensibilisation des citoyens grâce à une solution digitale associée.

Ces éléments digitaux permettent ainsi de collecter de la donnée issue des nouveaux comportements des usagers.

Produits / services

La consigne verte est une offre de solutions de gestion des biodéchets en points d’apports volontaires (PAV).

TRIBIOVAL conçoit des abri-bacs innovants pour recueillir les biodéchets et les commercialise auprès des supermarchés (GMS). Ces PAV viennent ainsi étoffer l’offre de services proposée par ces enseignes à leurs clients, à l’instar des consignes de plastique ou de verre qui se répandent de plus en plus.

La Consigne Verte s’adresse également à d’autres secteurs économiques concernés par la collecte de biodéchets à une échelle collective : hébergements touristiques, co-workings, campus où les bacs sont mis à disposition des résidents.

Ce service est également un vrai outil de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) pour les entreprises qui veulent engager leurs collaborateurs.

La Consigne Verte s’appuie sur 3 piliers :

  • Un produit innovant, l’abri-bac connecté
  • Une solution digitale incitative ayant vocation à soutenir la motivation des usagers dans la durée,
  • Un mode de commercialisation original

L’abribac est destiné à recevoir des bacs roulants jusqu’à 240 L. Eco-conçu, il a été pensé pour faciliter le dépôt des biodéchets par les usagers, mais aussi la collecte des bacs pleins par les opérateurs de collecte collecteurs (porte ventrale et capot s’ouvrent), tout en réduisant au maximum l’empreinte écologique de sa fabrication.

Un effort de design a été fait pour rendre le bac attractif et pour permettre une intégration facile dans le paysage urbain. Sa faible emprise au sol permet d’occuper peu d’espace, notamment sur les parkings de supermarchés.

Au-delà des matériaux choisis (acier) et de la solution retenue pour la structure mécanique qui rendent l'abribac robuste et durable dans le temps, une attention particulière a été accordée à sa réparabilité. Ainsi, il est possible de démonter et remplacer uniquement les pièces en fin de vie, sans avoir à jeter l'abribac complet, réduisant ainsi l'empreinte écologique.

Le système de contrôle d'accès, entièrement conçu au pays Basque, a demandé de nombreux mois de R&D. Sa fabrication et son intégration dans l'abribac sont également réalisées localement. Ce système s'appuie les technologies actuelles du monde de l'Internet des Objets (IOT) et se compose principalement : d'un électro-mécanisme de verrouillage de la trappe de dépôt des biodéchets, d'un module d'identification de l'usager (RFID/NFC), et d'un moyen de télécommunication longue portée à faible consommation électrique (LoRa).

Les importants travaux de conception ont permis d'aboutir à un système simple dans son architecture, simple et peu coûteux à produire et mettre en œuvre, robuste, de faible encombrement, adaptable à de nombreux types d'abribacs, et de faible consommation énergétique. Ainsi, ce système connecté, propriété de Tribioval et actuellement en service, est parfaitement adapté à la gestion d'une flotte d'abribacs pour la collecte de biodéchets, et pourrait être utilisé pour de nombreuses autres applications. Le système actuel est alimenté par batterie et plusieurs évolutions sont envisagées ou déjà à l'étude : recharge des batteries par énergie renouvelable (panneaux photovoltaïques, …), réduction toujours plus drastique de la consommation électrique, pesée des biodéchets et/ou mesure du niveau de remplissage du bac, miniaturisation, ...

Ce système de gestion d'accès collecte les données relatives à chaque dépôt/usager et les communique régulièrement à un serveur distant qui les traite et les affiche sur la plateforme digitale.

Au-delà des matériaux choisis (acier) et de la solution retenue pour la structure mécanique qui rendent l'abribac robuste et durable dans le temps, une attention particulière a été accordée à sa réparabilité. Ainsi, il est possible de démonter et remplacer uniquement les pièces en fin de vie, sans avoir à jeter l'abribac complet, réduisant ainsi l'empreinte écologique

La plateforme digitale est utile pour :

  • Tribioval et ses partenaires dans l’optimisation de la collecte, le suivi des volumes (suivi du taux de remplissage) et la traçabilité des déchets
  • L’exploitant (le client) qui peut suivre le taux et les conditions d’utilisation
  • L’usager qui peut s’inscrire à La Consigne verte et recevoir un kit de tri (bioseau & mémo-tri). Il pourra localiser les Consignes autour de lui, suivre ses performances de tri et créditer des points pour obtenir des récompenses (avantages dans leur réseau de partenaires). Cette application web est également un support pour sensibiliser en diffusant de l’information (ou via des challenges) et communiquer avec les usagers.

Valeur ajoutée et éléments différenciants

Un service clé en main actuellement inexistant

L’avantage concurrentiel repose sur le fait que La Consigne Verte est proposée à la location accompagnée d’un service complet de gestion (gestion des usagers, collecte, traitement…), et ce, dans le cadre de partenariats avec des acteurs locaux. Ce modèle, testé au Pays Basque, sera duplicable dans les grandes villes de France.

Porté par une entreprise de l’économie sociale et solidaire
TRIBIOVAL a déposé un dossier de demande d’agrément ESUS, en cours d’étude par la Direction dédiée à la Préfecture des Pyrénées Atlantiques. S’il est accepté, TRIBIOVAL comptera parmi les premières entreprises ESUS des Pyrénées Atlantiques.

Un abri-bac éco-conçu et une application développée avec des spécialistes de l’UI-UX design
TRIBIOVAL s’est entourée dès le début d’une agence d’éco-conception, Think+, pour la création du produit/service et de spécialistes de l’UX-UI design, la société PIGWII, pour concevoir l’application Web en co-construction avec les premiers usagers.

Un projet à fort impact
Avec ces outils, l’ambition est d’avoir un réel impact sur l’environnement et la société. Cet impact sera notamment mesurable grâce à la data issue des bacs et des retours usagers, clients, partenaires. Ce projet est un projet collectif qui ne sera durable que par l’engagement de toutes les parties prenantes.

Stratégie d’acquisition

Tribioval s’adresse à plusieurs typologies de clients :

  • Les grandes et moyennes surfaces (GMS)
  • Les hébergements touristiques
  • Les entreprises (grands groupes, coworkings…)
  • Les collectivités
    La diversité de ces prospects demande des techniques de prospection adaptées à chacun de ces segments et le temps nécessaire à l’acquisition finale du client varie.

Pour entamer la phase de commercialisation, la stratégie est d’obtenir des premières références avec des acteurs pionniers du secteur de la GMS ouverts à l’innovation et d’établir un partenariat solide avec une collectivité engagée (en cours).

BtoB
L'approche BtoB nécessite, en plus des outils commerciaux traditionnels (relais médias, réseaux sociaux, prescripteurs locaux, e-mailing) un réel effort de prospection, souvent plus efficace en physique. La prospection sera réalisée localement dans un premier temps, autant auprès des GMS que des hébergements touristiques et entreprises. Le secteur de la GMS devra être également approché à l’échelle nationale en s’adressant directement aux enseignes. Cette démarche nécessitera des efforts de prospection et de négociation mais avec des enjeux de taille.

L’acquisition des hébergements touristiques pourra se réaliser en s’appuyant sur un réseau de prescripteurs privés ou publics tels que les syndicats, les agences de développement touristiques, les labels etc… L’Appel à Projet TINA pour lequel Tribioval est lauréat, sera une occasion d’obtenir une belle référence au sein du territoire Pays Basque / Sud Landes.

Collectivités
L’approche de cette cible sera réalisée avec des outils commerciaux traditionnels comme les salons, médias, réseaux sociaux, etc. La société se construit également un solide réseau de prescripteurs relayant la solution et permettant à Tribioval d'acquérir un contact direct avec les communes, syndicats dans une logique d’accompagnement dans un premier temps, puis d’une proposition d’offre concrète.

Et les usagers particuliers
La Consigne Verte a une vraie action auprès des citoyens, pour sensibiliser et acquérir des usagers. Elle a su construire une vraie communauté engagée en utilisant les réseaux sociaux, un blog, une communication régulière via e-mailings dans l’organisation de micro-évènements. Elle compte sur le bouche à oreille des membres convaincus et engagés, pour gagner en visibilité et en notoriété.

Modèle économique

Le modèle économique repose sur de la location des bacs, environnés d’un service complet. Ce modèle est la traduction de l’ambition de Tribioval, de s’inscrire dans l’économie de la fonctionnalité.

Les clients auxquels TRIBIOVAL propose ses services complets sous forme d’abonnement (avec durée d’engagement) :

  • Les GMS, halles et marchés (objectif de 30% du CA)
  • Les entreprises de l’hébergement touristique (objectif 20% du CA)
  • Les grandes entreprises, coworkings (objectif 20% du CA)
  • Les copropriétés (objectif 10% du CA)

Les produits conçus par Tribioval peuvent être également proposés à la vente aux collectivités ou organismes para-publics ayant leur propre service de gestion des déchets (objectif 20% du CA). Un accès à la plateforme digitale de gestion pourra être proposé sous forme d’abonnement.

Des locations ponctuelles sont proposées aux organisateurs d'événements pour une solution de gestion de biodéchets alliant sensibilisant et animation.

Au-delà de la proposition de produits, TRIBIOVAL pourra mettre à profit son expertise pour du conseil (en amont du choix des produits, ou dans leur mise en place, et dans la mobilisation et sensibilisation des citoyens...).

Enfin, la vente d’accessoires pour les usagers (bioseaux, sachets...) constitue également une source de revenus.

Les succès

Des prototypes fonctionnels
Après de gros investissements dans la R&D consentis depuis sa création, TRIBIOVAL dispose aujourd’hui de 5 prototypes fonctionnels. 4 installés en conditions réelles chez des partenaires, soutiens du projet depuis son démarrage et 1 dédié aux évènements.

Une expérimentation concluante
Les 4 abribacs de la Consigne Verte installés sur Bayonne-Anglet-Biarritz rencontrent un vif succès auprès des habitants. Nombreux sont ceux qui nous disent avoir attendu longtemps un tel service et être ravis qu’il existe enfin !
D’un point de vue quantitatif, les résultats sur ces 4 points d’apport volontaire sont :

  • 18 tonnes collectées
  • 350 usagers particuliers (au 30/09/22)
  • 1,2 dépôts en moyenne par semaine
  • -10% d’erreurs de tri
    La récente implication auprès des organisateurs d’évènement a permis d’entamer un partenariat avec Biarritz Tourisme (organisateur de congrès internationaux)

Des soutiens majeurs pour le développement
TRIBIOVAL a bénéficié d’accompagnement et de soutiens financiers de :

  • ADI Nouvelle Aquitaine l’aide avec l’aide PTI, Prestation Tremplin Innovation, qui a permis de financer une étude UX-UI design pour l’application Web, avec PIGWII
  • l’ADEME avec une aide de pour l’éco-conception de l’abribac avec Think+,
  • France Active qui s’est portée caution pour le prêt bancaire souscrit auprès du Crédit Mutuel par l’entreprise à sa création,
  • BPIFrance avec la bourse French Tech pour les développement du système de contrôle d’accès et de l’environnement informatique,
  • La Région Nouvelle Aquitaine pour le projet Tourisme Innovant déposé en juillet par TRIBIOVAL (leader) et 10 partenaires acteurs du développement touristique.
  • l’ESTIA avec un soutien technologique par la mise à disposition de laboratoires de R&D et de ressources (étudiant ingénieur)

Le marché

Comme vu précédemment, La Consigne Verte peut s’adresser à plusieurs segments de marché:

Les GMS : 44 000 points de vente en France

Les halles et marchés : 2000 halles en France

Les campings : 8000 établissements en France

Les copropriétés et bailleurs sociaux : le parc locatif social est par exemple estimé à plus de 5 millions de logements.

Les campus et zones d’activités

Les collectivités : 467 syndicats mixtes, 1 406 communautés urbaines ou de communes (EPCI) et 424 communes responsables du traitement des déchets prochainement concernés par l’évolution de la réglementation (actuellement moins de 10% des collectivités ont une solution de gestion des biodéchets)

La concurrence

Le marché est aujourd’hui balbutiant mais on commence tout de même à voir se dessiner, après une première phase d’apparition d’acteurs intégrés et généralistes, une phase de spécialisation. Les acteurs qui au début embrassaient très largement l’ensemble des activités liées au biodéchets font des choix clairs et s’associent à d’autres dans une logique de complémentarité.

  • Les fabricants et vendeurs d’abri-bacs de biodéchets : spécialistes de la conception ou fabrication de conteneurs à déchets. Ils fabriquent des abribacs avec ou sans contrôle d’accès. Mais ils ne se positionnent pas sur la vente d’un service intégré. On trouve Axibio, WinBin, EMZ, Collectal, Abri-Plus. Il y a eu au cours des derniers mois de plus en plus d’échanges avec ces acteurs et il apparaît que tous sont confrontés comme TRIBIOVAL à des problématiques de R&D sur les systèmes électro-mécaniques. Des échanges intéressants qui laissent envisager de possibles coopérations.

  • Les entreprises de collecte de biodéchets, qui cherchent à proposer à leurs villes clientes des solutions innovantes de tri et de traitement de biodéchets.

La différenciation se fait aussi sur la nature des clients : publics ou privés. De ce point de vue, l'approche de La Consigne Verte est assez unique avec sa cible constituée notamment des enseignes alimentaires.

La Consigne Verte est aujourd’hui la proposition la plus complète et les partenariats avec les acteurs locaux pour une valorisation au sein du territoire d’implantation des consignes rendent son approche originale et attrayant à l’heure où, crise énergétique oblige, la redynamisation de l’économie locale et des circuits courts deviennent une urgence.

Utilisation des fonds

TRIBIOVAL lève aujourd’hui 100 000 € afin de financer :

  • L’achat des 30 premiers bacs
  • La fabrication des systèmes de contrôle d’accès
  • Les frais liés à la communication et commercialisation
  • Le recrutement d’opérateurs pour l’assemblage, l’installation et la maintenance des bacs

Historiquement, la société a été financée à hauteur de 120 k€ répartis ainsi :

  • 10k € de capital
  • 30k € en compte courant d’associés
  • 55k € de dette (prêts)
  • 25k € d’aides et subventions

Plan d'action

L’objectif des prochains 18 mois est de mener à bien :

  • La commande de la première série de 30 abri-bacs et leur assemblage
  • La commercialisation auprès des cibles visées,
  • La mise en place de partenariats avec d’autres acteurs de la collecte et du traitement des biodéchets (méthanisation)
  • Une autre levée de fonds mi-2023 auprès de financeurs publics et privés

Le futur / Objectifs

Tribioval ambitionne de devenir un acteur de référence en France pour la conception et la commercialisation de solutions pour la collecte des biodéchets.

Dès 2024, La Consigne Verte sera déployée des grandes villes de France. Les objectifs fixés à moins de 3 ans sont 150 bacs installés, 1 500 tonnes de biodéchets collectés et 10 000 usagers actifs et sensibilisés.

La R&D sera une constante pour innover, s’adapter aux changements de comportements et emmener le maximum de monde vers le zero-déchet en diversifiant son offre. L’entreprise vise en effet de faire partie du paysage de la greentech Française.




FAQ de la startup