Biocellvia Analyse numérique des molécules

Photo de l'entreprise

Biocellvia développe et commercialise des tests de validation de l’efficacité des molécules cibles (futurs médicaments) lors de la phase pré-clinique pour l’industrie pharmaceutique.

Points forts

En attente de l'image

Véritable innovation servicielle pour les laboratoires, portée par la vitesse de traitement de la solution
Un business model scalable, c'est à dire que l'entreprise est en mesure de travailler avec un grand nombre de clients à l'international, sans multiplier les investissements
Une technologie validée par des partenariats scientifiques de 1er rang (Boehringer Ingelheim, l'Inserm)

L'équipe

Yvon Julé
Yvon Julé
Co-fondateur et directeur scientifique
Olivier Julé
Olivier Julé
Co-fondateur & CEO

La problématique

Le développement d’un nouveau médicament suit un processus très long et très cher, il dure généralement 10 à 15 ans et coûte en moyenne 1 milliard d’euros à l’industrie pharmaceutique.

pre clinique
Parmi les différentes étapes, la phase pré-clinique (3 à 5 ans) permet d’évaluer l’efficacité des molécules constitutives des futurs médicaments selon divers protocoles avant la phase clinique (essai sur l’homme).

Pour ce qui est de l’efficacité, l’évaluation est principalement visuelle, dite «Scoring», c'est-à-dire qu’un scientifique examine au microscope des échantillons et leurs attribue une note selon la sévérité de la maladie. Cette méthode s’avère très insuffisamment précise et fiable pour les industriels. D’ailleurs de très nombreux articles scientifiques font état de ce constat.

Cette évaluation visuelle souffre également de son caractère subjectif, en effet d’un expérimentateur à l’autre les résultats varient très significativement. Cela veut dire qu’avec cette méthode, les scientifiques ne disposent pas de données suffisamment fiables et précises, pour statuer sereinement sur l’efficacité d’une molécule en développement.

Jusqu’à présent, aucune solution satisfaisante n’a réussi à répondre à ces problèmes récurrents, malgré le réel besoin exprimé par les laboratoires pharmaceutiques, de la nécessité d’une évaluation fiable pour faciliter la prise de décision.

Le concept

« Une technologie pour garantir le même niveau de précision et de fiabilité tout au long de vos recherches »

Pour répondre à la problématique posée par la méthode actuelle inefficiente, Biocellvia propose une alternative à l’analyse visuelle : l’analyse numérique.

La technologie des tests repose sur l’analyse numérique d’images histologiques par le biais d’algorithmes développés par Biocellvia. Le Co-fondateur et Directeur Scientifique, Yvon Julé, Professeur des Universités en Biologie, fort de son expérience avec l’industrie pharmaceutique, a très tôt compris l’enjeu majeur de la transformation digitale.

Ainsi, Biocellvia développe et commercialise des tests de validation de l’efficacité des molécules cibles (futurs médicaments) lors de la phase pré-clinique pour l’industrie pharmaceutique.

Cette technologie a pour qualité de quantifier de manière extrêmement précise et fiable le niveau d’efficacité des futurs médicaments. Elle est automatisée car elle se veut industrialisable et utilisable au quotidien par les clients. De plus, la vitesse de traitement permet d’obtenir les résultats d’une étude classique de 250 images en 4 heures contre 4 semaines avec la méthode conventionnelle. Les résultats des tests de Biocellvia sont : plus précis, plus fiables, rapides et moins coûteux pour les laboratoires.

methode classique methode numérique
Cette technologie ne se substitue pas à l’interprétation des données faite par les anapathes. Elle permet aux scientifiques d’aller à l’essentiel. Les tests sont des outils d’aide à la prise de décision avec des données parfaitement fiables, précises et reproductibles.

Produits / services

Biocellvia développe des tests d’évaluation qui sont dédiés, c'est-à-dire que chaque pathologie dispose de son propre test.

Ces tests reposent sur la numérisation et l’analyse numérique d’images de tissus sur lesquels sont testées les molécules destinées à la production de nouveaux médicaments.

le service
Exemple pour le test dédié à la fibrose du poumon, il fonctionne à partir d’un simple ordinateur en local (étude confiée à Biocellvia), ou via l’offre « Cloud ». La technologie Biocellvia permet de générer un comparatif entre l’image source et l’image traitée. Cela permet de visualiser les zones fibrosées. Le client obtient également un tableur Excel (indispensable pour l’analyse statistique) dans lequel il retrouve les données indispensables aux scientifiques afin de statuer sur l'efficacité de la molécule.

Cliquer pour voir la vidéo

La vidéo apparaîtra ici

L’outil Cloud permet aux clients de se connecter sur leur(s) compte(s), qui aura été préalablement paramétré sur la base des spécificités de chaque laboratoire, à partir d’un échantillon de 50/100 images, lui assurant un service sur-mesure.

Cet outil permet la gestion des données en temps réel, la conservation de l’historique des études, un très haut niveau de sécurité, une automatisation du process, une autonomie totale sur l’avancement des travaux, etc. L'outil se veut extrêmement simple d’utilisation pour une prise en main immédiate et une utilisation quotidienne.

Valeur ajoutée et éléments différenciants

plus clair

La technologie de Biocellvia est une véritable innovation de rupture. Ces tests permettent de mesurer très précisément le niveau de sévérité de la maladie, et par conséquent quantifier l’efficacité de la molécule étudiée.

plus clair

La solution Cloud permet à Biocellvia de pouvoir travailler dans le monde entier et de démultiplier les comptes clients sans ressource supplémentaire. C’est un outil indispensable de la transformation digitale que Biocellvia représente.

plus clair

La vitesse de traitement de Biocellvia permet d’obtenir les résultats d’une étude classique de 250 images en 4h seulement contre 3 semaines pour la méthode classique. Cette technologie permet donc, in fine de faire gagner plusieurs mois de développement aux clients, ce qui constitue pour eux un gain de temps et d’argent considérable. Les répercutions sont notables au stade pré-clinique, sur lequel se concentre Biocellvia, mais également pour les phases suivantes, dans la mesure où seules les molécules dont l’efficacité a été objectivement et quantitativement prouvée passeront en phase clinique.

plus clair

Le mapping (à partir de l’image source l’outil génère une image virtuelle) permet de visualiser et de repérer rapidement comment se développent les maladies dans les tissus. Cette image virtuelle, permet de visualiser les changements morphologiques dans les zones atteintes par la maladie. Ces informations sont très importantes pour l’interprétation de l’efficacité des molécules en développement. Seule Biocellvia maitrise cette technologie que l’on peut comparer à un diagnostic.

Modèle économique

Le Business model de Biocellvia repose sur le développement et la commercialisation de tests de validation de l’efficacité des futurs médicaments. La startup a fait le choix d’une facturation à l’image traitée, les clients travaillent en moyenne 3-5 ans sur le pré-clinique, ils utilisent de manière récurrente les tests pendant cette période.

Le prix varie en fonction du volume et du canal utilisé par les clients. Biocellvia propose aux clients deux possibilités pour réaliser leurs études :

  • Par Biocellvia : les clients sollicitent une étude selon un certain cahier des charges. Le prix se situe autour de 95€ l’image selon les options choisies (volume, rédaction d’un rapport, étude statistique, etc.) ;
  • Par le cloud (Saas) : autonomie totale du client, connexion à son compte préalablement paramétré. Facturation mensuelle en fonction du nombre d’images traitées, 65€ par image. Une fois opérationnel, ne demande pratiquement plus d’intervention.

De plus, Biocellvia possède une structure de coût légère et ne demande pas d’investissements lourds, les besoins résident dans de puissants ordinateurs et d’excellentes compétences scientifiques et informatiques.

Le caractère extensible (scalable) de l’activité représente un atout majeur. Biocellvia est en mesure de travailler avec un nombre important de clients dans le monde entier sans multiplier les investissements, vertu du Cloud.

Le portefeuille actuel de Biocellvia, composé de 3 tests (Fibrose pulmonaire, COPD maladie respiratoire, et Fibrose du foie) assure déjà une rentabilité à 3 ans. La mise au point de nouveaux tests demandera peu d’investissements à la société mais génèrera d’importants résultats ; le chiffre d’affaires devrait doubler pour chaque nouveau test développé.

Biocellvia a également conservé son activité historique d’expertise en études d’histologie grâce à l'expérience du Pr. Julé. Une étude histologique consiste en la mise en place d'un protocole expérimental afin d'étudier une pathologie donnée selon une méthodologie choisie (coloration, anticorps, durée, nombre de coupes par scan, etc.). Cette activité, permet à Biocellvia, en sus du chiffre d'affaires (41% du CA en 2016, 12% en 2017) que cela génère, d’élargir son réseau de laboratoires. Les clients font appel à Biocellvia pour sa technicité scientifique et la fiabilité de leur travail.

Les succès

boehringer ingelheim Collaboration scientifique avec Boehringer Ingelheim pour le développement du test Fibrose Pulmonaire. C’est l’un des 20 plus grands laboratoires pharmaceutiques mondiaux. Leader mondial des maladies respiratoires. Boehringer Ingelheim s’est adressé à Biocellvia pour une étude préclinique complète, plusieurs centaines d’images, car il souhaitait obtenir des données supplémentaires pour une molécule en développement contre la fibrose pulmonaire. Ce premier succès a confirmé l’intérêt de l’innovation proposée par Biocellvia et son grand potentiel pour toute l’industrie pharmaceutique.

galecto biotech et inventiva
Premières commercialisations des tests Fibrose pulmonaire à Galecto Biotech et Inventiva. Galecto Biotech (Danois) et Inventiva (français) sont des laboratoires spécialisés dans le développement de traitements pour combattre cancers et fibroses. Ils ont fait appel à Biocellvia pour la réalisation de leurs tests fibrose en phase précliniques. Inventiva a réalisé trois études différentes en 6 mois via le Cloud.

salon ats
Biocellvia a été sélectionnée en mai 2015 pour la présentation d’un poster scientifique à l’ATS, plus grand salon mondial des maladies respiratoires à Denver, Colorado (US) avec Boehringer Ingelheim, véritable « preuve de concept ». Le poster scientifique permet de crédibiliser le travail d’un chercheur, d’une équipe ou d’une société et d’accroitre leur notoriété. Les posters sont validés dans un premier temps par un comité scientifique, puis sont inscrits dans le programme officiel du Salon.

Biocellvia travaille actuellement sur deux articles scientifiques pour les tests Fibrose Pulmonaire et COPD, respectivement avec Boehringer Ingelheim et l’Inserm,. Les articles sont indispensables dans le milieu scientifique pour apporter la « preuve de concept » de ses recherches. Ils confèrent une notoriété et crédibilité aux équipes qui publient, pour Biocellvia c’est un axe stratégique pour faciliter la commercialisation de ses tests.

partenariat inserm Partenariat avec deux équipes Inserm (Créteil et Orléans), spécialistes dans la recherche de traitement contre le COPD. L’objectif est double : échanger avec les chercheurs de l’Inserm afin de mettre au point un test répondant aux besoins exacts des études précliniques, et publier en collaboration avec eux un article scientifique car ce sont des équipes Leaders d’opinion.

Le marché

Le potentiel de marché sur lequel intervient Biocellvia est très important, l’évaluation visuelle étant un passage obligatoire pour le développement des médicaments. Le nombre de laboratoires cibles est très important, plus de 700 à l’international. Le marché est large et mondial avec un potentiel de plus d’un milliard d’Euros de chiffre d’affaires sur 3 ans pour le cycle de développement pré-clinique.

Par ailleurs, les études montrent que les dépenses en Recherche & Développement des laboratoires pharmaceutiques sont en constante augmentation depuis 2013 pour atteindre 147 Milliards de $ en 2016.
depenses industrie pharmaceutique Les cibles de Biocellvia sont les laboratoires pharmaceutiques travaillant sur des médicaments pour prévenir et soigner les cancers, les maladies neuro-dégénératives (telles que Parkinson et Alzheimer). Ces maladies concentrent 65% des budgets de R&D de l’industrie pharmaceutique

Le potentiel de croissance est proportionnel aux maladies pour lesquelles l’équipe de Biocellvia peut créer des tests. Leur objectif est de créer à moyen terme une dizaine de tests, c'est-à-dire 7 tests supplémentaires à ceux d'ores et déjà développés.

Noveaux tests

Nbr de laboratoire (monde)

Nbr de molécules étudiées

Nbr d'images analysées

Chiffre d'affaires potentiel

Alzheimer

200

10 000

2 500 000

162 500 000

Parkinson

180

9 000

1 250 000

146 250 000

Cancer sein

200

10 000

2 500 000

162 500 000

Cancer poumon

200

10 000

2 500 000

162 500 000

Cancer colon

200

10 000

2 500 000

162 500 000

Cancer prostate

150

7 500

1 875 000

121 875 000

Cancer vessie

90

4 500

1 125 000

73 125 000

Ces données ont été établies selon le protocole expérimental de Boehringer Ingelheim, qui est celui utilisé par l’ensemble de la communauté scientifique. Ainsi les hypothèses utilisées sont les suivantes :

  • Les laboratoires étudient 50 molécules par cycle de 3 ans ;
  • Chaque molécule nécessite en moyenne l'analyse de 250 images ;
  • Le tarif de Biocellvia s'élève à 65€/l'image.

Ainsi, même en ayant un positionnement infime sur le marché des laboratoires pharmaceutiques, Biocellvia parviendra à générer un chiffre d’affaires et des résultats positifs rapidement. L’ambition est cependant de parvenir à convaincre une grande partie de la communauté scientifique spécialisée dans la recherche pharmaceutique pour adopter son innovation de rupture.

La concurrence

Il existe des logiciels d’analyse d’images utilisés dans l’industrie pharmaceutique, tels que Definiens, qui fonctionnent comme des « Photoshop scientifiques ». Leur utilisation est très complexe car ils nécessitent de programmer beaucoup de paramètres. Ils sont généralistes et peu intuitifs, de ce fait ils sont peu utilisés au quotidien et sont utilisés en complément de l’analyse visuelle.

L’approche de Biocellvia est totalement différente, elle crée des tests spécifiques à une pathologie en s’appuyant sur l’analyse d’images, et ces tests sont très simples d’utilisation pour une prise en main immédiate et une utilisation quotidienne.

Utilisation des fonds

Biocellvia recherche actuellement 600 k€ sur Sowefund pour :

  • Renforcer les équipes scientifiques et commerciales ;
  • Développer de nouveaux tests pour l’Oncologie, Alzheimer et Parkinson ;
  • Mettre en place un plan d’action marketing et communication avec une agence spécialisée.

Plan d'action

Intégrer le process Recherche & Développement des clients
Les tests ont vocation à être utilisés de manière quotidienne et récurrente. Une fois la preuve faite de la technologie celle-ci remplacera l’évaluation visuelle dans leur process.

Développer de nouveaux tests de validation pour les marchés les plus porteurs

  • Oncologie (Sein, Poumon, Prostate, Colon, Vessie, etc.) ;
  • Système Nerveux Central (CNS) : Alzheimer, Parkinson.

Afin de développer ces nouveaux tests, Biocellvia va doubler les postes scientifiques, soit un effectif de cinq personnes au profil d’ingénieur pour la partie informatique et PhD pour les scientifiques.

plan d'action
S’appuyer sur des publications scientifiques avec des leaders d’opinion
Biocellvia compte étendre sa visibilité par le biais de publications scientifiques en collaborant avec des équipes académiques et/ou des laboratoires pharmaceutiques. L’entreprise sera également présente lors de grands salons mondiaux afin d’être toujours au plus près du terrain et de ses clients.

Recrutement de commerciaux expérimentés
Trois Business Developer confirmés seront recrutés durant les 18 prochains mois. Leur expérience et leur réseau permettront d’avoir un dynamisme commercial constant. Ils s’appuieront sur les publications scientifiques et une action marketing forte sur les réseaux sociaux spécialisés (ResearchGate, Linkedin) à résonance mondiale.

Prévisions financières

Le business plan de Biocellvia a été construit comme suit :

  • Des charges jusqu’à 2020 permettant de développer jusqu’à sept nouveaux tests (concernant l’oncologie et les maladies neuro-dégénératives comme Parkinson et Alzheimer) ;
  • Un chiffre d’affaires conservateur ne prenant en compte que le chiffre d’affaires généré par la commercialisation de 4 nouveaux tests sur 7.

Le choix de n’inclure que quatre nouveaux tests (Alzheimer, Parkinson, Cancer du Poumon, et Cancer du Sein) dans le chiffre d’affaires sur les sept nouveaux tests qui sont programmés, résulte du fait que l’entreprise n’a pas entièrement la main sur les délais de commercialisation.

En effet, tous les tests sont élaborés selon la même méthodologie. L'équipe Biocellvia commence par un profond travail de bibliographie sur la pathologie et la méthode conventionnelle d'évaluation visuelle. Ensuite elle se rapproche de leaders d'opinion pour échanger avec eux sur les besoins et points faibles de l'évaluation visuelle. Ensuite elle modélise ce qu'elle a identifié comme étant nécessaire à quantifier. Le développement d'un test demande généralement quatre mois.

Avant la commercialisation, il est nécessaire d'avoir testé le nouvel algorithme sur un échantillon d'au moins 100 à 150 images. Ensuite il est indispensable d'avoir un article scientifique avant de commencer la commercialisation. C’est sur cette dernière phase que Biocellvia a le moins de visibilité.

Compte tenu de cette incertitude, il a semblé raisonnable à Biocellvia de ne pas intégrer dans son business plan le chiffre d’affaires que pourrait générer ces trois autres nouveaux tests (Cancer du Colon, de la Prostate et de la Vessie).

Le futur / Objectifs

Biocellvia a fait la preuve de l’intérêt de sa technologie auprès de laboratoires prestigieux, et de collaborations scientifiques de tout premier rang. Aujourd’hui il est temps pour elle de partir à la conquête de son marché. Biocellvia, en plus d’être dans l’air du temps de la transformation digitale, c’est une excellente opportunité d’investissement grâce à son Business model léger qui permet de dégager des bénéfices rapidement, dès la deuxième année d’exploitation d’un test.

A moyen terme, la société compte :

  • Développer de nouveaux tests : L’objectif de Biocellvia est de développer en moyenne 3 nouveaux tests tous les 2 ans. Pour arriver à un portefeuille de 10 tests dans 5 ans ;
  • Poursuivre l’internationalisation : actuellement les tests de Biocellvia sont commercialisés dans 6 pays différents ;



FAQ de la startup

Est-ce que je peux bénéficier d'une réduction d'impôt en investissant dans BioCellVia ?

En investissant dans BioCellVia via une de nos sociétés intermédiaires, vous pourrez bénéficier soit de 18% de réduction d'impôt sur votre IR, soit de 50% sur votre ISF. Vous pouvez également choisir de bénéficier de déductions fiscales sur les plus values réalisées à la sortie en souscrivant au travers de votre compte PEA ou PEA PME.

Que sont les études précliniques ?

Les études précliniques marquent les premiers pas du développement d'un médicament. Elles apportent les données préliminaires sur le comportement d'une molécule. Cette phase juge de l'efficacité et de la toxicité de cette molécule. Si les résultats de cette phase sont favorables, la molécule étudiée passe en phase d'étude clinique. Il s'agit d'essai sur l'homme d'un futur médicament.

Qui sont les "Anapath" ?

L'anatomie-pathologique, communément appelée "Anapath", est une spécialité médicale peu connue du grand public et pourtant indispensable à la chaîne des soins. Cette discipline étudie les lésions et/ou modification causées par des maladies sur les organes et tissus atteints. Les anapath sont donc les scientifiques spécialisés dans cette discipline médicale. Ils ont un rôle stratégique dans le diagnostic des lésions et leur pronostic.

Qu'est-ce que l'évaluation visuelle ?

L'évaluation visuelle est une méthode d'analyse d'une molécule en phase préclinique. La méthode traditionnelle d'évaluation visuelle est celle du scoring, pendant laquelle des scientifiques analysent au microscope des lésions dues à des maladies, testent des molécules nouvelles sur ces lésions et observent leurs effets. Cette méthode très traditionnelle est aujourd'hui remise en cause du fait de sa faible efficacité. C'est pour cela que BioCellVia met au point des tests numérisés, plus fiables et reconductibles.

Qu'est-ce que l'IPF / Fibrose Pulmonaire ?

La Fibrose Pulmonaire Idiopathique, IPF, est caractérisée par une altération des poumons (fibrose) qui se rigidifient et ne parviennent plus à assurer de façon correcte la respiration.

Qu'est-ce que la COPD/BPCO ?

La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) se définit par une inflammation et une obstruction progressive des bronches, réversible en fonction du degré de la maladie. La BPCO est essentiellement liée au tabac et cause des lésions du poumon et des bronches.

Qu'est-ce que la maladie d'Alzheimer ?

La maladie d'Alzheimer est une maladie neurodégénérative incurable qui entraîne une perte progressive de neurones du tissu cérébral et la perte irréversible des fonctions mentales, notamment de la mémoire.

Qu'est-ce que la maladie de Parkinson ?

La maladie de Parkinson est une maladie neurologique chronique dégénérative (perte progressive des neurones) affectant le système nerveux central responsable de troubles essentiellement moteurs, d'évolution progressive.

Qu'est-ce qu'un poster scientifique ?

Le poster est utilisé pour présenter des études et des résultats scientifiques lors de colloques professionnels ou de salons. Plusieurs mois avant cet événement, les équipes de recherche peuvent soumettre leur projet de poster, qui est alors validé ou non par un comité scientifique garantissant le sérieux et l'intérêt de celui-ci.

Qu'est-ce qu'un article ou une publication scientifique ?

L'expression "publication scientifique" regroupe plusieurs types de communication scientifiques et/ou techniques avancées que les chercheurs scientifiques font de leurs travaux en direction de leurs pairs et d'un public de spécialistes. Ces publications ayant subi une forme d'examen de la rigueur de la méthode scientifique employée pour ces travaux, comme l'examen par un comité de lecture indépendant constitué de pairs.