Agriloops Fermes aquaponiques en eau salée

Photo de l'entreprise

Agriloops développe la première ferme aquaponique en eau salée, qui combine une solution d'élevage de poissons et crustacés à une activité maraichère. Cette ferme permet de produire dans le respect des hommes et de la nature, tout en répondant à une demande de plus en plus forte.

Points forts

L'aquaponie en milieu salé est un moyen de production inédit et innovant : mariage de l'aquaculture et de l'hydroponie en milieu salé (première mondiale), créant un complexe agricole durable, local et respectueux de l'environnement.

Une validation scientifique du procédé, des paramètres et des rendements en laboratoire, désormais en cours d'implémentation dans des conditions réelles.

De fortes barrières à l'entrée grâce à une stratégie du secret, un entourage scientifique et partenarial fort et la maîtrise d'un marché complexe et rigoureux.

La problématique

Pour répondre à la demande en produits de la mer, une seule solution : l'aquaculture

La consommation mondiale de protéines animales a doublé en moins de 50 ans et la filière qui a vu sa demande évoluer de la manière la plus flagrante est celle des produits de la mer, avec une croissance supérieure à 5% par an.

La pêche ayant atteint sa capacité de production maximale depuis près de 30 ans, la croissance de l'offre en produits aquatiques a uniquement été permise par le développement de l'aquaculture. Aujourd'hui, l'élevage aquacole produit plus de 74 millions de tonnes pour 160 milliards d'euros et plus de la moitié des produits de la mer que nous consommons provient de l'aquaculture.

L'explosion de l'aquaculture a entraîné d'énormes problèmes sanitaires et environnementaux, notamment pour la crevetticulture.

Pour faire face à une demande croissante, l'aquaculture n'a pas eu d'autres choix que de se développer très rapidement dans les pays où la main d'oeuvre est peu chère, au dépend de l'environnement et des populations locales. Dans les zones où elle est très développée, elle a entraîné la destruction et la pollution de différents milieux naturels dues à la déforestation et à des utilisations massives d'antibiotiques et de différents produits chimiques.

Ce constat est particulièrement vrai pour la crevetticulture. Jusqu'à aujourd'hui la production de crevettes a été responsable de la déforestation de plus d'1,5 millions d'hectares de mangroves et de la pollution de nombreux littoraux.

La crevette : un premier marché solide sur lequel se positionner

La crevette est une espèce aquacole marine majeure qui jouit d'un marché très important. Avec 15% de la valeur du commerce de produits de la mer, les crevettes représentent le premier groupe, ex-æquo avec le saumon, des produits aquatiques échangés au niveau mondial.

En France, nous consommons 120 000 tonnes de crevettes par an dont 85% proviennent d'Amérique Centrale et d'Asie du Sud Est, des zones de production qui font face aux problématiques environnementales et sociétales évoquées ci-dessus.

D'ailleurs, avant d'arriver dans nos assiettes, ces crevettes sont congelées et parcourent environ 10 000 km dans des containers réfrigérés, forts émetteurs de gaz à effet de serre.

Une demande de changement de la part des consommateurs

Aujourd'hui, ces pratiques ne sont plus soutenables à la fois pour l'environnement et le consommateur. En effet, en France, la demande actuelle est claire pour des produits plus respectueux de l'environnement, plus sains et plus transparents. Ainsi, 80% des consommateurs de produits de la mer se déclarent à la recherche de produits plus durables.

Le concept

Agriloops a créé une solution d’élevage de poissons et crustacés dans le respect des hommes et de la nature, permettant de répondre à une demande de plus en plus forte. 

Agriloops se base sur la technique de l'aquaponie

Pour mener à bien cette mission, Agriloops s'appuie sur une technique agricole durable : l'aquaponie. C'est l'association vertueuse d'un élevage aquacole (aquaculture) et d'une production végétale (hydroponie).

Les rejets des espèces aquacoles sont recyclés en fertilisants naturels grâce à des bactéries naturellement présentes dans l’environnement. Par la suite, l’eau chargée en fertilisants naturels est amenée aux plantes légumières qui utilisent ces nutriments pour grandir et purifier le système.

Cette double utilisation de l'eau permet de diminuer de 90% la consommation en eau neuve en comparaison avec des productions classiques, et de produire à la fois des espèces aquacoles et des légumes.

Aujourd'hui, cette technique est déjà maîtrisée en eau douce pour produire des légumes frais sans fertilisants. Les producteurs utilisent des poissons d'eau douce (carpe, tilapia, etc.), de faible valeur ajoutée, qui représentent des produits peu attractifs. Ces poissons valorisent donc peu la partie aquacole du système, qui est pourtant la plus coûteuse à installer et opérer.

Agriloops conçoit la première ferme aquaponique en eau salée au monde

C'est pour pallier ces difficultés et pour répondre à la demande qu'Agriloops développe le premier système aquaponique en eau salée. Ainsi, l'entreprise peut élever des espèces aquacoles marines qui sont de plus forte valeur ajoutée, permettant de rentabiliser le système de production et de se protéger de la concurrence grâce à une barrière technologique forte.

Produits / services

Agriloops produit des crevettes uniques, durables et en toute transparence

  • Elevées en France, près du consommateur ;

  • Garanties jamais congelées, contrairement aux crevettes importées qui représentent plus de 85% des crevettes présentes sur le marché français ;

  • Avec des qualités nutritionnelle et gustatives supérieures, du fait de leur non congélation ;

  • De gros calibre, soit environ 30g par crevette ;

  • Elevées sans antibiotiques.

Agriloops produit des légumes frais avec plus de goût

Le milieu salé et spécifique d'Agriloops permet de produire des légumes avec des qualités bien spécifiques tout en ayant des rendements équivalents à l'hydroponie :

  • Une tomate cerise avec plus de sucres, plus de vitamine C et plus charnue ;

  • Un "mesclun de la mer", composé de roquette et d'espèces atypiques, réputées pour leur goût et leur rareté : huître potagère, salicorne, ficoïde glaciale, etc.

Tous ces légumes sont produits localement, sans pesticides, et dans le respect de l'environnement.

Agriloops conçoit et développe la ferme du futur via différentes innovations technologiques

Pour réussir à maîtriser la technique de l'aquaponie à grande échelle et obtenir des fermes rentables, Agriloops développe trois piliers technologiques :

  • Un design spécifique de l'unité aquacole pour optimiser la production, faciliter les observations, certaines manipulations et actions chronophages. Cet agencement particulier permet à Agriloops d'assurer une sécurité sanitaire maximale et d'éviter la contamination entre plusieurs bassins en cas d'épidémie ;

  • Une automatisation de certaines étapes clefs du système, qui permet d'améliorer la productivité, de réduire la pénibilité de certains travaux et les risques liés aux manipulations ;

  • Un monitoring poussé, grâce à la mise en place de différents capteurs, permettant une gestion digitale, simplifiée et optimale des fermes avec une meilleure sécurité sanitaire, un meilleur contrôle des productions. Une analyse des données en continu permet également d'améliorer la productivité des fermes.

Les fermes Agriloops sont standardisées et polyvalentes : les équipements sont sélectionnés pour s'implanter facilement et partout, et pour être compatibles avec de nombreux élevages marins. Elles sont en effet en mesure d'accueillir différentes espèces aquacoles grâce à une modification de certains paramètres à la marge.

Enfin, les serres et bassins peuvent être chauffés par l'utilisation d'extra-chaleur provenant de sites industriels (data centers, méthaniseurs, industries agro-alimentaires, etc.) qui produisent du chaud sans le valoriser. Agriloops peut s'implanter proche de ces industriels pour récupérer cette chaleur à bas coût afin de diminuer les charges liées au chauffage et d'augmenter la durabilité du procédé.

Agriloops profite d'ailleurs des nouvelles réglementations de transition énergétique de plus en plus contraignantes enjoignant ces sites industriels à valoriser leur extra-chaleur.

Valeur ajoutée et éléments différenciants

Des produits uniques

Les produits proposés par Agriloops sont uniques et répondent parfaitement aux nouvelles attentes du marché :

  • Les crevettes et les légumes sont frais, produits en France

  • Les crevettes garanties jamais congelées et de gros calibre assurent des qualités gustatives et nutritionnelles supérieures, ce qui en fait un produit unique en France

  • Les crevettes sont élevées sans antibiotiques, les légumes sont cultivés sans pesticides, et le tout sans effluents car ils sont revalorisés

  • Ce sont des produits haut de gamme, reconnus par des labels de qualité, et mis en avant comme tels

  • La production locale permet de proposer un produit de haute qualité vendu dans les prix du marché.

Une démarche axée sur le développement durable

Agriloops assure une durabilité économique de son projet de plusieurs manières :

  • En créant ses propres milieux au travers de la technique de l'aquaponie en milieu salé, Agriloops contribue à la préservation des zones naturelles se trouvant près des élevages de crevettes notamment les mangroves - dont 1,5 millions d'hectares sont détruits par l'industrie crevetticole.

  • En créant un écosystème durable, Agriloops offre une production sans aucun pesticide ou antibiotique.

La solution développée par Agriloops comprend également une dimension sociétale :

  • L'industrie crevetticole a été éclaboussée par des scandales liés à la traite humaine. Ces mauvaises pratiques ont engendré une perte de confiance dans l'aquaculture.

  • Agriloops prodigue des pratiques de production durables, locales et à hauts standards sociaux pour les employés, dans le but de redonner confiance aux consommateurs.

La démarche d'Agriloops s'inscrit enfin dans une démarche de durabilité économique :

  • En effet, le projet d'Agriloops est en phase avec la volonté politique européenne de développer une aquaculture durable et compétitive.

  • Il en est de même en France où à la volonté de développer une aquaculture durable s'ajoute celle de redynamiser un secteur en perte de vitesse dominé par les importations.

Stratégie d’acquisition

Afin d'écouler toute sa production, Agriloops devra travailler avec 28 clients en vente directe pour sa Farm#1 et 3 grossistes et retailers pour la Farm#2. Aujourd'hui, l'entreprise a prospecté plusieurs clients et a déjà assez de potentiels clients pour écouler tous ses volumes.

Farm#1 : 28 clients en vente directe pour écouler toute la production

Avec sa première ferme, Agriloops produira de faibles volumes. Pour avoir une rentabilité optimale, ses produits seront écoulés en vente directe, permettant d'assurer des revenus confortables, de garder le contrôle sur la commercialisation et les clients, et de se créer une image de marque sur le marché des produits de la mer.

Agriloops est déjà en contact avec plusieurs clients et a obtenu des retours très positifs sur sa démarche, ses produits et ses prix de la part de plusieurs restaurateurs haut de gamme et chefs, poissonneries, épiceries fines et retailers spécialisés.

Farm#2 : 3 clients pour diminuer les coûts tout en s'assurant une indépendance

Avec sa seconde ferme, Agriloops produira des volumes plus conséquents. Ainsi, pour permettre d'écouler plus de volumes tout en diminuant les coûts de commercialisation et pour bénéficier d'un réseau de distribution plus conséquent, les produits seront commercialisés par l'intermédiaire de grossistes et retailers. Un seul grossiste ou retailer devrait permettre d'écouler toute la production, mais Agriloops se réserve le droit de travailler avec plusieurs d'entre eux pour ne pas souffrir d'une dépendance trop forte.

Agriloops entretient déjà des relations avec ce type d'acteurs et a obtenu des retours positifs sur sa démarche, ses produits et ses prix.

Les licences pour le développement à l'international

Lorsque les Farms #1 et #2 auront démontré la viabilité des installations Agriloops et du modèle en situation réelle. L'objectif sera à ce moment de convaincre des coopératives, aquaculteurs et autres producteurs de s'équiper d'une ferme aquaponique Agriloops. Cette dernière étape permettra à Agriloops de développer le modèle au niveau mondial en implantant des fermes autour des grandes métropoles européennes, nord-américaines et japonaises.

Modèle économique

Le modèle économique d'Agriloops est scindé en deux, en fonction du développement technique de ses fermes.

#1 : Vente de crevettes et de légumes haut de gamme

Dans un premier temps, Agriloops sera producteur et vendeur de crevettes et légumes haut de gamme, d'abord en direct auprès des grands chefs et restaurateurs haut de gamme, épiceries fines, poissonneries, primeurs et retailers spécialisés puis via des circuits de distribution existants et identifiés (réseaux de grossistes et retailers).

La stratégie de prix a été élaborée suite à de nombreux entretiens auprès de restaurateurs, épiceries fines, grossistes, circuits courts spécialisés et poissonneries :

  • Agriloops vendra ses crevettes à des prix légèrement supérieurs aux crevettes haut de gamme actuellement présentes sur le marché français (Agriculture Biologique et Label Rouge de Madagascar).

  • Ce surplus est cependant très bien compris par les potentiels acheteurs, du fait de la qualité des produits proposés - calibre, fraicheur et respect de l'environnement.

  • Malgré ce surplus, Agriloops reste compétitif par rapport aux crevettes produites en Europe (Allemagne, Espagne, Italie), qui se vendent au-delà de 50€/kg, à caractéristiques égales.

#2 : Agriloops, distributeur de fermes et d'outils technologiques

A partir de 2024, une fois les premières fermes installées et opérationnelles, Agriloops prévoit de se déployer à l'international au travers d'une stratégie de mise sous licence de ses fermes. Ces licences seront commercialisées auprès de coopératives, d'aquaculteurs, de maraichers, de retailers, voire de producteurs d'extra-chaleur qui souhaiteraient déployer leurs propres fermes.

Le modèle économique se basera sur le paiement d'un "droit d'entrée" par le client ainsi que le versement de royalties annuels pour chacune de ces fermes.

Avec ce modèle, une ferme Agriloops à capacité de production de 100 tonnes de crevettes aura un temps de retour sur investissement de moins de 4 ans pour le client producteur, ce qui est un temps relativement court pour un outil de production agricole.

Les succès

Une preuve de concept en laboratoire réalisée avec succès, érigeant de sérieuses barrières à l'entrée

Une première phase expérimentale en laboratoire a débuté au mois de Septembre 2016 au FoodInnLab, incubateur technique d'AgroParisTech et continue depuis Septembre 2017 dans les nouveaux locaux d'Agriloops à Agrocampus Ouest à Rennes.

Deux verrous technologiques ont été levés :

  • La gamme de salinité optimale permettant l’aquaponie en milieu salé tout en conservant des rendements optimaux, à la fois pour les crevettes et les légumes.

  • Le dimensionnement des unités aquaponiques (ratio de m2 de production aquacole / m2 de production végétale) grâce à la mise en évidence des quantités de nutriments produits par les crevettes en fonction de la quantité de nourriture distribuée et la consommation de ces nutriments par les plantes.

Quinze espèces légumières ont été testées avec des résultats probants, sans différence de rendement sur la moitié d’entre elles (tomate, cerise, roquette, ficoïde glaciale, salicorne, etc.). 

Ces deux années de R&D ont érigé de sérieuses barrières à l’entrée techniques qu’Agriloops renforcera à l’aide de plusieurs brevets à déposer entre 2018 et 2020. En attendant, une culture du secret stricte a été respectée entre Agriloops et ses parties prenantes. 

De nombreux partenaires renommés accompagnent le projet

Sur la partie recherche et développement, l’entreprise a constitué un maillage de partenaires divers qui l’accompagne sur différentes thématiques :

  • L'UMR SADAPT et l'incubateur d'AgroParisTech, FoodInnLab, pour la R&D (tests en laboratoire)

  • Agrocampus Ouest, la seule école nationale d’agronomie supérieure avec une expertise et une spécialisation dans les produits de la mer et l’aquaculture, héberge Agriloops au sein de son campus à Rennes et lui donne l’opportunité de collaborer avec différentes équipes de recherches et d’enseignements spécialisés (aquaculture, valorisation des produits de la mer, marketing, etc.)

  • La Station Biologique de Roscoff, sous l’égide du CNRS et de L’UPMC, premier centre de recherche européen à travailler sur la reproduction de la crevette élevée par Agriloops, les accompagne sur ces thématiques.

Agrillops travaille aussi avec différents partenaires techniques clefs qui vont lui permettre de développer et industrialiser ses technologies :

  • IPSB - bureau d'études généraliste expérimenté dans l'accompagnement de startups - accompagne Agriloops sur la conception technique de ses fermes et va réaliser leur première étude de faisabilité.

  • FutureFish - spécialiste européen de la crevetticulture en circuit fermé – accompagne Agriloops sur l’optimisation de ses paramètres de production et va travailler en collaboration avec IPSB sur ses premières études de faisabilité.

D'un point de vue business, Agriloops est également accompagné par :

  • Engie Axima, pour la construction d’une offre commerciale d’utilisation et de valorisation de l’extra-chaleur produite par certains clients d’Engie.    

  • L'accélérateur Climate KIC, l'incubateur Agoranov, l'accélérateur Wilco (ex. Scientipôle Initiative) et le pôle de compétitivité Végépolys dans l'élaboration et la structuration du développement économique et technologique de l'entreprise.

Agriloops a été récompensé plusieurs fois par des concours et des subventions

Le projet Agriloops a déjà été récompensé de nombreuses fois par son écosystème : i-Lab prix PEPITE Tremplin, 500 Startup DeepTech de Hello Tomorrow, finaliste CleanTech Open France, finaliste Grands Prix de l’Innovation de Paris, …

La startup a également bénéficié de nombreuses subventions et soutiens financiers, pour un montant total de 120 000€ : Bpifrance, Climate Kick, Vegepolys, Wilco, fondation AgroParisTech, … 

Le marché

La crevette : un marché attractif et une demande de durabilité de plus en plus forte

Avec un potentiel au niveau mondial estimé à 20 milliards d’euros et une croissance annuelle de 5 % entre 2009 et 2016, le marché de la crevette représente 15 % de la valeur du commerce mondial de produits de la mer. Cette espèce s’affirme ainsi comme le premier groupe de produits aquatiques marins échangés au niveau mondial.

La France, en tant que deuxième plus gros consommateur de crevettes en Europe, en consomme environ 120 000 tonnes par an, ce qui représente un marché national d’environ 1,2 milliards d’euros. Mais avec 86 % des crevettes provenant de l'importation, ce marché est dominé par des produits congelés, de moindre qualité et ayant engendré des scandales sanitaires et environnementaux.

Cependant, la demande évolue rapidement avec des consommateurs qui sont de plus en plus sensibles aux produits écoresponsables et à la qualité des produits. C’est ainsi que l’on voit l’agriculture biologique croitre chaque année de 10% ou encore le pourcentage de Français à s’engager dans la consommation durable atteindre quasiment 50% en 2015, tandis que 71% des Français déclarent préférer acheter des produits locaux. La demande n’est pas en reste sur le marché des produits de la mer avec 80 % des consommateurs à la recherche de produits plus respectueux de l’environnement. 

Agriloops répond à cette demande en garantissant des crevettes fraiches, locales et de gros calibre et se place sur un segment particulier : les crevettes haut de gamme, supérieures ou égale à 30 g – souvent labellisées et marketées.

Ce marché est évalué à :

  • Environ 2 milliards d'euros pour 99 000 tonnes / an aux Etats-Unis

  • Un peu moins d'1 milliard d'euros pour 34 600 tonnes / an au Japon

  • 1,1 milliard d'euros pour 52 000 tonnes / an en Europe avec l'Espagne, la France, le Royaume-Unis puir l'Italie représentant à eux seuls presque 1 milliard d'euros, soit la quasi-totalité du marché européen.

  • La France représente 240M€ pour 10 500 tonnes / an.

Les fruits et légumes : un marché colossal pour des co-produits à haute valeur ajoutée

Grâce à son cycle vertueux, Agriloops a développé une activité commerciale connexe : la production de fruits et légumes frais, originaux et cultivés dans le respect de l’environnement, sans pesticides.

Le marché des fruits & légumes représente aujourd’hui plus de 15 milliards d’euros seulement en France. Par ailleurs, ses consommateurs ont un souhait croissant de traçabilité, de durabilité et bien sûr de goût. Le marché des fruits et légumes issus d’une agriculture durable s’est largement démocratisé et poursuit son expansion avec une croissance annuelle qui atteint les 10 % par an.

Grâce à l’aquaponie en milieu salé, en plus d’être 100 % durables, les fruits et légumes d’Agriloops sont plus charnus et ont plus de goût, répondant directement à la demande.

La concurrence

La concurrence d'Agriloops est double puisqu'elle et à la fois liée aux produits proposés mais aussi aux technologies développées par la potentielle concurrence.

La concurrence actuelle sur le marché de la crevette premium

Aujourd'hui en France métropolitaine, il n'existe quasiment pas de crevette fraîche produite localement. On compte seulement 2 types de crevettes sur le marché premium :

Les crevettes Agriculture Biologique ou Label Rouge importées

Avantage : le Label Agriculture Biologique est possible parce que les crevettes sont élevées en milieu ouvert dans leur milieu naturel, soit des zones de mangrove.

Inconvénients :

  • Ces crevettes proviennent majoritairement de Madagascar et sont exportées congelées.

  • Leur cahier des charges leur impose de ne plus déforester de mangroves ce qui entraine une limitation de la production.

  • Les conditions d'élevage en circuits ouverts les exposent à des risques sanitaires et les contraint souvent à fournir de plus petits calibres.

Les crevettes Agriculture Biologique des marais charentais

Avantage : le label Agriculture Biologique est possible parce que les crevettes sont élevées en milieu ouvert.

Inconvénients :

  • La période de production est très limitée dans le temps : ce sont des crevettes tropicales élevées en France, elles ne peuvent donc être produites que pendant les mois les plus chauds de l'année.

  • Les conditions d'élevage en circuits ouverts qui les exposent à des risques sanitaires et la période de grossissement très limitée les contraignent à fournir de plus petits calibres.

  • Aujourd'hui ils ne peuvent pas répondre à la demande et produisent seulement 40 tonnes par an, soit moins de 0,1% de la consommation française et ne peuvent pas s'implanter partout puisque la production n'est seulement possible qu'en extérieur dans les marais.

Avantage Agriloops : propose des crevettes fraiches, garanties jamais congelées, de gros calibres, made in France, avec la possibilité de s'implanter partout pour produire plus de volumes en fonction de la demande et à des prix de vente similaires à la concurrence.

La concurrence technologique

La crevetticulture en circuit fermé aquacole

Faisant les mêmes constats qu’Agriloops, certaines entreprises se sont aussi lancées dans la production locale de crevettes grâce à des systèmes de production aquacole. Cependant, les techniques utilisées induisent des coûts de production plus élevées qu’Agriloops. En effet, les acteurs aquacoles en circuits fermés utilisent un dénitrificateur coûteux en énergie afin de dépolluer leurs eaux, et ajoute donc une charge qu’Agriloops transforme en produit pour sa production végétale aquaponique.

Exemples : Crustanova en Allemagne, Gamba Natural en Espagne, Swiss Shrimp en Suisse.

Avantage Agriloops : a développé une technologie optimisée qui permet de produire des crevettes fraîches et éco-responsables avec de hauts rendements et à moindre coût, en transformant la charge de dénitrification en produit pour sa production végétale aquaponique et en utilisant des technologies d'automatisation et de monitoring poussées et un design assurant une meilleure sécurité sanitaire.

L'aquaponie en eau douce

D’autres entreprises quant à elles se sont lancées en aquaponie mais de façon plus classique et donc en eau douce. Leur principal objectif est aussi d’offrir des produits de la mer et des légumes frais et de qualité aux consommateurs.

Vis-à-vis de la partie aquacole, ils sont en capacité d’élever des espèces d’eau douce comme la carpe ou le tilapia qui sont à faible valeur ajoutée et qui ne répondent pas la demande.  

Etant donné que la partie aquacole est la plus coûteuse à mettre en place et à construire, ils font face à de gros risques de rentabilité et valorisent principalement leurs légumes.

Exemples : ECF en Allemagne, Urban Farmers en Suisse, AMP et Citizen Farm en France.

Avantage Agriloops : A développé une technologie optimisée et un système de production unique en eau salée qui lui permet de faire de l'aquaponie avec des espèces marines à haute valeur ajoutée et donc d'assurer une meilleure rentabilité.

Conclusion sur la concurrence : Agriloops a donc développé un positionnement unique sur l'aquaponie en eau salée grâce à une technologie standardisée, automatisée et optimisée qui lui permet d'être le seul à produire des crevettes françaises, fraîches, de gros calibre, éco-responsables et sans antibiotique de manière compétitive et d'avoir une co-production de végétaux à forte valeur pour optimiser le business model.

Utilisation des fonds

Agriloops recherche actuellement 800 000 € dont 500 000 € en capital afin d’accélérer et de valider sa technologie et d’atteindre des jalons clefs pour lui permettre de continuer son développement dans les meilleures conditions : maitrise du modèle biologique en situation commerciale au travers de l’exploitation du prototype, développement des actifs de propriété intellectuelle et développement prospectif de la clientèle.

Agriloops ira chercher 300 000 € en subventions et/ou avances remboursables pour réunir les fonds nécessaires à la mise en place de son plan d’action. Pour cela, l’entreprise sollicitera différents guichets avec lesquels elle est déjà en contact : Bpifrance, Ademe, Fonds Européens, etc.

Elle bénéficie d’ailleurs déjà d’une subvention de 215 000 € du Fond Européen pour les Affaires Maritimes et pour la Pêche (FEAMP), sous réserve de la réalisation de la levée de fonds.

Plan d'action

2018 - 2020. Développement du prototype, Farm#0 : opération en situation commerciale, verrouillage de la propriété intellectuelle et des premiers clients.

Aujourd'hui Agriloops met en place un premier prototype à Rennes, dont le déploiement est prévu en deux étapes :

  • Etape 1 : maitrise de la biologie des crevettes et légumes en milieu salin et dimensionnement des futures fermes.

  • Etape 2 : amélioration de la productivité des fermes. Agriloops développera et testera différents designs des unités aquacoles et différentes technologies d'automatisation, en collaboration avec différents cabinets d'étude et d'ingénierie spécialisés dans le domaine, qui permettront la rédaction de l'avant-projet sommaire et de l'avant-projet détaillé de la Farm#1.

Ces étapes seront ponctuées de tests organoleptiques permettant de caractériser les qualités gustatives des produits Agriloops.

Dans le même temps, Agriloops continuera sa collaboration avec la Station Biologique de Roscoff pour la maitrise de la reproduction des crevettes, avec pour ambition de participer au développement d'une écloserie en France. Cette écloserie permettrait de s'émanciper des fournisseurs actuels (essentiellement basés aux Etats-Unis) et de s'assurer la qualité optimale des juvéniles utilisés pour la production.

En parallèle, Agriloops initiera sa stratégie de protection intellectuelle avec :

  • Le dépôt d'un ou plusieurs brevets en lien avec les procédés de production aquaponiques en milieu salin (fin 2018)

  • Le dépôt d'un ou plusieurs brevets en lien avec le design du module aquacole et de son automatisation (fin 2019)

  • Le dépôt d'un ou plusieurs brevets en lien avec les techniques numériques et logicielles de monitoring utilisées pour les calculs et l'exploitation des données (fin 2019).

2020. Farm#1, une ferme rentable et un démonstrateur de la technologie

Agriloops prévoit la construction et l'opération d'une première ferme aquaponique, ayant une capacité maximale de production de 20 tonnes de crevettes et 40 tonnes de légumes par an. Cette limite permet à Agriloops d'opérer sans besoin d'autorisation ICPE (voir FAQ).

L'objectif sera de démontrer que la technologie fonctionne en situation de production réelle et à grande échelle. Cette FARM#1 sera rentable et aura un temps de retour sur investissement d'environ 5 ans. La confirmation de ces chiffres prouvera la viabilité et la rentabilité de la technologie Agriloops (voir business plan financier).

Une seconde levée de fonds sera donc à prévoir mi 2019, pour un montant de 2,5M€ qui sera complétée par des prêts et subventions européennes. Agriloops discute déjà avec des organismes et banques dans cette optique.

2022. Farm#2, une mise à l'échelle optimale et un modèle dérisqué

Agriloops construira une seconde ferme à plus grande capacité de production : 100 tonnes de crevettes et 200 tonnes de légumes par an, afin de montrer que la technologie est scalable. Cette nouvelle ferme permettra d'atteindre une échelle optimale permettant de rentabiliser l'investissement au maximum et de réduire le temps de retour sur investissement à 2 ans.

Une troisième et dernière levée de fonds de 5,5M€ est prévue pour 2021 afin de financer cette étape.

2024. Le développement en France et à l'international grâce au modèle de licence

Une fois la viabilité technologique, la rentabilité et le passage à échelle validés, Agriloops enclenchera la 4e étape de son plan de développement. Le développement passera par la vente de fermes sous licence d'exploitation, permettant de générer des revenus récurrents sous forme de redevances annuelles. La stratégie privilégiée sera de déployer ces fermes autour des grandes métropoles européennes, nord-américaines, européennes et japonaises.

Le futur / Objectifs

Au cours des deux prochaines années, Agriloops se concentrera sur la réalisation et l’exploitation de son prototype industriel. À la suite de la validation de la transposition de leur modèle, Agriloops développera deux fermes en propre successivement de manière à démontrer la viabilité de sa technologie et de son modèle. Ces deux fermes permettront, en outre, de générer un chiffre d’affaires conséquent pour l’entreprise, avec des niveaux de marge d’ores et déjà élevés. Dès 2024, l’entreprise entamera sa phase d’internationalisation au travers d’une stratégie de vente de licences d’exploitation de ses fermes aquaponiques pour devenir le leader mondial de la crevette haut de gamme.

Plus globalement, Agriloops a pour ambition, à plus long terme, d’être un leader mondial de l’aquaculture durable. Aujourd’hui, le modèle se concentre exclusivement sur la crevette et quelques variétés de légumes, mais demain la technologie des fermes aquaponiques Agriloops pourra être transposée à d’autres espèces aquacoles d’eau salée, à haute valeur ajoutée également. Agriloops souhaite ainsi être le créateur de la ferme de demain grâce au développement d’un outil productif, écoresponsable et polyvalent qui leur permettra d’implanter un réseau mondial de fermes autour des grandes métropoles mondiales. 




FAQ de la startup

Est-ce que je peux bénéficier d'une réduction d'impôt en investissant dans Agriloops ?

En investissant dans Agriloops via une de nos sociétés intermédiaires, vous pourrez bénéficier de 25% de réduction d’impôt sur votre IR. Vous pouvez également choisir de bénéficier de déductions fiscales à la sortie sur les plus values réalisées en souscrivant au travers de votre compte PEA ou PEA PME.

Qu'est-ce que l'aquaculture ?

Production d'organismes aquatiques en eau douce, saumâtre ou marine et dans des conditions contrôlées par l'homme. Il peut s'agir de végétaux (algues) ou d'animaux ( poissons, crustacés, mollusques, etc.). L'aquaculture peut être réalisée en milieu naturel (en pleine mer, dans des étangs, etc.) et dans ce cas-là il plus est difficile de contrôler les rejets, les maladies et les risques liés à l'élevage. Elle peut aussi être réalisée dans des bassins aquacoles, en "hors sol", ce qui permet de contrôler plus facilement la production, les rejets, etc.

Qu'est-ce que l'hydroponie ?

La culture hydroponique est une technique de production de végétaux "hors-sol". Cela signifie que les racines des plantes cultivées ne plongent pas dans le sol, mais dans un liquide nutritif. Ainsi les racines captent directement dans ce liquide les éléments nécessaires à la croissance de la plante. En hydroponie "classique", les éléments nutritifs sont apportés via des engrais chimiques.

Qu'est-ce que l'aquaponie ?

L'aquaponie c'est l'association vertueuse entre AQUAculture et hydroPONIE. Des espèces aquacoles animales sont élevées dans des bassins aquacoles. L'eau riche en rejets aquacoles dissous dans l'eau (éléments azotés, potassium, etc.) est amenée à des plantes qui peuvent utiliser ces éléments pour leur croissance. Pour la partie aquacole, cela permet de valoriser un déchet en produit. Pour les plantes, le système est très similaire à l'hydroponie, si ce n'est que la majorité des éléments nutritifs sont naturels et proviennent des espèces aquacoles au lieu de provenir d'engrais chimiques. Cette double utilisation de l'eau permet également de diminuer de 90% la consommation en eau neuve en comparaison avec des productions classiques.

Qu'est-ce qu'un retailer ?

Retail est le terme anglais définissant l'activité de commerce de détail. En France, les retailers sont représentés par des enseignes de la grande distribution mais aussi par différents vendeurs au détail indépendants.

Qu'est-ce qu'un juvénile de crevette ?

Le terme juvénile est utilisé pour désigner les crevettes lorsqu'elles sont encore à des stades très jeunes de leur croissance. C'est l'équivalent des alevins en pisciculture.

Qu'est-ce qu'une écloserie ?

Activité d'aquaculture destinée à la reproduction, à l'éclosion des œufs et aux premiers stades d'élevage. Une écloserie de crevettes est productrice de juvéniles de crevettes.

Qu'est-ce qu'une autorisation ICPE ?

Autorisation liée aux Installations Classées pour la Protection de l'Environnement (ICPE). C'est une autorisation délivrée par les autorités compétentes qui est nécessaire lorsque l'on effectue la construction d'un bâtiment dont l'activité aurait de potentiels risques de pollution de l'environnement, de nuisances ou d'accidents. En France, beaucoup de secteurs industriels sont classés ICPE et par définition toutes les constructions en lien avec des activités agricoles et aquacoles quelles qu'elles soient sont soumises à cette réglementation. En fonction de certains critères (taille des bâtiments, volume de production, etc.), les activités peuvent être soumises seulement à déclaration ou à autorisation si elles dépassent certains seuils.

Qu'est-ce qu'un Avant-Projet Sommaire ?

Un APS - Avant-Projet Sommaire - est une étude permettant de définir les principales caractéristiques d'un ouvrage et son budget afin de prendre les bonnes décisions pour sa réalisation. Indispensable à toute construction, il permet plus spécifiquement de préciser la composition générale en plan et en volume, d'apprécier les volumes intérieurs et l'aspect extérieur de l'ouvrage, de proposer les dispositions techniques pouvant être envisagées, de dater le calendrier de réalisation et, le cas échéant, le découpage en tranches fonctionnelles, et enfin d'établir une estimation provisoire du coût prévisionnel des travaux.

Qu'est-ce qu'un Avant-Projet Détaillé ?

Un APD - Avant-Projet Détaillé ou Définitif - est une étude récapitulant de manière définitive toutes les caractéristiques d'un ouvrage et son budget définitif afin de lancer sa réalisation. Indispensable à toute construction, il permet de déterminer les surfaces détaillées de tous les éléments du programme, d'arrêter en plans, coupes et façades les dimensions de l'ouvrage, ainsi que son aspect, de définir les principes constructifs, les matériaux et les installations techniques, d'établir l'estimation définitive du coût prévisionnel des travaux décomposés en lots séparés, de permettre au maître de l'ouvrage d'arrêter définitivement le programme, et enfin de permettre l'établissement du forfait de rémunération dans les conditions prévues par le contrat de maîtrise d'œuvre.