Les Cachotières (pré-collecte) Location de vêtements chics entre particuliers

Photo de l'entreprise

La société Les Cachotières a créé un concept sur mesure : une nouvelle façon de consommer la mode. Les Cachotières est un immense dressing collaboratif qui permet aux particuliers de mettre en location leurs vêtements ou de louer ceux des autres.

Points forts

dressing collaboratif

Un complément de revenu sans contraintes : Les Cachotières loue pour vous vos vêtements. L’entreprise s’occupe de tout : le transport, le stockage et le nettoyage.

Louer des tenues différentes, quand on veut, à prix réduit : toutes les tenues mises en lignes sont rigoureusement sélectionnées, régulièrement renouvelées, et livrées en 24 heures. Pour seulement une trentaine d’euros.

Un service complet et lissé : grâce à un système de stockage centralisé, Les Cachotières offre un service complet pour les loueuses : transport, essayage, nettoyage. Résultat : une expérience client lissée, il n’a jamais été aussi facile de s’habiller.

La problématique

Le marché de la mode est en pleine mutation. Avec l’essor de l’économie collaborative dans les pratiques courantes, de nouveaux modes de consommation se développent. De plus en plus de personnes cherchent à optimiser leur consommation, à rentabiliser ce qu’ils achètent, et à payer ponctuellement pour ce qu’ils utilisent ponctuellement. Acheter un vêtement pour ne le mettre que quelques fois semble donc être une pratique dépassée.

Pourtant, selon une étude de Xerfi, 72 % des femmes portent moins de la moitié de leur garde-robe. Des vêtements qu’elles ont pourtant achetés mais qu’elles ne mettent pas ou plus. Toujours selon Xerfi, 83 % des femmes portent 1 à 2 fois, seulement, une robe achetée à plus de 250 €. Un coût à l’usage donc très élevé.

Par ailleurs, les femmes qui cherchent une jolie tenue pour une soirée, un événement ou autre occasion ponctuelle se trouvent confrontées à divers problèmes :

  • Elles n’ont pas toujours le temps de faire les boutiques ;

  • Elles ne savent pas toujours dans quel magasin aller pour trouver la bonne tenue ;

  • Les vêtements sont des achats chers et les modèles sur lesquels elles craquent sont bien souvent au-dessus de leur budget. Il faut donc avoir les moyens pour se faire plaisir.

Le concept

La société Les Cachotières a créé un concept sur mesure : une nouvelle façon de consommer la mode. Les Cachotières est un immense dressing collaboratif qui permet aux particuliers de mettre en location leurs vêtements ou de louer ceux des autres.

  • D’un côté, Les Cachotières propose à des femmes de leur apporter un complément de revenu, sans contrainte, en gérant pour elles la location de leurs vêtements peu portés ;

  • De l’autre côté, Les Cachotières propose à des femmes qui recherchent des tenues pour un usage occasionnel, de leur louer des vêtements à prix réduits. Ces femmes bénéficient ainsi de la possibilité de changer de tenue à chaque occasion, en choisissant parmi un très large catalogue de tenues chics.

Produits / services

Les propriétaires

Les Cachotières permet aux propriétaires possédant des vêtements qu’elles portent peu, de les mettre à la location de manière très simple. En se rendant sur le site internet www.lescachotieres.com, les propriétaires ont accès à un formulaire de dépôt en ligne ou? elles renseignent les informations sur l’article qu’elles souhaitent proposer à la location, et téléchargent une ou plusieurs photos. Les propriétaires peuvent ainsi proposer tous types de vêtements ou accessoires chics et habillés.

A la réception, les articles sont tous mesurés, photographiés et publiés sur le site. Ils sont alors visibles par les plus de 45 000 membres de la communauté Les Cachotières. La propriétaire signe un contrat dans lequel elle s’engage à laisser à la location, au minimum trois mois, son article. Elle peut, toutefois, le récupérer de manière ponctuelle pour une courte durée (un aller-retour par mois lui est offert).

Elle peut également récupérer définitivement sa tenue après trois mois, ou choisir de la laisser en location aussi longtemps qu’elle le souhaite.

Pour chaque location, la propriétaire perçoit une commission égale à 30% du prix de location hors taxe. Cette commission lui est versée sur une cagnotte en ligne lui permettant de louer d’autres tenues, ou elle peut choisir de demander un versement sur son compte.

Afin d’assurer les propriétaires que leur vêtement leur reviendra en bon état, Les Cachotières a mis en place un système de caution. Il permet ainsi à la propriétaire d’être remboursée de la valeur de son vêtement (proche du prix neuf), en cas de dégât ou de vol.

Les loueuses

En se rendant sur le site internet www.lescachotieres.com, les loueuses ont accès à un large choix de plus de 2 000 modèles, et empruntent pour une durée de quatre, huit ou douze jours. Il est possible de réserver plusieurs mois à l’avance, ou bien de se décider à la dernière minute. Chaque pièce est mise à un prix de location compris entre 5 et 10 % de son prix neuf.

Sur le site, les loueuses ont accès à une grille de mesures ainsi qu’à des descriptifs très précis de chaque modèle, leur permettant de se conforter dans leur choix. Il est également possible d’effectuer des recherches triées : par style, par couleur, par marque, par type d’évènement, et par forme.

Afin de rassurer encore les loueuses dans leur décision de location, et de les aider à anticiper, Les Cachotières a mis en place deux systèmes :

  • Une offre essayage où les clientes ont la possibilité de commander trois pièces pour 15€ et de les essayer chez elles avant de programmer une date de location ;

  • Une offre où les loueuses ont la possibilité de commander plusieurs pièces et de ne payer que celles qu’elles auront portées. Pour ce faire, l’entreprise a mis en place un système simple de vérification, grâce à la présence d’une l’étiquette de sûreté.

Un service complet

Le site internet des Cachotières, et bientôt l’application, servent de plateforme à l’intégralité du service proposé par l’entreprise. Le service se veut complet, et pour ce faire, Les Cachotières a mis en place plusieurs éléments qui façonnent ce service :

  • Une sélection pointue des modèles : L’entreprise accorde beaucoup d’importance aux critères de style, de coupe et de qualité. Les modèles sélectionnés sont moyen/haut de gamme (valeur neuve comprise entre 150 et 900 €), de marques connues comme de petits créateurs ;

  • Prise en charge complète des vêtements des propriétaires : une fois le vêtement validé depuis le site, Les Cachotières envoie à la propriétaire une étiquette prépayée afin qu’elle l’envoie par la poste. A la réception, l’entreprise contrôle le vêtement afin de s’assurer de sa qualité ;

  • Un stockage centralisé : l’intégralité des pièces collectées par Les Cachotières est centralisée dans un unique centre de stockage à Lille. Ainsi, toutes les pièces de l’entreprise peuvent être proposées à la location à toutes les membres de la communauté ;

  • Livraison en 24 h : Les Cachotières fait appel au service pro Chrono 13 qui permet à n’importe quel coli d’être livré en 24 heures dans toute la France. Ce service est à la charge de l’entreprise et est donc gratuit pour les utilisatrices ;

  • Pressing : L’entreprise se charge également du service de pressing après chaque location. Ce service est également à la charge de l’entreprise.

Valeur ajoutée et éléments différenciants

Le marché de la mode n’a pas connu de changement de modèle économique depuis sa naissance. C’est pourquoi, le concept développé par Les Cachotières apporte bien des avantages qui différencient l’entreprise de ce qui existait jusque-là :

  • Réduction du prix du port du vêtement : en effet, acheter un vêtement pour un prix conséquent et ne le porter que quelques fois constituent à un coût par port du vêtement tout aussi conséquent. Par exemple, une robe achetée 450 € et portée seulement deux fois a un coût par port de la robe de 225 €. A contrario, une robe à 450 € mise en location sur Les Cachotières coûte 30 € à la location. Finalement, toute robe achetée et portée moins de 15 fois ne s’avère pas rentable au vu du modèle proposé par Les Cachotières ;

  • Renouvellement récurrent des vêtements proposés : En effet, grâce à son principe de dressing collaboratif, de nouveaux vêtements sont régulièrement mis en ligne. Ne pas posséder ses vêtements permet ainsi de rester libre de changer quand on veut de tenue, en fonction des fluctuations de la mode, de ses goûts, et de ses envies ;

  • Une sélection adaptée : En plus des critères de sélection qualitatifs cités ci-dessus, la sélection des vêtements s’effectue également en fonction des besoins des loueuses. C’est-à-dire que Les Cachotières analyse ce qui se loue et ne se loue pas, en fonction des saisons ou non, et ajoute ainsi un dernier critère de sélection pour affiner la pertinence des vêtements proposés sur la plateforme ;

  • Un service sans contrainte : Grâce à la mise en place d’un service complet et gratuit – prise en charge des vêtements, stockage, livraison, pressing – Les Cachotières offre un service sans aucune contrainte pour les loueuses ;

  • Un complément de revenu sans rien faire : La mise en place de ce service complet bénéficie aussi aux propriétaires. Ces dernières n’ont qu’à proposer leurs vêtements depuis le formulaire en ligne, Les Cachotières se charge de tout le reste. Les propriétaires bénéficient ainsi d’un complément de revenu, lui aussi, sans aucune contrainte, ou peuvent profiter de louer d’autres tenues avec leurs commissions perçues.

Stratégie d’acquisition

Au cours des deux premières années d’activité, Les Cachotières a pu expérimenter différentes stratégies d’acquisition client. Ces différents tests ont permis à l’entreprise de tirer des leçons. L’entreprise a ainsi testé la publicité sur Facebook, le référencement naturel sur Google, les newsletters quotidiennes, et la présence sur Instagram. Les Cachotières sait désormais quels sont les canaux qui lui permettent d’augmenter ses stocks, ses inscriptions, son trafic, son taux de commande par inscrit, ainsi que son taux de conversion. L’entreprise a également compris ce qui ne marchait pas, comme la présence sur Twitter.

Grâce à ces deux années d’expérimentation, Les Cachotières a donc pu établir une stratégie d’acquisition client solide, afin d’accompagner son développement. Cette stratégie repose sur les bases suivantes :

  • De la publicité du Facebook ; 

  • Du référencement naturel et payant sur Google ; 

  • Des Newsletters quotidiennes de plus en plus ciblées ;

  • Le développement de la présence de la marque sur Instagram.

Tous ces canaux d’acquisition de clients seront activés en utilisant des arguments forts de la marque. Les Cachotières souhaite ainsi mettre en avant la livraison en 24 heures et la facilité d’utilisation de son service.

Modèle économique

Le modèle économique développé par Les Cachotières repose sur la location des vêtements confiés par les propriétaires.

Le prix d’une location varie entre 30 € et 90 € mais est en général de 30€ (seules les pièces d’exception peuvent monter jusqu’à 90€). Il comprend le transport aller-retour par Chrono 13 ainsi que le pressing, et la commission reversée à la propriétaire (30% du montant HT).

La marge évolue en fonction du nombre d’articles portés dans une même commande. En effet, grâce à un système d’étiquette de sureté, l’entreprise vérifie et ne facture que les vêtements qui ont été portés.

Les succès

Un projet incubé à Euratechnologies dès 2015

En 2015, après des débuts à Paris, Les Cachotières est incubé à Lille, au sein de l’incubateur Euratechnologies. Cet incubateur est le 3ème incubateur de startups en Europe. Dès lors, Les Cachotières bénéficie de bureaux et surtout d’un lieu de stockage pour gérer son service. De plus, l’entreprise bénéficie d’un accompagnement stratégique et technique.

Un premier test physique comme preuve de concept

Des premiers tests ont été effectués en showroom physique à Lille entre décembre 2015 et août 2016 en parallèle de l’incubation du projet à Euratechnologies. Les propriétaires venaient directement déposer leurs modèles sur place et les clientes qui souhaitaient les louer venaient les essayer et repartaient avec. Cela a permis de constituer un premier stock de robes, de recueillir un maximum de retours de clientes et de fixer les premiers prix des locations.

Très vite, le concept a beaucoup plu et de nombreuses demandes sont arrivées d’autres villes. Ce sont des personnes qui souhaitaient se faire livrer directement chez elles sans se déplacer. La décision a donc été? prise de lancer l’activité? uniquement sur le web.

Des investisseurs et des conseils de qualité

Depuis son lancement, Agathe Cuvelier a su fédérer des investisseurs et un board de qualité afin de l’accompagner au mieux sur un grand nombre de problématiques cruciale : mode, marketing digital, logistique, etc.

Une offre qui a rencontré son marché

L’année 2016 a permis d’accroître rapidement le stock et la communauté Les Cachotières. Elle a aussi et surtout permis d’affiner l’offre et les tarifs afin de répondre au mieux à la demande des clientes. L’entreprise a alors passé beaucoup de temps à analyser les retours des premières utilisatrices. Ce qui a permis de mettre en place de nouvelles améliorations du service comme la livraison gratuite, le pressing et l'essayage à domicile.

Une entreprise influente doté d’une forte visibilité médiatique

En deux années d’activité, l’entreprise a su faire parler d’elle avec de nombreuses apparitions dans les médias.

Et pour cause, grâce au travail de sa fondatrice ainsi qu’à l’accompagnement de son board, Les Cachotières a réussi à développer une charte graphique ainsi qu’à élaborer une stratégie de communication qui cohérente et efficace. Le résultat est visible, sur Facebook notamment. L’entreprise est influente et cumule plus de 40 000 fans.

Le marché

Les pratiques de consommation des 18 – 35 ans évoluent de plus en plus. Avec l’essor de l’économie collaborative, de moins en moins de personnes souhaitent posséder, et de plus en plus de personnes souhaitent payer à l’usage. Le secteur de la mode aussi est touché par ce phénomène, même si le marché est encore jeune.

Avant de se lancer dans ce projet, Agathe, la fondatrice des Cachotières, a mené une étude de marché en mai 2014 auprès de 264 femmes. Les résultats qu’elle en a tirés sont les suivants :

  • Plus de 50% des femmes pensent que c’est important d’avoir une jolie, voire très jolie, robe pour des événements comme des mariages, des communions, Noël, des soirées importantes, des soirées de couple etc. ;

  • 86% des femmes aiment l’idée de porter une nouvelle tenue à chaque occasion ;

  • 83% des femmes portent 2 à 3 fois une tenue achetée plus de 250€.

Un entretien plus approfondi, avec une vingtaine de ces femmes, a également permis de comprendre que, la raison pour laquelle les femmes ne pouvaient pas toujours satisfaire leur envie de porter une nouvelle tenue à chaque occasion était qu’elles manquaient de temps, et qu’elles n’avaient pas toujours les moyens. Quelques mois plus tard, une étude de l’IFM (Institut Français de la Mode) est venue confirmer toutes ces informations.

Ailleurs dans le monde, ce marché est déjà très développé. Comme aux Etats-Unis, où l’entreprise Rent the Runway envoie 150 000 modèles par weekend à ses utilisatrices, et réalise ainsi un chiffre d’affaires de 100 M€. La location de vêtements est une tendance de fond qui a vraiment fait ses preuves aux Etats-Unis et qui émerge tout juste en Europe.

La concurrence

Sur le marché de la location de vêtements pour femmes, il existe aujourd’hui 3 types de concurrents : 

  • Les sites de location de vêtements de luxe :

  • 1robepour1soir est un site de locations de robes de soirées très haut de gamme. Le positionnement de la marque est assez luxe et propose essentiellement des tenues du soir, avec des locations aux prix compris entre 60€ et 150 €. Les vêtements proposés appartiennent au site.

  • Panoply est un site de location de vêtements très haut de gamme qui fonctionne soit à l’unité soit par abonnement. Ce sont des modèles de créateurs qui appartiennent au site et les prix de locations peuvent aller jusqu’à 1000€ pour 4 jours.

  • Les sites de mise en relation entre particuliers :

  • Dressing avenue est un site de mise en relation entre particuliers. Toutefois, il n’y a pas de stockage centralisé et une fois la mise en relation faite, l’envoi se fait directement de la propriétaire à la loueuse. Il n’y a donc pas de service complet fourni, ni même de système de pressing.

  • Dresswing est également un site de location de vêtements entre particuliers mettant en relations la propriétaire et la locataire. Le concept fonctionne uniquement sur Paris. Le pressing et le transport sont gérés par les clientes.

  • Les sites de location de vêtements par abonnement :

  • L’habibliothèque est un site de location de vêtements par abonnement. L’abonnement permet de louer jusqu’à 3 pièces simultanément pour 149€ par mois. Les modèles proposés sont haut de gammes et de créateurs, ils appartiennent au site.

  • Le Closet est un site de location de vêtements par abonnement qui, contrairement à l’habibliothèque, choisit les vêtements pour vous, selon vos goûts, et vous les envoie. Ce sont des modèles d’entrée de gamme à porter pour tous les jours.

Tous ces sites sont très récents (maximum 3 ans d’existence), ce qui témoigne du faible taux de pénétration de ces entreprises sur le marché, et donc de la place qu’il reste encore à prendre. 

Les Cachotières se distingue de tous ces concurrents car il est le seul site à centraliser un stock provenant des particuliers, ce qui lui permet de ne pas à avoir à l’acheter. C’est aussi l’opportunité d’offrir plus de choix, et des nouveautés en permanence. L’autre différenciation se fait sur le service complet, rapide et de qualité. Les prix de locations sont plus faibles que les concurrents ce qui permet de viser un marché beaucoup plus large. En outre, seuls les articles portés sont facturés.

Utilisation des fonds

Les Cachotières recherche actuellement 500 k€ afin de :

  • Développer son application mobile : Cette application permettra de répondre à un besoin client : plus de 60 % des visites sur le site se font via un téléphone.

  • Mettre en place une nouvelle stratégie de communication et activer les canaux marketing : Basée sur l’argument de la livraison en 24 heures, cette nouvelle stratégie de communication a pour but de démocratiser la location de vêtements. C’est-à-dire que Les Cachotières vise à créer des réflexes chez les utilisatrices – comme ont su le faire des entreprises telles que Uber ou encore Deliveroo – pour qu’elles pensent à la marque lorsqu’elles se demandent : « Qu’est-ce que je vais bien pouvoir mettre samedi soir ? ».

  • Recruter des nouveaux employés : Afin d’assurer le déploiement de sa nouvelle stratégie, l’entreprise souhaite recruter à court terme :

  • Un responsable marketing digital ;

  • Un responsable communication et image de marque ;

  • Un responsable logistique ;

  • Un développeur web ;

Plan d'action

1/ Aujourd’hui, développer l’application pour demain proposer un abonnement

Jusqu’à présent, les Cachotières a adopté une stratégie qui avait pour but de démocratiser la location de vêtements sur internet. Cette première désormais réussie grâce à l’argument de la libération de la mode, l’entreprise a mise en place une nouvelle stratégie pour 2018. Depuis quelques semaines, Les Cachotières s’est penchée sur le développement d’une nouvelle application, avec une idée bien précise en tête : augmenter le nombre de commandes par utilisatrice.  

Partie du constat que des entreprises comme Deliveroo étaient devenues des services hyper pratiques pour tous les jours, Les Cachotières souhaite emprunter un chemin semblable. Les Cachotières souhaite ainsi créer un réflexe chez ses clientes : « Je n’ai rien dans mon placard », « Je me fais livrer une belle tenue pour demain ! ».

Pour ce faire, Les Cachotières souhaite travailler sur son image de marque. L’objectif est ici de relier, dans l’esprit des consommateurs, « Les Cachotières » avec « l’instantanéité de la livraison de ma tenue de demain ». Afin d’acquérir cette image de marque, l’entreprise développe donc une application ultra fluide qui permettra aux utilisatrices de commander une robe aussi facilement qu’on commande un Uber. 

Une fois cette image de marque développée auprès des utilisatrices, l’entreprise souhaite proposer un nouveau service qui permettrait de fidéliser ses clientes. Ainsi, en 2019, l’entreprise va mettre en place un système d’abonnement. Cet abonnement pourra, en plus, amener de la récurrence dans le modèle économique des Cachotières.

2/ A court et terme, s’exporter en Belgique puis en Europe

D’ici peu, Les Cachotières souhaite développer son service en Belgique. En effet, du fait de la position géographique de son centre de stockage (Lille), il est tout aussi facile pour l’entreprise de proposer son service en Belgique qu’en France. D’autant plus qu’il existe des synergies entre le marché français et le marché belge. Ces deux marchés se ressemblent beaucoup, notamment en matière de comportement du consommateur. Aucune offre similaire n’est, en plus, disponible en Belgique.

Ce développement géographique va permettre à l’entreprise de réaliser des économies d’échelle et ainsi d’augmenter sa marge.

Une fois l’entrée dans le marché belge effectuée, Les Cachotières souhaite s’exporter en Europe. En effet, en gardant un stockage centralisé, l’entreprise va pouvoir continuer à réaliser des économies d’échelle et ainsi augmenter encore sa marge. 

3/ A long terme, internaliser la logistique

A plus long terme, l’entreprise envisage d’internaliser la logistique afin d’améliorer sa marge grâce à une réduction des coûts. Plus précisément, Les Cachotières souhaite internaliser le pressing. Cela permettrait d’accroitre significativement la marge tout en consolidant l’activité.

Le futur / Objectifs

La location de vêtements sur internet est une véritable innovation de marché puisqu’elle modifie les habitudes d’achats des femmes et les amène vers l’usage du vêtement plutôt qu’à la possession de ce dernier. Cela permet aux femmes de pouvoir changer de tenues à chaque occasion, et de pouvoir porter des marques qu’elles n’ont pas les moyens de s’offrir. Le fait de pouvoir donner une seconde vie aux vêtements qu’elles ont acheté sans pour autant s’en séparer est quelque chose qui ne leur était pas possible avant. Les Cachotières est donc une toute nouvelle façon de consommer la mode qui permet aux femmes d’être plus libres dans leur façon de s’habiller.

Les Cachotières ambitionne ainsi de devenir le leader français puis européen du dressing collectif, grâce à son modèle lissé qui permet, sans contrainte, de bénéficier des avantages du paiement à l’utilisation.




FAQ de la startup

Est-ce que je peux bénéficier d'une réduction d'impôt en investissant dans Les Cachotières ?

En investissant dans Les Cachotières via une de nos sociétés intermédiaires, vous pourrez bénéficier de 25% de réduction d’impôt sur votre IR. Vous pouvez également choisir de bénéficier de déductions fiscales à la sortie sur les plus values réalisées en souscrivant au travers de votre compte PEA ou PEA PME.