Rheonova Dispositif dédié aux maladies respiratoires chroniques

Photo de l'entreprise

Rheonova est la première entreprise dans le monde à proposer un appareil de mesure pour la viscosité du mucus bronchique et ainsi détecter et prévenir les maladies respiratoires chroniques (mucoviscidose, bronchites obstructives, asthme).

Points forts

entete-rheonova

  • Une technologie unique issue de 4 ans de recherche en partenariat avec des laboratoires et des cliniciens pour un investissement total de 3,5M€ en Recherche & Développement
  • Une expertise reconnue dans la rhéologie qui a permis de générer près d'un million d'euros de chiffre d'affaires depuis 2016
  • Une entreprise pionnière du secteur dont l'innovation a été récompensée par de nombreux prix (I-Lab, Concours Innovation)

L'équipe

Jérémy Patarin
Jérémy Patarin
Co-fondateur | Président
Christelle Lamoine
Christelle Lamoine
Co-fondatrice | Directrice Générale
Philippe Bochu
Philippe Bochu
Responsable Logiciel
Matthieu Privat
Matthieu Privat
Responsable Développement et Industrialisation
Dominique Delmas
Dominique Delmas
Consultante en étude clinique
Reste de l'effectif
Reste de l'effectif
5 personnes

La problématique

Les pathologies respiratoires chroniques constituent aujourd'hui la 4ème cause de mortalité dans le monde, et seront la 3ème en 2020 selon l'Organisation Mondiale de la Santé.

Parmi ces pathologies, certaines sont plus répandues que d'autres, comme l'asthme (235 millions de personnes concernéesà et la BPCO (maladie chronique inflammatoire des bronches) responsable de 6% des décès et qui toucherait 329 millions de malade dans le monde. D'autres maladies sont moins répandues, comme la mucoviscidose, qui touche plus de 80 000 personnes dans le monde avec une croissance de +4% par an, mais qui bénéficie d'une plus grande visibilité et d'une recherche plus abondante.

Les coûts médicaux cumulés de l'asthme et de la BPCO dans l'Union Européenne devraient peser 43 millards d'euros par an, et la mucoviscidose représente également un segment de marché important de 4,5 milliards de dollars dans le G8. Les patients présentent des phases périodiques d'exacerbation aiguë avec une infection des voies respiratoires inférieures. Les exacerbations sont imprévisibles et nécessitent une hospitalisation d'urgence de 16 jours, entraînant des coûts de soins de santé (env. 24 000 € par crise) et des antibiorésistances dues à des traitements à large spectre. Pour le patient, elles aboutissent à une perte irréversible de la capacité pulmonaire.


A ce jour les deux principales technologies utilisées pour le suivi médical de ces pathologies sont la spirométrie (mesure de quantité d'air expulsée) et la bactériologie. Ces deux technologies ont un certain nombre de limites, tant en terme de coûts, de rapidité ou de complexité d'utilisation.

Le concept

Rheonova conçoit des instruments de rhéologie à destination de la détection et de la prévention des exacerbations des maladies respiratoires chroniques.

La rhéologie est une science qui étudie l'écoulement de la matière. Elle a pour objet d'analyser les comportements mécaniques des substances et d'établir leurs lois de comportement. Si en médecine cette méthode est utilisée pour l'analyse du sang, elle n'est pas utilisée à ce jour pour l'analyse du mucus.

Rheonova utilise la rhéologie du mucus pulmonaire (viscosité et élasticité) comme nouveau biomarqueur pour évaluer rapidement la congestion pulmonaire. Ce test permet un pronostic des phases d'exacerbation pour une meilleure prise en charge du patient afin d'éviter l'hospitalisation coûteuse, les traitements en urgence et la perte de capacité respiratoire.

"La viscosité du mucus est un indicateur non utilisé actuellement mais très pertinent et intéressant pour mieux suivre les patients atteints de mucoviscidose", kinésithérapeute au CRCM de Vannes

"Le mucus est l'un des principaux facteurs de progression de la maladie. La valeur ajoutée est très forte si elle permet de définir les biomarqueurs permettant de prédire l'évolution de la BPCO", spécialiste de la BPCO à Montpellier

Produits / services

Le dispositif Rheomuco se compose :

  • d'une partie hardware
  • de géométries de mesure (consommables)
  • d'un logiciel qui lance les procédures d'analyse et offre une lecture automatisée des résultats.


Le dispositif mesure les propriétés rhéologiques du mucus pour déterminer des marqueurs biophysiques relatifs à l’état clinique d’un patient. Ces biomarqueurs représentent l’état physique des sécrétions bronchiques, et donc leur propension à encombrer les voies pulmonaires.

Rheomuco, outil d’aide à la décision, permet aux professionnels de santé de mieux répondre à l’enjeu médical d’une meilleure prise en charge des patients :

  • Pronostiquer, anticiper les crises pour réduire les hospitalisations et éviter les traitements en urgence
  • Ajuster les traitements de manière efficace grâce au suivi personnalisé de l'évolution de l'état du patient
  • Diagnostiquer plus précocement et largement les maladies pulmonaires.

Trois premières applications de Rheomuco ont été déclinées :

  • Rheomuco Research
  • Rheomuco CF (Cystic Fibrosis) pour la mucoviscidose
  • Rheomuco COPD (Chronic Obstructive Pulmonary Disease) pour la BPCO.

Rheomuco Research
Rheomuco Research s’adresse d’ores et déjà aux chercheurs académiques et privés. Il est commercialisé depuis fin 2018 auprès des laboratoires de recherche et permet de quantifier et de qualifier la viscoélasticité des sécrétions bronchiques. Cet outil, simple et rapide, permet d’acquérir des connaissances nouvelles, de comprendre certains mécanismes, d’identifier et d’évaluer de nouvelles thérapies en phases précliniques et cliniques. A ce jour 6 machines ont été placées, vendue ou louée, pour un chiffre d’affaires supérieur à 100K€.

Rheomuco CF
Rheomuco CF s'adresse aux professionnels de la santé qui prennent en charge les patients atteints de mucoviscidose : médecins, pneumologues et kinésithérapeutes. Il permettra la réalisation d'un test diagnostic précoce des phases d'exacerbation respiratoire.

Rheomuco COPD
Rheomuco COPD s’adresse aux professionnels de la santé qui détectent et prennent en charge les patients atteints de BPCO. Il permettra la réalisation d’un test diagnostic précoce des phases d’exacerbation respiratoires et le suivi hospitalier des patients.

Les logiciels, algorithmes et base de données
Le logiciel de Rheomuco traite un ensemble de grandeurs physiques mesurées par l’appareil. Les algorithmes de traitement automatique des données brutes et de corrélation multiparamétrique ont été adaptés pour l’analyse des sécrétions broncho-pulmonaires. Ils aboutissent aux biomarqueurs et font partie du secret de Rheonova. En effet le paramétrage et les procédures de pilotage du matériel sont stockés dans l’électronique embarquée de la machine, sans possibilité d’accès. Par ailleurs, le logiciel de pilotage est rendu non décompilable par des tiers afin de protéger le code source des algorithmes de traitement des données.

La base de données constituée au cours des études cliniques et in vitro constitue une forte valeur ajoutée pour sélectionner les meilleurs biomarqueurs et valider les plages de mesure.

Valeur ajoutée et éléments différenciants

Pour les patients
Pour les patients atteints de mucoviscidose, le test Rheomuco s’insère dans le parcours de soin au niveau des visites trimestrielles au Centre de Recherche et Compétences pour la Mucoviscidose (CRCM) et dans les cabinets de kinésithérapeutes lors de visites hebdomadaires. Le dispositif a vocation à intervenir (i) dans le suivi régulier des patients en complémentarité avec les techniques de référence actuelles, (ii) comme test de contrôle de l’efficacité des traitements, et (iii) en prévention des exacerbations.

En co-bénéfice, en détectant les pathogènes, Rheomuco contribuera à réduire l’apparition des antibiorésistances associées aux traitements à large spectre. Les hospitalisations régulières sont aussi un frein à la vie en société, notamment lors d’activités professionnelles. Le bénéfice pour les patients sera donc une nette amélioration des conditions de vie, et une meilleure insertion sociale.

Pour les patients atteints de BPCO, les bénéfices attendus sont identiques en termes de suivi et de pronostic de crises. Les bénéfices sont en plus un meilleur diagnostic pour une prise en charge précoce et une stratification des patients pour améliorer la prise en charge thérapeutique.

Pour le système de santé
Pour le système de santé, les bénéfices attendus sont a minima une diminution d’une hospitalisation de 15 jours par patient par an (coût unitaire en France : 20 k€), soit une dépense évitée de l’ordre de 32 millions d’euros par an en France pour les seuls patients atteints de Mucoviscidose.

Stratégie d’acquisition


Rheomuco Research
La diffusion progressive de la solution permet à Rheonova d’organiser une distribution en directe, garante d’une meilleure marge unitaire et d’un service performant aux utilisateurs.

Depuis 2018, 2 personnes (1.5 ETP) sont en charge de la commercialisation de Rheomuco Research en Europe, principalement en France, Suisse, Belgique, Royaume-Uni et Italie, et assurent :

  • la prospection et la qualification des cibles identifiées
  • les visites et les démonstrations chez les prospects
  • la rédaction et le suivi des devis
  • la sélection et la présence sur les salons.

Fin 2019, un commercial sera dédié à la vente directe France et pays francophones et le recrutement d’un commercial « animateur de réseaux » permettra de structurer, à partir de 2020, la commercialisation dans les autres zones géographiques qui se fera en directe ou via un distributeur selon les pays.

Rheonova assurera la formation de ses distributeurs :

  • Utilisation de Rheomuco et argumentaire de vente
  • Procédures d'installation, de tests et de SAV 1er niveau.

Rheomuco Dispositif Médical
A partir de 2021, la commercialisation du dispositif médical impliquera le recrutement progressif de commerciaux Santé, au fur et à mesure de l’obtention des marquages réglementaires.

Le rôle du commercial Santé France et pays francophones sera :

  • Vente directe en France pour Rheomuco CF, dans les 45 CRCM (Centres de Ressources et de Compétences de la Mucoviscidose), puis dans les cabinets de kinésithérapie à partir de 2022 avec un modèle de location.
  • Vente via un distributeur pour Rheomuco CF hors France dans les centres dédiés à la mucoviscidose et les cabinets de kinésithérapie à partir de 2022.
  • Recherche de distributeurs et animation du réseau pour la vente de Rheomuco BPCO dans les structures hospitalières à partir de fin 2022.

En 2022, les Commerciaux Santé animateurs des réseaux Europe et Amérique du Nord seront recrutés pour Rheomuco CF et Rheomuco BPCO.

L’objectif de Rheonova est d’avoir un distributeur pour chaque pays. Des distributeurs ont été identifiés mais une analyse plus précise sera menée lors de la mise en place de ce réseau. Les premiers critères sont des distributeurs de petite ou moyenne taille, proposant des Dispositifs Médicaux (DM) dédiés aux pathologies respiratoires et s’adressant aux professionnels travaillant en milieu hospitalier.

Plan de communication
Afin d’être plus efficace lors de la mise sur le marché de Rheomuco Dispositif Médical et d’accroître le potentiel commercial de Rheomuco Research, il est nécessaire pour Rheonova de gagner en visibilité. Pour cela, un plan de communication sera déployé, qui s’appuiera sur un ou plusieurs prestataires dans une démarche sur le long terme.

Conforter la visibilité de l’entreprise Rheonova :

  • Valoriser son historique et sa mission "rendre la rhéologie accessible"
  • Capitaliser sur l'expertise et les compétences de l'équipe et des dirigeants
  • Affirmer ses valeurs : ** Challenge, Synergie et Ecoute Active**
  • Communiquer chaque actualité, jalon de développement, succès, recrutement, ...

Renforcer l'image de marque des produits Rheonova :

  • Présenter les aspects innovants et les avantages concurrentiels
  • Exposer les enjeux médicaux et sociétaux auxquels le produit répond
  • Mettre en avant les réalisations et témoignages d'utilisateurs

Créer un réseau de partenaires et de prescripteurs influents :

  • Renforcer la visibilité et la lisibilité des messages en les adaptant aux diverses cibles
  • Fédérer une communauté autour des leaders d'opinion et des utilisateurs.

Modèle économique

Deux segments de marché sont ciblés pour Rheomuco, pour répondre à deux types de besoins clairement identifiés :

  • La recherche : une solution simple, peu coûteuse et rapide à mettre en oeuvre pour comprendre et évaluer les traitements des troubles liés à la viscoélasticité des sécrétions broncho-pulmonaires
  • Le médical : des biomaqueurs quantitatifs et objectifs relatifs à l'état du patient comme outil d'aide à la décision pour le personnel de soin, en particulier dans la prévention des exacerbations afin d'éviter les hospitalisations et traitements en urgence.
Rheomuco Research Rheomuco CF & Rheomuco BPCO
Segment de marché Recherche Medical
Avancement de la commercialisation Commercialisation en directe engagée Marquage CE DM DIV en cours
Prix de vente 25 000€ 20 000€
Maintenance 3 000€ / an 2 000€ / an
Programmation et expertise 5 000€ N/A
Consommables N/A 5€ / unité

Depuis la création de la société en 2014, Rheonova a généré un chiffre d'affaires de 983k€. Ce chiffre d'affaires provient principalement de prestations d'audits et de conseil (pour 90%) et pour 10% de vente d'appareils Rheomuco Research (10% du CA - 6 appareils commercialisés).

Les succès

Des récompenses ayant permis de financer la Recherche & Développement
2014 : Lauréat du concours de création d'entreprises de technologies innovantes, i-Lab catégorie Emergence, et du Réseau Entreprendre Isère – INOVIZI

2016 : Lauréat du Business Plan Compétition de la nouvelle structure européenne dédiée à la santé, EIT Health, et sélection par un AMI (Appel à Manifestation d’Intérêt) des Hospices Civils de Lyon - Lyonbiopôle pour bénéficier d’un soutien en vue d’implémenter ses études cliniques

2017 : Lauréat du concours i-Lab et EIT Head Start (subventions de 300K€ et 35K€).

2018 : Rheonova dépose un projet européen H2020 (SME Instrument – phase1) et obtient la reconnaissance de l’excellence de son dossier. Son programme de R&D en partenariat avec le LRP (Laboratoire Rhéologie et Procédés) est soutenu par un Labo ANR (Agence Nationale de Recherche).


Enfin, en 2019, Rheonova est lauréate du Concours Innovation BPI France, dispositif de soutien financé par le Programme Investissement d’Avenir (PIA3) qui apporte un soutien financier de 352.660 € au projet MucoCF pour financer une étude clinique sur la mucoviscidose utilisant Rheomuco.

Au total, ce sont près de 3,5M€ qui auront été investis en recherche et développement, provenant des différentes récompenses reçues pour presque 1,2M€, de financement non-dilutifs pour 1,4M€ et du chiffres d’affaires généré par l’activité de conseil et d’expertise de Rheonova.

Protection intellectuelle et certifications
5 brevets ont été déposés depuis 2015 afin de protéger les composants et la technologie de Rheonova. Une première étude clinique a démontré que Rheomuco mesurait de manière reproductible la viscoélasticité du mucus et que le produit offrait un usage sûr. Un premier marquage CE avait été obtenu en janvier 2018 suite à cette étude pour une utilisation dans la recherche de Rheomuco Research. Ces résultats complètent le dossier d’auto certification CE DMDIV (Dispositif Médical de Diagnostic in vitro) et permettent l’usage de Rheomuco dans de nouvelles études cliniques.

Un conseil scientifique et médical
Au-delà de la compétence de l’équipe de Rheonova, le conseil scientifique et médical est aussi précieux pour le développement du projet. On y retrouve des professionnels de santé reconnus, comme le Pr. Christophe Pison, pneumologue chef de service au CHU de Grenoble Alpes et le Pr. Pierre-Régis Burgel, pneumologue à l’hôpital Cochin à Paris. Mais, le conseil compte aussi sur une expertise technique reconnue mondialement, avec Mme Nadia El Kissi, Directeur de recherche au CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) et Directeur du Laboratoire Rhéologie et Procédés.

Le marché

Le secteur de la santé n’est pas adressé par les équipementiers en rhéologie. L’expertise de Rheonova dans ce contexte médical apporte une solution radicalement innovante et à forte valeur ajoutée médico-économiques : diagnostic précoce et meilleure prise en charge, suivi personnalisé de l’efficacité des traitements, ajustement des doses et pronostic des crises.

La Mucoviscidose
Maladie génétique incurable et évolutive, elle touche près de 80 000 personnes dans le monde dont plus de 7 000 en France. Ce nombre est en constante augmentation puisque l’espérance de vie de ces personnes est passée de 5 ans à la fin des années 60, à 47 ans aujourd’hui pour un âge moyen de 18,7 ans. Cette maladie fait l’objet d’une recherche très active, puisqu’environ 2 500 articles par an sont publiés, et un journal spécifique lui est dédié (Journal of Cystic Fibrosis).

En France, après la généralisation du dépistage néonatal, la filière mucoviscidose s'est structurée autour de 45 CRCM, et 2 Centres de Référence-Maladies Rares pour la mucoviscidose ont été labellisés dont celui de Lyon. Le marché de 700 millions de dollars en 2012 prévoit d’être multiplié par 10 pour atteindre 7,7 milliards de dollars en 2022.

La BronchoPneumopathie Chronique Obstructive
Elle est responsable de 6% des décès en 2012, toucherait 329 millions de malades dans le monde (en constante augmentation) et 1/10ème des plus de 40 ans en France. 3,3 millions de personne en meurt chaque année. Affection de longue durée non réversible, elle comporte 4 classes de sévérité progressive. Maladie longtemps asymptomatique, elle est tardivement diagnostiquée (au stade 3). Le tabac et la pollution environnementale contribuent largement à sa progression.

Le diagnostic du BPCO est parfois complexe à différencier de celui de l’asthme. Le poids de la BPCO dans le budget santé s’élève à 32 milliards d’Euros en Europe et à 52.4 milliards aux USA en 2017.

Estimation du Marché pour le dispositif Rheomuco et revenus récurrents (consommables)

A partir du marquage CE Mucoviscidose en 2021, équipement de 100% des CRCM en 3 ans (45 centres hospitaliers en France), et à partir de 2022, 20% par an des 228 centres européens équivalents aux CRCM. Le prix de vente est fixé à 20.000€. A noter que l’hypothèse ne prend pas en compte la baisse des coûts de production liée à l’augmentation du nombre d’unités vendues, et donc la baisse du prix de vente envisageable à hauteur de 15.000€.

Un patient Mucoviscidose est suivi 3 fois par an à l’hôpital. Au minimum 2,3 crises par an provoquent des hospitalisations qui durent 15 jours en moyenne. Hypothèse : un test de suivi tous les 3 jours lors des hospitalisations. Soit 14 tests / an / patient. En France, 6.757 patients sont suivis dans 45 centres, soit 1.952 tests / an / dispositif.

Par comparaison, au CHU de Grenoble équipé de 2 spiromètres, 2.100 tests d’exploration fonctionnelle respiratoire (EFR) par an et par spiromètre sont effectués.

A partir de 2022, l’acte remboursé et prescrit par les médecins permet aux kinésithérapeutes de s’équiper. L’objectif de vente est de 10% des kinésithérapeutes respiratoires par an en France et 1% par an en Europe.

En 2022, obtention d’un nouveau marquage CE pour une revendication de suivi de la BPCO. Les cibles sont les services de pneumologie des établissements de santé publics et privés.

L’objectif est d’équiper 1% par an des services de pneumologie des établissements de santé européen.

La concurrence

Le suivi médical actuel, par spirométrie, ne donne pas de pronostic de crise et n’est plus utilisé pour stratifier les patients. Jusqu'à présent, les fabricants de rhéomètres n'ont pas abordé le secteur médical.

Rheomuco est l’unique rhéomètre certifié CE pour les applications médicales, en plus d’être le seul outil de pronostic de l’exacerbation.


La spirométrie
La spirométrie est le plus fréquent des tests d’explorations fonctionnelles respiratoires (EFR). Elle consiste à souffler dans un appareil qui mesure plusieurs paramètres, dont le volume expiratoire maximum en une seconde (VEMS) ou quantité d’air expulsée dans la première seconde du test. Les résultats de la spirométrie apparaissent sous forme de graphique, l’opérateur vérifie les critères d’acceptabilité et interprète les courbes par comparaison à des valeurs théoriques en fonction de l’âge, du sexe et de la taille de la personne. Ceci permet d’évaluer la gravité de l’atteinte respiratoire et de suivre son évolution à travers le temps. Elle permet de diagnostiquer une obstruction des bronches.

L'exploration fonctionnelle respiratoire est un outil de surveillance clinique incontournable, mais des anomalies sont observées. La procédure dépend de la coopération du patient et de l'effort. Elle est répétée au moins trois fois pour assurer la reproductibilité.

Les recommandations en fonction du type d'examen, de l'âge du patient et des principales situations cliniques évoluent fréquemment. Ses limites d'interprétation font l'objet d'un large consensus de la part des sociétés savantes.

Des radiographies et des scanners du thorax sont pratiqués également régulièrement. Ils permettent de visualiser les zones obstruées par le mucus.

La bactériologie
La bactériologie est réalisée systématiquement lors d’une visite à l’hôpital. Un crachat est récolté et envoyé dans le laboratoire d’analyse. Après une préparation, l’échantillon est incubé pendant 12h pour être ensuite analysé. En premier lieu, le test permet d’identifier visuellement le type de colonie bactérienne en présence et de compter leur occurrence. Dans un second temps sont réalisés des tests de résistance aux antibiotiques sur 24h. Au bout de 48h, le praticien dispose de l’antibiogramme qui lui permettra de prescrire le cas échéant une thérapie.

L’utilisation de la bactériologie comme diagnostic des pathologies respiratoires prend du temps et est onéreuse (30 € par bactérie analysée). Bien que plus précise que la spirométrie, elle est beaucoup plus difficile d’utilisation car elle nécessite trois opérateurs (le praticien, un technicien et un biologiste), un laboratoire d’analyse biomédical, de nombreux appareils et des réactifs et consommables stériles.

⇒ Rheomuco vient compléter les techniques existantes, en mesurant directement la viscoélasticité des expectorations, non évaluée à ce jour. En effet, la spirométrie est une technique répandue, mais qui n’est pas un marqueur prédictif des exacerbations. Rheomuco se substituera à la spirométrie dans son rôle de suivi symptomatique, sans toutefois la remplacer pour l’évaluation de la fonction pulmonaire. Par rapport à la bactériologie, l’identification des agents pathogènes rapide avant une prise en urgence d’antibiotique pourra être réalisée.

Méthodes en développement
Plusieurs sociétés technologiques ont été fondées autour du diagnostic de pathologies respiratoires chroniques, avec des approches différentes.

Utilisation des fonds

Rheonova a décidé de diviser son besoin de financement en deux tranches. Une première de 500k€ permettant de débloquer les 350k€ du concours d'innovation. Et une seconde tranche d’environ 1 million d’euros en 2020.

Plan d'action

Afin de mettre la solution sur le marché des dispositifs médicaux, Rheonova devra démontrer l’efficacité clinique de Rheomuco CF et Rheomuco COPD.

L’un des enjeux importants pour Rheonova est la validation clinique du procédé dans le but d’obtenir le remboursement par la Sécurité Sociale, un critère important dans la décision des patients. Pour cela, la société est accompagnée pour établir et maintenir sa stratégie réglementaire, dont la première étape a été la constitution du dossier de marquage CE (directive 98/79/CE).

Rheonova prévoit 2 études cliniques dont les financements sont déjà assurés pour démontrer que Rheomuco peut prédire les phases d’exacerbation pour la mucoviscidose et pour la BPCO.

Une étude clinique « Maladie chronique des voies respiratoires, rhéologie du mucus et exacerbations : un essai contrôlé randomisé chez les patients atteints de BPCO » financée par un PHRC IR à hauteur de 250k€ est portée par le CHRU de Montpellier en partenariat avec les CHU de Toulouse et de Bordeaux. Elle a débuté en mars 2019 par l’installation de Rheomuco au Département de Pneumologie du Pr Arnaud Bourdin.

Pour la mucoviscidose et Rheomuco CF, l’étude clinique, déjà financée à hauteur de 352K€ par le succès de Rheonova au Concours Innovation, débutera en septembre 2019, au CRCM de l’Hôpital Cochin à Paris avec le Pr. Pierre-Régis Burgel comme investigateur principal.

Une fois que le procédé aura été prouvé cliniquement, Rheonova sera en mesure de constituer le dossier pour la Sécurité Sociale. Dans le contexte français, le remboursement par la Sécurité Sociale est incontournable. Le processus de validation peut prendre entre 3 et 5 ans. Il s’agit d’apporter les preuves du bénéfice médical par l’amélioration de la prise en charge des patients, de démontrer que le dispositif permet de réaliser des économies (diminution du nombre de médicaments, des journées d’hospitalisation), et défendre la facilité d’intégration du dispositif dans le parcours de soin.

Avant d’obtenir cette autorisation officielle, Rheomuco pourra bénéficier d’un programme spécifique « forfait innovation », dispositif de prise en charge dérogatoire et temporaire qui a pour objectif de faciliter l’accès précoce des patients aux technologies innovantes (technologies de santé autres que les médicaments) en phase de développement clinique. En France, une commercialisation auprès du corps médical est donc envisageable à partir de 2021.

Le futur / Objectifs

Les premiers objectifs de Rheonova sont d’accélérer le développement commercial de Rheomuco Research d’un côté, et d’obtenir les certifications nécessaires à la commercialisation des deux dispositifs Rheomuco (mucoviscidose et maladies pulmonaires). La vision à plus long terme de Rheonova est d’intégrer la solution Rheomuco dans la vie quotidienne des patients à travers le développement de Rheomuco Mini qui permettra une utilisation par le patient chez lui à horizon 2024, pour une meilleure analyse de l’évolution de la maladie et surtout une meilleure prévention des crises.

Ensuite, l’extension du champ d’application de Rheomuco et Rheomuco Mini à des applications industrielles est envisagée. Enfin, le procédé d’analyse étant principalement géré par un logiciel, la technologie de Rheonova pourra être utilisé sur d’autres fluides biologiques pour réaliser le diagnostic ou analyser l’évolution d’autres pathologies.




FAQ de la startup

Est-ce que je peux bénéficier d'une réduction d'impôt en investissant dans Rheonova ?

En investissant dans Rheonova via une de nos sociétés intermédiaires, vous pourrez bénéficier d’une réduction de votre IR à hauteur de 18 % du montant investi. Ce montant pourra être porté à 25 %, suite à parution du décret visé au II de l'article 74 de la loi de finances 2018, c'est-à-dire suite à validation par l'Union Européenne de ce nouvel avantage fiscal. Vous pouvez également choisir de bénéficier de déductions fiscales à la sortie sur les plus values réalisées en souscrivant au travers de votre compte PEA ou PEA PME.

Qu’est ce que la rhéologie ?

Science de la matière en écoulement, la rhéologie est une branche de la mécanique des fluides. Son objet est la caractérisation des propriétés d’écoulement et de structure des fluides complexes. Un rhéomètre est un appareil qui mesure des propriétés rhéologiques (ou viscoélastiques).

Que sont les différents marquages DM et DMDIV ?

Est considéré comme dispositif médical : tout instrument, appareil, équipement, logiciel, matière ou autre article, utilisé seul ou en association, y compris le logiciel destiné par le fabricant à être utilisé spécifiquement à des fins diagnostique et/ou thérapeutique, et nécessaire au bon fonctionnement de celui-ci. Un dispositif médical de diagnostic in vitro est un produit ou instrument destiné par son fabricant à être utilisé in vitro dans l’examen d’échantillons provenant du corps humain, dans le but de fournir une information, notamment, sur l’état physiologique ou pathologique d’une personne ou sur une anomalie congénitale.

Que sont la BronchoPneumopathie Chronique Obstructive (BPCO et COPD en anglais) et la Mucoviscidose (CF : Cystic Fibrosis en anglais) ?

Maladie pulmonaire de longue durée associant une inflammation et une obstruction progressive des bronches, la BPCO est caractérisée par des accès de toux productive survenant presque tous les jours, au moins trois mois par an, pendant au moins deux années consécutives. La mucoviscidose est une maladie génétique évolutive, aujourd’hui incurable. Des mutations du gène CFTR provoquent une augmentation de la viscosité du mucus et son accumulation dans les voies respiratoires et digestives. Tous les 3 jours, un enfant naît atteint de mucoviscidose.

A quoi correspondent les biomarqueurs ? Quels sont ceux étudiés par Rheomuco ?

Les biomarqueurs sont des caractéristiques mesurables, indicateurs de processus biologiques normaux ou pathologiques, ou de réponses pharmacologiques à une intervention thérapeutique. Utilisé pour le dépistage, le diagnostic, l’évaluation de la réponse ou de la tolérance à un traitement. Biomarqueur physique RHEOMUCO correspondent aux propriétés rhéologiques du mucus indiquent leur propension à encombrer les voies pulmonaires en lien avec l’état clinique d’un patient.

Qu’est ce que le CRCM ?

En France, les CRCM, Centres de Ressources et de Compétences de la Mucoviscidose, coordonnent les soins aux patients.

Qu’est ce que le mucus broncho-pulmonaire ou expectoration ?

Le mucus ou expectoration, est le produit de l’expulsion par la toux de sécrétions provenant des voies aériennes inférieures (trachée, bronches, alvéoles pulmonaires). Sputum est le terme anglais.

Qu’est ce qu’une exacerbation ?

C’est une phase de détérioration clinique aigue qui résulte d’une infection grave de l’épithélium pulmonaire. Majoration ou apparition d’un ou plusieurs symptômes: toux, expectoration, dyspnée, voire décompensation respiratoire engageant le pronostic vital.